LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
740 - Quelques années après la publication de son roman Vendredi ou Les Limbes du Pacifique, Michel Tournier a écrit pour les enfants Vendredi ou la vie sauvage. Il s'agit :
A
a) d'une imitation
B
b) d'une parodie
C
c) d'une transposition
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
réponse c) Il s'agit dans le cas des deux romans de Michel Tournier d'une transposition qui vise à adapter un texte à son destinataire (adulte ou enfant). L'oeuvre n'est donc plus la même, son sens en est modifié.


Les nouveautés du site

Comment expliquez-vous qu'un livre de science comme l'Histoire naturelle de Buffon ait eu au XVIIIe siècle un succès presque comparable à celui des ½uvres de Voltaire ou de J.-J. Rousseau ?

Ce succès s'explique, en partie, par des raisons qui n'ont rien à voir avec la science proprement dite. Buffon attachait une grande importance à l'art de l'exposition et au style. Il voulait que son livre plût par d'éminentes qualités littéraires. Et l'on a admiré tour à tour dans son œuvre la majesté, l'élégance, l'ingéniosité...

1 page - 1,80 ¤

Duclos a dit des salons de la première moitié du XVIIIe siècle : « Tous ces bureaux d'esprit ne servent qu'à dégoûter le génie, rétrécir l'esprit, encourager les médiocres, donner de l'orgueil aux sots et révolter le public. » Cette critique vous paraît-elle justifiée quand on envisage l'ensemble des salons du XVIIIe siècle ?

||    Rappelons d'abord rapidement quels sont les principaux de ces salons : dans la première moitié du siècle, ceux de la marquise de Lambert (où l'on voit Fontenelle, Lamotte-Houdart) ; — de Mme de Tencin (où l'on voit Fontenelle, Marivaux, le savant Mairan, etc.) ; — de Mme Geoffrin (avec Diderot, d'Alembert, etc.)...

1 page - 1,80 ¤

Discuter ce jugement d'Emile Faguet sur le XVIIIe siècle : « La tradition est l'expérience d'un peuple; il manquait de tradition et n'en voulait point. »

   Le jugement de Faguet concerne à la fois le XVIIIe siècle raisonneur et le XVIIIe siècle sensible. Pour la raison encyclopédique, la formule est évidemment juste. Les philosophes n'admettent pour vrai et pour légitime que ce qui est conforme aux exigences de la raison; tout le reste n'est que préjugé inutile ou ...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous de ces vers de Marie-Joseph Chénier (fin du XVIIIe siècle) ? Expriment-ils tout l'esprit du XVIIIe siècle ?

   C'est le bon sens, la raison qui fait tout,    Vertu, génie, esprit, talent et goût.    Qu'est-ce vertu? raison mise en pratique;    Talent? raison produite avec éclat;    Esprit? raison qui finement s'exprime;    Le goût n'est rien qu'un bon sens délicat;    Et le génie est la raison sublime....

1 page - 1,80 ¤

Le rêve formé par Bernardin de Saint-Pierre d'une existence idyllique, indifférente à tout le confort et à toutes les complications des sociétés civilisées dans une sorte d'Eden exotique, a continué jusqu'à l'époque actuelle à attirer bien des esprits. Vous chercherez ce qui explique, justifie ou condamne de pareils rêves en prenant surtout comme exemple Paul et Virginie.

   Il faut d'abord se rappeler les caractères de l'idylle qu'est Paul et Virginie. Une jeune femme noble a épousé, contre le gré de sa famille, un roturier obligé d'aller chercher fortune à l'Ile de France; elle est restée veuve et sans ressources, avec une fille, Virginie; une jeune fille, séduite par un...

2 pages - 1,80 ¤

Un jeune homme rend visite au châtelain de Ferney. « Ame sensible », il connaît le tourment des aspirations vagues et des dissolvantes tristesses : il se sent désarmé devant les obligations de la vie. Voltaire, au cours d'une conversation que vous reproduirez, commente le mot de Candide : « Il faut cultiver notre jardin. »

||    Deux parties : l'une où le jeune visiteur exposera ses tristesses et son découragement, — l'autre où Voltaire lui donnera des conseils d'énergie et de confiance. Dans l'une comme dans l'autre il n'y aura pas à prononcer le nom de Rousseau. D'une part Rousseau n'a pas enseigné à ses contemporains les dissolvantes...

4 pages - 1,80 ¤

Commenter ce jugement de Joubert : « Jean-Jacques Rousseau. — Il n'y a pas d'écrivain plus propre à rendre le pauvre superbe. » (Pensées, article VII, 41.)

||    La difficulté du sujet est ce qu'il y a de condensé et de relativement obscur dans l'expression : « rendre le pauvre superbe «. La réflexion serait claire si Joubert avait écrit : « rendre le pauvre content de son sort. « Rousseau prêche en effet le retour à une simplicité absolue; il démontre...

1 page - 1,80 ¤

Commenter cette phrase de Rousseau, en tête des Confessions : « Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et qui n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature, et cet homme, ce sera moi. »

||L'étude des manuscrits des Confessions montre qu'il y a dans l'ouvrage deux desseins qui se sont succédé et qui se mêlent plus ou moins : Rousseau a été plus ou moins persécuté; il s'est brouillé avec les philosophes encyclopédistes et il se croit poursuivi par eux avec un implacable acharnement; les Confessions seront donc...

1 page - 1,80 ¤

Vous ferez le portrait d'Emile tel que Rousseau Va conçu et vous chercherez dans quelle mesure un jeune homme qui lui ressemblerait aurait chance de réussir et d'être heureux dans la société actuelle.

||    Faisons d'abord le portrait :    Emile est l'enfant unique d'une famille riche. Il a une excellente santé tant par sa constitution que par l'éducation physique que Rousseau lui a donnée avec beaucoup de soin : vie au grand air, sports, etc. Cette éducation lui a donné, en même temps, la vigueur et...

1 page - 1,80 ¤

D'après les pièces que vous connaissez du théâtre au XIXe siècle ou du théâtre moderne, vous chercherez dans quelle mesure ces pièces confirment ou contredisent ce que J.-J. Rousseau a dit de l'influence immorale du théâtre.

||    Pour préciser la discussion, il faut d'abord vous rappeler les arguments par lesquels Rousseau, dans sa Lettre à d'Alembert, prétend démontrer l'immoralité du théâtre. Il y a ce que l'on pourrait appeler des arguments extérieurs : dans une ville comme Genève, ou dans une ville qui n'aurait pas encore eu de théâtre,...

2 pages - 1,80 ¤

Jules Lemaitre a dit de J.-J. Rousseau : « Il est l'aïeul intellectuel et sentimental des temps nouveaux. » Expliquer et discuter ce jugement.

||    Sujet difficile par ce qu'il y a de vague et de complexe dans la formule de Jules Lemaitre. Les temps nouveaux peut s'entendre soit de la période romantique, soit, plutôt, de tous les temps qui se sont déroulés depuis Rousseau. D'autre part, une distinction est indiquée : intellectuel — sentimental, mais elle...

1 page - 1,80 ¤
2 pages - 1,80 ¤

Sainte-Beuve a dit de Rousseau qu'il est à la fois « le créateur de la rêverie » et celui qui a rendu à la littérature française « le sens de la réalité... et de la littérature intime ». Expliquer et discuter ce jugement.

||    Il faut d'abord comprendre exactement, en l'analysant, le sens du jugement de Sainte-Beuve. « Créateur de la rêverie « est fort clair. Que veut dire « sens de la réalité «? On parle souvent, et nous en avons parlé, du réalisme classique; l'expression signifie que les classiques ont condamné les fantaisies romanesques...

2 pages - 1,80 ¤

Comment La Boétie invite-t-il les lecteurs à se révolter contre l’oppression exercée par les tyrans dans ce passage de la servitude volontaire ?

||    L’extrait de la servitude volontaire de La Boétie analyse l’oppression du tyran sur son peuple, qui sont pour lui des esclaves, afin d’inviter les lecteurs à se révolter contre celui-ci. Tout d’abord nous allons montrer que le tyran commet des actes abominables, qu’il est comparé à un monstre qui domine ses esclaves...

2 pages - 1,80 ¤

Discuter ce jugement d'Emile Faguet sur Rousseau: « C'était un poète, mais un poète logicien. »

||    La difficulté du sujet tient à l'exacte compréhension du mot logicien. Faguet veut dire qu'un poète ne se propose pas de raisonner avec méthode, de nous apporter des démonstrations rigoureusement enchaînées; il cherche seulement à toucher notre imagination et notre sensibilité. Au contraire, un philosophe, un savant s'adressent, en principe, à notre...

2 pages - 1,80 ¤

D'après ce que vous connaissez et de la vie de Rousseau (séjour aux Charmettes, à l'Ermitage, Rêveries du promeneur solitaire) et de l'idéal de vie qu'il a tracé dans la Nouvelle Héloïse, l'Emile, etc., vous direz dans quelle mesure une vie analogue vous plairait ou vous déplairait.

|| (Dissertation de jugement personnel. Il faut d'abord vous décrire à vous-même et la vie de Rousseau et les tableaux de vie idéale de la Nouvelle Héloïse, l'Emile, etc. Vie de Rousseau : pendant longtemps vie de vagabond et d'aventurier, incapable de gagner sa vie, réduit à être (laquais et parfois à manquer...

2 pages - 1,80 ¤

LA JEUNE TARENTINE de Chénier

   Pleurez, doux alcyons! o vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez!    Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine! Un vaisseau la portait aux bords de Camarine : Là, l'hymen, les chansons, les flûtes, lentement Devaient la reconduire au seuil de son amant. Une clef vigilante a, pour cette journée,...

2 pages - 1,80 ¤

Anatole France a écrit d'André Chénier : « Novateur! personne ne le fut moins. Il est étranger à tout ce que l'avenir prépare. Rien de ce qui va fleurir n'est en germe en lui. » Discuter ce jugement.

||    Ce jugement d'Anatole France est, à l'opposé de l'opinion des romantiques qui ont admiré dans l'œuvre d'André Chénier une poésie annonçant la leur. Si absolu qu'il soit, c'est pourtant Anatole France qui a raison. Examinons en effet les idées et doctrines de Chénier :||...

1 page - 1,80 ¤

Figaro dit (dans le Barbier de Séville) : « Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. » Le rire de Figaro n est-il pas le rire de Beaumarchais? En quoi celui-ci diffère-t-il du rire de Molière? (De quoi l'un et l'autre rient-ils? Pourquoi et comment rient-ils?)

||    Sujet difficile. Nous avons cependant donné deux ou trois éléments d'une réponse. On a dit, dès le XVIIIe siècle, que Figaro c'était Beaumarchais. Précisons que Beaumarchais n'était pas un misérable enfant trouvé; il était fils d'un horloger fort à son aise et cultivé; mais il était roturier et c'est en achetant une...

4 pages - 1,80 ¤

Ecriture d'invention: Critique de Rousseau par rapport aux fables de La Fontaine

|| Monsieur Jean-Jacques Rousseau,   En tant que lecteur et admirateur des œuvres de Jean De la Fontaine, je suis scandalisé par l’attaque que vous infligez  à cet illustre auteur des fables françaises. Je pense que votre opposition à l’apprentissage des fables par les enfants, évoquée dans l’Emile, est tout à fait discutable et exagérée....

1 page - 1,80 ¤

Vous expliquerez pour quelles raisons le Figaro de Beaumarchais est devenu un type et une sorte de nom commun au même titre qu'Harpagon, Tartuffe, Gavroche, etc.

||    Ce problème de la création des types est extrêmement complexe; il y faut à la fois le génie plus ou moins mystérieux de l'écrivain créateur et une sorte de collaboration de la postérité. On petit cependant dégager de ce problème les éléments les plus clairs, ceux qui sont non pas suffisants, mais du...

1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Diderot nous a peint ainsi le Dorval des Entretiens sur « le Fils naturel »

Dorval était arrivé le premier. l'approchai de lui sans qu'il m'aperçût. Il s'était abandonné au spectacle de la nature. Il avait la poitrine élevée. Il respirait avec force. Ses yeux attentifs se portaient sur tous les objets. Je suivais sur son visage les impressions diverses qu'il en éprouvait ; et je commençais à partager...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit