LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
67 - Quel écrivain a inventé, en 1762, le slogan « Écrasez l'Infâme » ?
A
Voltaire
B
Montesquieu
C
Diderot
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

La modernisation et l'accélération des moyens de voyager facilitent-elles le rapprochement entre les hommes et leur meilleure compréhension mutuelle ?

Il y a du pour et du contre à voyager et, entre les deux, « mon coeur balance ! » Mais la balance n'est pas égale pour chacun car il est mille et une façons de se déplacer ou de rester chez soi. Il est des individus qui voyagent pour des raisons professionnelles : ils prennent le moyen le...

2 pages - 1,80 ¤

Imaginez un dialogue entre un défenseur des moyens audio-visuels et un fervent partisan du livre.

Doctus et Medius sont deux personnages très connus du milieu intellectuel. Leurs différences, leurs oppositions les incitent à ne pas se parler, persuadés qu'ils ne sont l'un et l'autre que les outils de culture dont ils sont respectivement les fervents utilisateurs, le livre et l'audio-visuel, sont les seuls dignes d'enrichir quelque peu l'humanité. Aujourd'hui pourtant, Doctus, tout ébouriffé,...

2 pages - 1,80 ¤

Le livre, s'il est un riche et merveilleux instrument pour André Maurois, semble négligé par une fraction importante de notre population. En effet, un article du Figaro a révélé que « 50 % de Français ne lisent jamais aucun livre ». Cela vous semble-t-il grave ? Pourquoi ? Pensez-vous, au contraire, qu'il est actuellement possible de se passer de lecture ?

1) Avantages du livre Alors que certains loisirs font de l'homme un spectateur, le livre le rend actif devant le spectacle infini puisqu'il est appelé à le « créer » lui-même. Dans le temps et dans l'espace, il sera en contact direct avec d'autres êtres humains à la vie desquels il participera. Or l'expérience, l'action sont les meilleures sources...

1 page - 1,80 ¤

Maurice Druon condamne les « cités-dortoirs ». Leurs constructeurs avaient au contraire le sentiment d'améliorer les conditions de logement de milliers de personnes. Que pensez-vous de tels points de vue ? Les constructions collectives modernes vous semblent-elles pouvoir être rendues plus belles et plus humaines ?

a) pourquoi ces cités-dortoirs? - volonté d'améliorer les conditions de logement : suppression des bidonvilles, bien-être matériel élémentaire, clarté des baies vitrées pour donner de la lumière dans un environnement gris ; ...

1 page - 1,80 ¤

« C'est bien parce qu'elles paraissent interdire l'anonymat et l'isolement que les vieilles cités... » Comment comprenez-vous cette phrase ? Pensez-vous que les villes modernes sont propices aux échanges et aux contacts sociaux ou qu'au contraire, avec leurs grands ensembles, elles deviennent facteur d'isolement ?

Les urbanistes, les architectes imaginent de nouvelles formes d'agglomérations pour répondre, avec plus ou moins de bonheur, à l'évolution de notre mode de vie. Ils essaient de résoudre les problèmes posés par l'insuffisance structurelle des cités anciennes en résorbant par exemple les conflits automobilistes-piétons, en proposant des logements à une population qui afflue dans les grands centres d'activités,...

1 page - 1,80 ¤

Depuis quelques années il est question de ne pas détruire systématiquement les vieux quartiers des villes mais de les aménager. Quels peuvent en être les avantages mais aussi les obstacles

Lors d'un congrès de l'association internationale « Urbanisme et Commerce », il y a quelques années, deux thèses opposées se sont développées sur le rôle de la ville. L'une prévoyait la dilution des agglomérations dans un tissu urbain peu structuré, l'autre considérait que notre mode de vie ne bouleversait pas les fondements de notre civilisation. Cela s'est traduit,...

1 page - 1,80 ¤

René Berthier vient de nous rappeler que nos ancêtres nous ont laissé un grand héritage moral. Mais ne leur devons-nous pas aussi un héritage scientifique, technique, artistique ?

Nos ancêtres nous ont laissé de multiples héritages ; ils ont bâti notre monde, nous garantissant des biens moraux, comme ceux dont parle René Berthier et que nous n'avons pas toujours su respecter et en même temps un patrimoine plus concret, dont témoignent les sciences, la technique, l'art. L'héritage scientifique de nos ancêtres est récent car la cadence des...

1 page - 1,80 ¤

Le goût des vieilles choses et ce besoin de retour à la vie campagnarde sont-ils également constatables dans votre entourage ? Y êtes-vous sensible personnellement ? Un retour au passé est-il souhaitable ? Est-il possible ?

|| Les vieilleries désignent les meubles vétustes, les objets plus ou moins cassés que nos ancêtres reléguaient dans leur grenier parce qu'ils ne servaient plus ou revendaient à quelque amateur de vieilles choses pour pouvoir se meubler de « neuf « et de solide. Or, notre époque connaît un retour à ces objets anciens,...

2 pages - 1,80 ¤

Parmi les causes de la pollution humaine quelle est celle qui vous paraît la plus préoccupante ? Comment s'explique-t-elle ? Quelles solutions proposez-vous pour y remédier ?

1° Idées générales Alors que l'on dénonce la pollution de la nature, l'auteur dénonce en sus la pollution qui atteint l'homme dans son corps et dans son âme. Les causes alléguées sont d'abord d'ordre matériel : selon les sexes, les classes sociales, l'activité professionnelle, la durée du travail, l'incertitude dans la profession sont des facteurs essentiels auxquels s'ajoutent les...

1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Pensez-vous que les jouets que l'on fabrique pour les •enfants représentent déjà leur manière de vivre et leur rôle social de demain

? Les jouets sont une composante importante de l'univers des enfants. Fabriqués par leurs aînés, ils influencent considérablement leur comportement et font partie de leur éducation. Conçus par des adultes, ils matérialisent, au moins partiellement, les passions ou obsessions de ces derniers ; ils représentent le monde des grands miniaturisé ou caricaturé. Les poupées répondent aux canons de la...

1 page - 1,80 ¤

« Et vous voulez la guerre ? » demande Hector. « Je ne la veux pas. Mais je suis moins sûr de ses intentions à elle ». On pourrait penser, d'après cette dernière réplique, que la guerre est un phénomène qui échappe à la volonté humaine, une sorte de fatalité. Qu'en pensez-vous ?

Il n'est pas difficile de croire que la guerre est une fatalité. Et pourtant il est des voix pour exprimer qu'il s'agit d'un mal nécessaire ! Si destin il y a, il devrait être combattu avec autant d'acharnement qu'on en met à faire reculer la maladie, la mort. Pourquoi mieux vivre si la guerre doit exister, s'il faut...

1 page - 1,80 ¤

« C'est à croire que la joie de vivre décline à mesure qu'augmente le niveau de vie ». Vous sentez-vous en accord ou en désaccord avec lui ? Développez vos arguments au moyen d'exemples précis et de réflexions personnelles.

Ce qu'autrefois une vie ne suffisait pas pour l'obtenir — que dis-je, une vie, plusieurs générations — nous l'obtenons en quelques années, quelques heures. Je parle bien sûr des « choses », de ce qui est matériel. En partant de Paris, Madame de Sévigné — c'était une noble, une privilégiée — devait parcourir les routes de France pendant une...

1 page - 1,80 ¤

Commentaire : Ultima verba, Victor Hugo

Note : 8/10

Ultima Verba est un poème en vers, composé de seize quatrains en alexandrins contenant des rimes croisées, écrit par Victor Hugo. Celui-ci se démarque de plusieurs genres littéraires, auteur du XIXème siècle, il est le chef de file du romantisme et considéré comme l'un des plus importants écrivains de la langue française. Ultima Verba fait partie du recueil...

2 pages - 1,80 ¤

L'absurde dans fin de partie

Note : 8/10

L'expression de « théâtre de l'absurde » apparaît juste après la Seconde Guerre Mondiale. Le public éprouve le besoin de se divertir pour en oublier les atrocités et ce théâtre va leur en fournir l'occasion. Très vite, il sert à désigner les oeuvres de dramaturges, pourtant très différents les un des autres, comme Ionesco, Adamov ou, précisément Beckett. Il s'agit...

2 pages - 1,80 ¤

L'ennui

Note : 8/10

Quand un homme n'a plus rien à construire ou à détruire, il est très malheureux. Les femmes, j'entends celles qui sont occupées à chiffonner et à pouponner, ne comprendront sans doute jamais bien pourquoi les hommes vont au café et jouent aux cartes. Vivre avec soi et méditer sur soi, cela ne vaut rien. Dans l'admirable Wilhelm Meister de...

2 pages - 1,80 ¤

« Des hommes pour qui rien ne se perd, pas un parfum, pas un reflet, pas un écho. »

Note : 8/10

« Être heureux, selon Maeterlinck, c'est avoir dépassé l'inquiétude du bonheur. » Cela ne veut donc pas dire que tout souci est nié ou épargné et que la route a été facile. Bien au contraire, il faut, pour parvenir à cet état, avoir laissé perdre bien des choses, parfum, reflet ou écho... ...

1 page - 1,80 ¤

« Il y avait au monde de la gentillesse (...) de la tendresse (...) une certaine disposition de toute l'âme... »

Note : 8/10

Quelques bons amis sont réunis en demi-cercle autour d'un foyer. A son tour chacun se lève, ranime la flamme et place une bûche qui en un instant craque et brûle. Les flammes dansent gaiement ; la lumière du foyer s'irradie; la chaleur se répand : le bien-être qui s'empare de tous fait d'un coup repartir la conversation ;...

1 page - 1,80 ¤

L'esprit « a mené l'homme où il ne savait point aller ».

Note : 8/10

Introduction L'esprit a doté l'homme d'un monstrueux pouvoir, et renchérissant sur les moyens de vivre son pouvoir d'action, satisfaisant des désirs sans cesse accrus, l'homme se trouve en présence de problèmes sans cesse nouveaux et même d'énigmes innombrables qu'il ne sait plus comment résoudre. ...

1 page - 1,80 ¤

L'esprit a transformé le monde

Note : 8/10

L'esprit a transformé le monde et le monde le lui rend bien. Il a mené l'homme où il ne savait point aller. Il nous a donné le goût et les moyens de vivre, il nous a conféré un pouvoir d'action qui dépasse énormément les forces d'adaptation, et même la capacité de compréhension des individus ; il nous a...

2 pages - 1,80 ¤

Femme d'hier et d'aujourd'hui - Jean GIRAUDOUX, la Française et la France

Note : 8/10

La femme d'aujourd'hui croit moins à l'homme, à la royauté de l'homme, qu'autrefois. Autrefois, il y avait une convention tacite entre l'homme et la femme 11 était entendu entre eux que l'homme quittait chaque jour le foyer pour des affaires extrêmement importantes et au-dessus de la compréhension de la femme. En lui passant sa toge, son pardessus et...

2 pages - 1,80 ¤

Le « triangle » dramatique (plan)

Note : 8/10

Introduction « L'écho de la salle se perçoit sur la scène. » Par cette phrase et le mouvement de tout son texte, Salacrou semble faire du théâtre un dialogue entre l'auteur et le public. Ne doit-on pas parler plutôt du « triangle s: auteur-public-acteur? ...

1 page - 1,80 ¤

Le rôle du public

Note : 8/10

Introduction Qu'on le veuille ou non, une oeuvre dramatique n'existe que du soir où elle est créée, c'est-à-dire où elle « vit » devant un public. Mais quel est le rôle de celui-ci? ...

1 page - 1,80 ¤

« On voit le but de l'information : servir la politique des gouvernements, c'est-à-dire modeler l'opinion publique, dans l'infaillibilité de laquelle on feint de croire, tout en sachant qu'elle n'est ni raisonnable, ni morale, ni juste. »

Note : 8/10

Dans un régime démocratique où les échéances électorales ne sont jamais bien lointaines, on assiste périodiquement à des querelles plus ou moins violentes à propos d'une prétendue « objectivité » de l'information, en particulier celle de ce moyen privilégié car extrêmement puissant, direct et rapide qu'est la télévision : qu'il s'agisse de la présentation même des faits, d'un...

4 pages - 1,80 ¤

BAUDELAIRE: LES FENÊTRES

Note : 8/10

Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n'est pas d'objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus  ténébreux, plus éblouissant, qu'une fenêtre éclairée d'une chandelle. Ce qu'on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit