LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
738 - Le pastiche est une réécriture par :
A
a) transposition
B
b) imitation
C
c) dégradation
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Le pastiche tente de reproduire le style particulier d'un auteur ou, plus largement, celui d'un genre ou d'une époque (pastiche du langage précieux, par exemple). Le jeu peut être également d'abuser les lecteurs les plus avertis : le milieu de la critique littéraire a ainsi été bouleversé en 1949 par l'affaire de la « Chasse spirituelle », ce pastiche de Rimbaud présenté comme un texte original retrouvé par hasard, et que de nombreux critiques renommés ont attribué au célèbre poète avant que la supercherie ne soit révélée.


Les nouveautés du site

Le roman et le réel ?

||    Du « miroir que l'on promène le long d'un chemin « dont parle Stendhal au « récit d'événements fictifs « dans lequel Maurois voit la nature même du roman, le rapport du genre au réel a toujours été au centre de la création romanesque. Par-delà les subdivisions en catégories secondaires — le roman...

2 pages - 1,80 ¤

L'Histoire, discipline formatrice ?

   Longtemps considérée comme l'expression de la Providence, l'Histoire est devenue depuis le XVIIIe siècle une science à part entière : en tant que telle, elle est méthodique et par-là même formatrice. Mais, quel véritable profit peut-on tirer pour la formation d'un individu d'une discipline qui s'intéresse avant tout au passé?...

1 page - 1,80 ¤

L'écrivain et la vie ?

   De tout temps l'écrivain s'est trouvé confronté à deux attitudes contradictoires devant la vie — et en particulier la vie sociale : ou bien, cultivant le splendide isolement il s'enferme dans la « tour d'ivoire « du créateur et manifeste sa différence avec hauteur; ou bien, s'enfonçant au cœur de la mêlée,...

1 page - 1,80 ¤

La recherche du temps perdu ?

   « Vert paradis des amours enfantines «, « Recherche du temps perdu «, « Peau de chagrin « : autant d'expressions rendues célèbres par les écrivains et qui témoignent de l'importance du temps dans l'existence humaine. Importance paradoxale qui fait que, si, par essence, le présent nous échappe — « nous ne ...

2 pages - 1,80 ¤

Le théâtre entre le spectacle et l'interrogation ?

   Si l'on en croit Aristote, les différents genres dramatiques seraient issus d'un tronc commun — le rituel dionysiaque — puis se seraient diversifiés en tragédie et en comédie : à l'une les sujets et les héros nobles; à l'autre les intrigues et les personnages communs. Au XVIIe siècle aussi Boileau traitait différemment...

2 pages - 1,80 ¤

Une société de l'image ?

||    Si les poètes partent « à la recherche du temps perdu «, l'homme de la rue « court « après lui : de la course du banlieusard après son train au déjeuner « pris sur le pouce «, en passant par l'accélération des loisirs, toute la vie moderne est placée sous le signe...

1 page - 1,80 ¤

Victor Hugo, dans cet extrait des Misérables, décrit le passage d'un convoi de forçats dans les rues de Paris.

Les hommes entassés sur les haquets 1 se laissaient cahoter en silence. Ils étaient livides du frisson du matin. Ils avaient tous des pantalons de toile et les pieds nus dans des sabots. Le reste du costume était à la fantaisie de la misère. Leurs accoutrements étaient hideusement disparates; rien n'est plus funèbre...

2 pages - 1,80 ¤

H. de Balzac, Ferragus, chapitre Ier.

Paris est le plus délicieux des monstres : là, jolie femme; plus loin, vieux et pauvre; ici, tout neuf comme la monnaie d'un nouveau règne; dans ce coin, élégant comme une femme à la mode. Monstre complet d'ailleurs! Ses greniers, espèce de tête pleine de science et de génie; ses premiers étages, estomacs heureux;...

6 pages - 1,80 ¤

SOLEIL COUCHANT - Victor Hugo, Les feuilles d'automne (commentaire)

Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées. Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit; Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées; Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit! Tous ces jours passeront; ils passeront en foule Sur la face des mers, sur la face...

3 pages - 1,80 ¤

Autrefois tout semblait ne pas nous concerner - Louis Aragon, Le roman inachevé

Autrefois tout semblait ne pas nous concerner Tous les événements portaient des millésimes Tout se passait très loin très haut dans les années    Ce n'est que dans les journaux qu'on lisait les crimes Rien n'arrivait jamais que les hasards prévus On se trouvait heureux de ses malheurs intimes    Le grêle brusquement sur nous...

2 pages - 1,80 ¤

« Voyage en Espagne » de Théophile Gautier

|| On lit, dans le « Voyage en Espagne « de Théophile Gautier la descriptions suivante : « Au sortir de Bordeaux, les landes recommencent plus tristes, plus décharnées et plus mornes, s'il est possible; des bruyères, des genêts et des pinadas (forêts de pins); de loin en loin quelque fauve berger accroupi gardant des...

2 pages - 1,80 ¤

IVRESSE - Paul Fort (1872-1960), Ballades françaises

   Par les nuits d'été bleues où chantent les cigales, Dieu verse sur la France une coupe d étoiles. Le vent porte à ma lèvre un goût du ciel d'été! Je veux boire à l'espace fraîchement argenté.    L'air du soir est pour moi le bord de la coupe froide où, les yeux mi-fermés...

2 pages - 1,80 ¤

Du Bellay, Les regrets (Sonnet 135) - Littérature

||(Sonnet écrit par Du Bellay, traversant le canton des Grisons lors de son retour de Rome, en 1557.)    La terre y est fertile, amples les édifices, Les poêles bigarrés, et les chambres de bois, La police1 immuable, immuables les lois, Et le peuple ennemi de forfaits et de vices.    Ils boivent nuit et...

1 page - 1,80 ¤

La Fontaine, Fables VII. LES DEUX COQS

Deux coqs vivaient en paix; une poule survint, Et voilà la guerre allumée. Amour, tu perdis Troie; et c'est de toi que vint Cette querelle envenimée Où du sang des dieux même on vit le Xanthe 1 teint. Longtemps entre nos coqs le combat se maintint. Le bruit s'en répandit partout le voisinage....

2 pages - 1,80 ¤

Marcel Proust, A l'ombre des jeunes filles en fleurs: Les levers de soleil

||Les levers de soleil sont un accompagnement des longs voyages en chemin de fer, comme les œufs durs, les journaux illustrés, les jeux de cartes, les rivières où des barques s'évertuent sans avancer. A un moment où je dénombrais les pensées qui avaient rempli mon esprit pendant les minutes précédentes, pour me rendre compte...

2 pages - 1,80 ¤

Avez-vous conscience que la lecture d'oeuvres littéraires a contribué à vous donner une meilleure connaissance de vous-même ?

||    Sujet caractéristique d'une nouvelle tendance qui laisse au candidat le maximum de liberté, tant dans le contenu que dans la forme. Et cette liberté est précisément le principal danger de ce type de devoir : il faut en effet trouver une structure ex nihilo en évitant le plan qui passerait en revue vos...

1 page - 1,80 ¤

Un critique contemporain, André Bonnard, a écrit : « Les ½uvres de l'art ne sont point éternelles : elles sont actuelles, ou plutôt elles exigent de nous que nous les actualisions. Elles demandent à être lues dans notre présent et pour notre meilleur lendemain. » Qu'en pensez-vous? Vous appuierez votre réflexion sur des exemples précis.

||    Ce sujet aborde, contradictoirement, le problème fondamental des rapports de l'œuvre et du temps. Pour qui — mais aussi pour quoi écrit-on ? La remarque proposée à Toulouse est la seule qui fasse référence explicitement aux destinateurs : c'est donc ici le problème de la réception de l'œuvre d'art qui est posé....

1 page - 1,80 ¤

Commentez cette réflexion de P.-A. Touchard dans L'amateur de théâtre ou la règle du jeu : « Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité au théâtre, mais la fatalité du roman est dans le personnage, celle du théâtre dans la situation. Le roman tend à nous faire souvenir que l'homme est déterminé par ses propres passions; le théâtre à nous rappeler que son destin demeure le jouet des événements. »

||        Selon Oscar Wilde : « Un artiste doit créer de belles choses, mais sans rien y mettre de sa propre vie. «    Vous illustrerez et discuterez cette opinion en réfléchissant à la part de soi qu'un auteur investit dans son œuvre. Vous ne manquerez pas de donner des exemples précis....

1 page - 1,80 ¤

A Athènes, dans l'antiquité, les citoyens assistaient en masse aux représentations théâtrales. Le théâtre y était considéré, non seulement comme un divertissement, mais comme un moyen d'éducation morale et civique. Parmi les ½uvres dramatiques, anciennes ou modernes, que vous avez étudiées, ou découvertes par vous-même, en voyez-vous qui puissent remplir ce double rôle? Ou bien, si vous estimez que la fonction du théâtre est toute différente, expliquez votre point de vue.

||    Un sujet classique sur le théâtre, fondé sur l'opposition plaisir/didactisme... ou plus exactement sur l'union des deux. On ne vous demande pas, en effet d'opposer deux conceptions du spectacle dramatique, mais d'analyser des pièces qui « puissent remplir ce double rôle «. L'intitulé précis du sujet vous imposait donc de ne pas...

2 pages - 1,80 ¤

« Ce n'est point avec des idées qu'on fait des vers... c'est avec des mots. » Vous apprécierez cette formule attribuée à Mallarmé sans omettre de donner des exemples précis.

||    Comme tous les sujets abordant la définition d'un genre — et en particulier de la poésie — celui-ci est extrêmement difficile à aborder. En premier lieu il exige du candidat tout à la fois une connaissance approfondie et étendue du domaine à étudier ainsi que de solides appuis théoriques : comment prétendre...

2 pages - 1,80 ¤

« Le roman est un vaste champ d'essai qui s'ouvre à toutes les formes de génie, à toutes les manières. C'est l'épopée future, la seule probablement que les m½urs modernes comporteront désormais. » A l'aide d'exemples précis tirés de vos lectures vous illustrerez cette définition du roman donnée par Sainte-Beuve il y a un siècle et vous apprécierez la justesse de ses prédictions.

||    Une des innombrables définitions du roman, à la fois très floue (« toutes les formes de génie, toutes les manières «) et très précise (le roman étant défini comme « l'épopée future «). Exceptionnellement n'est pas soulevé le rapport du genre romanesque au réel : cet aspect doit néanmoins être abordé dans ...

2 pages - 1,80 ¤

Victor Hugo, poète de l'enfance.

||I. — Préparation du sujet    Sujet immense! Sujet de thèse presque! Et cependant on peut s'en féliciter. Pour la première fois, au Baccalauréat, ce n'est pas l'opinion d'un critique qu'on demande d'examiner et de discuter, ce n'est pas une citation qu'on propose, mais un ensemble de textes vivants, tels qu'ils chantent dans la ...

4 pages - 1,80 ¤

Marot, délivré de prison, raconte à François Ier son séjour au Châtelet, puis à l'Aigle de Chartres et le remercie de son intervention. Il promet à l'avenir d'être plus prudent.

||      On lira d'abord dans une littérature (en particulier, Histoire de la Littérature française de Des Granges et Boudout, librairie Hatier, pp. 197-200) les circonstances de l'incarcération de Marot et de sa délivrance. Puis on reverra quelques textes, l'Épitre à Lyon Jamet, le Rondeau parfaict (A ses amis après sa délivrance), des...

1 page - 1,80 ¤

Le Nouveau Théâtre

||    L'évolution est ici parallèle à celle du roman : le personnage, l'intrigue, le langage sont aussi en accusation.    Ionesco (né en 1912) a connu de vifs succès avec La Cantatrice chauve (1950), La Leçon (1951), Les Chaises (1952) où les personnages n'ont d'autre épaisseur que celle d'un langage dérisoire, dont la seule...

1 page - 1,80 ¤

Le Nouveau Roman

||    Robbe-Grillet (né en 1922) n'est ni le plus ancien, ni peut-être le meilleur représentant de ce qu'il est convenu d'appeler le Nouveau Roman, mais il est le premier à en avoir codifié la théorie précisément sous le titre de Pour un Nouveau Roman (1963), recueil d'articles où il dénonce quelques notions jugées ...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit