LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
700 - Quelle est, dans cet extrait du poème « Parfum exotique » de Bau­delaire, la vision de la femme aimée ? Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne, Je respire l'odeur de ton sein chaleureux, Je vois se dérouler des rivages heureux Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone ; [...] Guidé par ton odeur vers de charmants climats, Je vois un port rempli de voiles et de mâts Encor tout fatigués par la vague marine [...] Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, 1857.
A
a) Elle est le chemin vers un ailleurs rêvé.
B
b) Elle est l'incarnation de la lumière.
C
c) Elle est une messagère divine.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) La femme aimée à laquelle s'adresse le poète (« ton ») est présentée ici comme l'intermédiaire entre le monde réel (« un chaud soir d'automne ») et un ailleurs idéal (« des rivages heureux », « de charmants climats »). Son corps, en particulier, emporte le poète loin du réel par le biais des sensations ( « ton sein chaleureux », « ton odeur »). On retrouve cette vision de la femme comme ouverture à l'Idéal dans de nombreux poèmes de Baudelaire, notamment « L'invitation au voyage » : Mon enfant, ma soeur, Songe à la douceur, D'aller là-bas, vivre ensemble ! Aimer à loisir, Aimer et mourir, Au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés, De ces ciels brouillés, Pour mon esprit ont les charmes, Si mystérieux, De tes traîtres yeux, Brillant à travers leurs larmes. Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, 1857.


Les nouveautés du site

Faire vivre sur un même territoire des populations différentes par leurs origines et leur culture soulève bien des difficultés.

|| Contrairement à l'habitude, et sans doute parce que le sujet est vaste, le libellé ne demande pas à l'élève d'élaborer des solutions « personnelles « ou du moins de faire preuve d'imagination. Toutefois, le texte proposé n'envisage qu'une seule solution véritable : il refuse l'assimilation et la perte d'identité, il ne...

2 pages - 1,80 ¤

Éloge de la différence

|| Deux axes s'imposent pour l'introduction : Une explication brève du dernier paragraphe avec la distinction entre la tolérance, perçue comme une résignation et la proclamation plus active, sans restriction des différences. Suivant l'orientation du développement, on précise ce qu'il faut entendre par « différences « : — condamnation du...

3 pages - 1,80 ¤

Je me fonde pour affirmer cela sur mon expérience de médecin. Il m'est apparu clairement, au cours de ma carrière, que la sauvegarde de l'intégrité de la personne devrait être, dans certains cas, une préoccupation largement plus urgente et capitale que celle du maintien de la vie. Professeur Alexandre MINKOWSKI, Un Juif pas très catholique.

Jadis, la déontologie médicale imposait l'absolue sauvegarde de la vie. Il est difficile aujourd'hui de suivre une règle aussi tranchée. La louable interdiction de tuer ne correspondait pas à la réalité passée, car l'arbitraire faisait régner la terreur et le meurtre. Toutefois, sans nier l'importance de la vie, il convient de ne pas exagérer dans l'autre sens. Les...

2 pages - 1,80 ¤

VERLAINE : La Bonne Chanson

Le soleil du matin doucement chauffe et dore Les seigles et les blés tout humides encore, Et l'azur a gardé sa fraîcheur de la nuit. L'on sort sans autre but que de sortir : on suit, Le long de la rivière aux vagues herbes jaunes, Un chemin de gazon que bordent de vieux...

5 pages - 1,80 ¤

VALERY-LARBAUD: Fermina Marquez

Nous étions maintenant l'escorte habituelle de la jeune fille. Une dizaine, à peu près. Tous ceux qui l'approchaient, ceux auxquels elle parlait, ceux qui jouaient avec elle, formaient, autour d'elle, une sorte de cour d'amour ; c'étaient ses chevaliers. Les chevaliers de Fermina Marquez, donc, étaient admirés de tous les élèves, et peut-...

3 pages - 1,80 ¤

Henri TROYAT, La Neige en deuil

(Les héros du roman vont, en plein hiver, à la recherche d'un avion accidenté sur le sommet d'une haute montagne. Après avoir vaincu de nombreuses difficultés, ils aperçoivent l'appareil) Déchiqueté, rompu, il gisait sur le ventre dans la neige, telle une bête blessée à mort. Le nez de l'appareil s'était aplati...

3 pages - 1,80 ¤

Il reste toujours quelque chose, Pierre REVERDY, La Lucarne ovale

Note : 8/10

Les rideaux déchirés se balancent C'est le vent qui joue Il court sur la main entre par la fenêtre Ressort et s'en va mourir n'importe où Le vent lugubre et fort emporte tout Les paroles montaient suivant le tourbillon Mais eux restaient sans voix Amants désespérés de ne...

4 pages - 1,80 ¤

Plat de poissons frits (Francis PONGE, Pièces)

Note : 8/10

Goût, vue, ouïe, odorat... c'est instantané :    Lorsque le poisson de mer cuit à l'huile s'entr'ouvre, un jour de soleil sur la nappe, et que les grandes épées qu'il comporte sont prêtes à joncher le sol, que la peau se détache comme la pellicule impressionnable parfois de la plaque exagérément révélée (mais tout ici...

4 pages - 1,80 ¤

André GIDE, La Porte étroite

Note : 8/10

Lucile Bucolin ne prenait que peu de part à notre vie ; elle ne descendait de sa chambre que passé le repas de midi ; elle s'allongeait aussitôt sur un sofa ou dans un hamac, demeurait étendue jusqu'au soir et ne se relevait que languissante. Elle portait parfois à son front, pourtant parfaitement mat,...

3 pages - 1,80 ¤

BALZAC, Gobseck: Saisirez-vous bien cette figure pâle et blafarde, à laquelle je voudrais que l'Académie...

Note : 8/10

Saisirez-vous bien cette figure pâle et blafarde, à laquelle je voudrais que l'Académie me permît de donner le nom de face lunaire ? Elle ressemblait à du vermeil (1) dédoré. Les cheveux de mon usurier étaient plats, soigneusement peignes et d'un gris cendré. Les traits de son visage, impassible autant que celui de Talleyrand (2),...

3 pages - 1,80 ¤

Marcel AYMÉ, Le Passe-Muraille, « Les Bottes de Sept Lieues »

Note : 8/10

Antoine Buge et quelques camarades, après l'école et au lieu de rentrer à la maison, jouent dans les rues. Ils se sont donné rendez-vous devant une boutique de « bric-à-brac «. Dans la vitrine, parmi les objets bizarres, figurent des bottes désignées comme des « Bottes de Sept Lieues « Elles étaient étrangement belles,...

3 pages - 1,80 ¤

La cueillette - APOLLINAIRE

Note : 8/10

Nous vînmes au jardin fleuri pour la cueillette. Belle, sais-tu combien de fleurs, de roses-thé, Roses pâles d'amour qui couronnent ta tête, S'effeuillent chaque été ? Leurs tiges vont plier au grand vent qui s'élève. Des pétales de roses ont chu dans le chemin. O Belle, cueille-les, puisque nos fleurs de rêve Se faneront...

3 pages - 1,80 ¤

« Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent. » En vous appuyant sur votre expérience et sur vos lectures, vous direz si vous estimez que cette phrase de Victor Hugo peut encore servir de devise à l'homme de notre temps.

Note : 8/10

||• A la différence de la phrase de Gandhi, cette citation, courte, en forme de maxime, doit être intégralement incluse dans l'introduction.    • De plus, lorsqu'un sujet émane d'un auteur aussi célèbre que Victor Hugo, il convient d'en dire quelques mots. En ce cas, inutile de dire tout ce que l'on sait sur l'auteur....

2 pages - 1,80 ¤

Gandhi écrivait : « Il faut un minimum de bien-être et de confort ; mais passé cette limite, ce qui devait nous aider devient source de gêne. Vouloir créer un nombre illimité de besoins pour avoir ensuite à les satisfaire n'est que poursuite du vent. Ce faux idéal n'est qu'un traquenard. » Pensez-vous comme Gandhi que maîtriser ses besoins peut conduire au bonheur? Vous illustrerez votre réflexion en vous appuyant sur des exemples précis tirés de votre expérience personnelle, de vos lectures ou de l'observation du monde qui vous entoure.

Note : 8/10

||Avant de commencer l'étude, il convient de rappeler que Gandhi, qui inspira le mouvement d'indépendance de l'Inde, fonda son action sur le principe de la non-violence.    Philosophe autant qu'homme politique, il exprime ici une sagesse qui puise certainement ses valeurs flans la pensée hindoue. Il constate sans doute dans le monde occidental une...

2 pages - 1,80 ¤

« Écrire, si ça sert à quelque chose, ce doit être à ça : à témoigner. A laisser ses souvenirs inscrits, à déposer doucement, sans en avoir l'air, sa grappe d'oeufs qui fermenteront. » En vous appuyant sur votre expérience de lecteur vous commenterez et éventuellement discuterez cette opinion de l'écrivain contemporain J.-M.G. Le Clézio exprimée dans L'Extase matérielle.

Note : 8/10

On remarque d'abord, le ton retenu, un peu dubitatif de J.-M.G. Le Clézio :    « Écrire, si ça sert à quelque chose, ce doit être à ça... « L'auteur ne semble pas très sûr de cette fonction, ou plus exactement, pas très sûr que la littérature serve à quelque chose. On retrouve ici l'aversion...

2 pages - 1,80 ¤

« Les grands livres changent la vie, les bons l'éclairent, les mauvais l'attristent. » Marthe ROBERT, Livre de lectures. Après avoir expliqué cette affirmation, vous vous demanderez dans quelle mesure elle correspond à votre expérience : vous vous appuierez sur des analyses tirées de vos lectures.

Note : 8/10

organisation du devoir Cette citation s'inscrit dans la ligne du sujet sur l'augmentation de la lecture dans la mesure où Marthe Robert assigne une signification, une fonction aux livres. La différence réside dans le fait que l'auteur établit une hiérarchie entre les livres : « les grands livres «, « les bons «,...

3 pages - 1,80 ¤

Le nombre de Français qui lisent a augmenté de 15 % en vingt ans, révèle un sondage réalisé en 1978. Devant ce regain de faveur que connaît le livre face à la montée de l'audiovisuel, vous vous demanderez quelle signification nouvelle revêt la lecture.

Note : 8/10

remarques    • De tous les sujets donnés cette année à propos de la littérature, c'est celui qui pose le problème le plus vaste et qui laisse les réponses les plus ouvertes.    • Contrairement à des idées reçues qui déplorent la baisse de la lecture, le libellé affirme que les livres connaissent un regain...

3 pages - 1,80 ¤

Fin de partie : Page 47 à 50 de Samuel Beckett

Note : 8/10

Fin de Partie est une pièce du XX s écrite par Samuel Beckett. L'ensemble de la pièce expose sur scène une vision absurde de la condition humaine. L'originalité propre du théâtre de Beckett est d'exprimer sa philosophie dans un langage lui-même absurde qui réduit les personnages au rang de bouffons, détruit entre eux toute possibilité de communication, retire...

2 pages - 1,80 ¤

Soleils couchants : En quoi ce poème de veine classique en ce qu'il respecte bon nombre de règle s'inscrit dans le romantisme du 19ème siècle ?

Note : 8/10

|| L’utilisation de la structure poétique             a) Le poème classique Définition de ce genre de poème. Tous les vers sont des alexandrins, en parler. Un peu en forme de sonnet, reprendre cours ! (4 quatrains) Toutes les rimes sont croisées. ||...

1 page - 1,80 ¤

Par un commentaire suivi de ce poème de Mallarmé, vous montrerez, en vous plaçant aux points de vue du sentiment, des images et de la musique du vers, comment un poète moderne a pu renouveler le thème de l'évasion.

Note : 8/10

Brise marine    La chair est triste, hélas! et j'ai lu tous les livres.    Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres    D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!    Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux    Ne retiendra ce cœur qui dans la mer se trempe,    O nuits !...

5 pages - 1,80 ¤

Vous expliquerez ce jugement d'un critique dramatique contemporain : « Britannicus est la moins mélodieuse des tragédies de Racine, parce qu'elle est la plus cornélienne. Mais Junie est racinienne; Junie est musique. Junie promet Monime et Bérénice. »

Note : 8/10

Indications On montrera d'abord en quoi Britannicus est la plus cornélienne des pièces de Racine. On fera une réserve en faveur de Mithridate, et l'on dira pourquoi. Mais avec Britannicus, Racine, pour la première fois, rivalise avec Corneille sur son propre terrain : l'histoire romaine. Et Britannicus — on le fera voir — est en effet une...

1 page - 1,80 ¤

La charité fraternelle qui dit : « Tu ne jugeras point » et l'appréciation morale de la valeur des actes ne sont-elles pas en contradiction? Dites quels sont, à votre avis, le fondement, la valeur et les limites du jugement moral.

Note : 8/10

Préparation Problème intéressant, parce que pratique. Les jugements sur les actes comme sur le caractère d'autrui sont chose courante; et il faut reconnaître que le plus souvent ils sont prononcés fort à la légère. Pourtant on ne peut guère s'en abstenir; parfois même on doit juger. D'autre part, le précepte d'origine chrétienne : « Tu ne jugeras point »...

4 pages - 1,80 ¤

Les Goncourt à Gisors.

Note : 8/10

Il est des lieux — plus encore, peut-être, des demeures — auxquels reste fixé pour la vie le souvenir des joies de l'enfance et des premières découvertes d'un monde en miniature. Du bruissement des hauts feuillages ou du contact de l'eau glacée d'une source naissent parfois des sensations si vives qu'elles porteront toujours en elles le rappel d'une...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit