LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
329 - Quel océan baigne les Maldives ?
A
L'océan Atlantique
B
L'océan Indien
C
L'océan Pacifique
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Lamartine définit la poésie comme "la langue complète, la langue par excellence, qui saisit l'homme par son humanité tout entière, idée pour l'esprit, sentiment pour l'âme, image pour l'imagination et musique pour l'oreille." Commentez.

La phrase de Lamartine suppose la poésie comme le lieu de l'élaboration d'une langue complète, qui s'oppose donc au langage de tous les jours : il n'en faut pour preuve que le vocabulaire poétique qui emploie le plus souvent, pour exprimer la même réalité, des synonymes du terme plus vulgairement usité, par exemple l'« onde « pour l'«...

5 pages - 1,80 ¤

Dans l'avis « Au lecteur » de l'une de ses pièces, Molière écrit : « On sait bien que les comédies ne sont faites que pour être jouées ; et je ne conseille de lire celle-ci qu'aux personnes qui ont des yeux pour découvrir dans la lecture tout le jeu du théâtre. » Vous discuterez cette remarque en vous demandant dans quelle mesure la lecture d'une pièce de théâtre permet d'imaginer la représentation, et si, par ailleurs, l'absence de mise en scène ne limite pas la signification et la richesse de la pièce.

  • Le sujet porte sur la nature du théâtre. Ce type de sujet, qui ne demande pas de comparaison avec les autres genres littéraires, n'a été donné que rarement ces dernières années. Par ailleurs, il demande un certain nombre de références, tant livresques que vécues : représentations théâtrales auxquelles vous avez pu assister. • Le libellé : l'avis porté...

3 pages - 1,80 ¤

Charles Baudelaire « On peut affirmer que, puisque tous les siècles et tous les peuples ont eu leur beauté, nous avons inévitablement la nôtre ». Commentez.

I. La beauté généralisée Tous les siècles Tous les peuples «Nous avons inévitablement la nôtre« II. La beauté est moderne Qu'est-ce que le moderne? La beauté existe aujourd'hui III. Critique de la beauté généralisée Une question d'échelle Une question de valeurs L'éloge de la différence  ...

2 pages - 1,80 ¤

"La littérature ne nous offre peut-être que l'illusion d'ouvrir une porte derrière laquelle il y a une autre porte. Pourtant, cela aussi c'est la force de la littérature: la force de l'illusion, la force du rêve." Antonio TABUCCHI.

|||| I. La littérature est une illusion, mais c'est sa force La pratique de la lecture Les sujets et les thèmes La force du rêve II. Le réalisme : critique du monde clos La critique du caractère illusoire La littérature engagée L'illusion de la littérature autonome III. L'idéalisme : révélation de la réalité par...

5 pages - 1,80 ¤

Marcel Proust (Du côté de chez Swann) - Commentaire littéraire

Le jeune narrateur et sa famille aperçoivent par hasard Monsieur Legrandin qui, jusqu'à présent, leur témoignait des marques de sympathie auxquelles ils étaient sensibles. Nous vîmes sur le seuil brûlant du porche, dominant le tumulte bariolé du marché, Legrandin, que le mari de cette dame avec qui nous l'avions dernièrement rencontré était en train de présenter à la...

3 pages - 1,80 ¤

Bagatelles — Robert Desnos La Prairie du revenez-y dans Destinée arbitraire

  Revenez-y les vieilles allez-y les jeunes Les arbres grandissent jusqu’à la lune Les arbres vieillisent comme les jeunes Et meurent comme les vieilles Ainsi va la vie les vieilles ! ainsi va la vie les jeunes Les joues d’abricots se rideront Les joues se rideront comme les joues des vieilles Et les larmes sur elles couleront. ...

3 pages - 1,80 ¤

Le Clézio : L'Inconnu sur la terre : Le sommeil

C'est bon de dormir. La nuit, quand tout est arrêté, là, dans les rues de la ville, quand les bruits sont retombés et qu'il ne reste que la lumière froide des lampadaires, et quelquefois la lune ronde au-dessus de la mer, je sens le sommeil venir de toutes parts, comme une brume, comme un gaz. Il monte des...

3 pages - 1,80 ¤

Émile Zola (La Débâcle): Partie 3/Chapitre VIII

  Jean, plein d'angoisse, se retourna vers Paris. A cette fin si claire d'un beau dimanche, le soleil oblique, au ras de l'horizon, éclairait la ville immense d'une ardente lueur rouge. On aurait dit un soleil de sang, sur une mer sans borne. Les vitres des milliers de fenêtres braisillaient, comme attisées sous des soufflets...

3 pages - 1,80 ¤

Jean de La Fontaine, Fables, « Le lion, le loup et le renard »,

   || Le siècle du roi Soleil, siècle où la culture servait à valoriser la monarchie et ses politiques, fit se développer le genre de la fable. Jean de La Fontaine est sans aucun doute celui qui participa le plus à l’éclosion de cette pratique. En analysant « Le lion, le loup et le renard «,...

3 pages - 1,80 ¤

"Le sport qu'on a souvent présenté comme une école de la civilisation est devenu presque universellement le spectacle de la bêtise et de la barbarie." (Sport, Barbarie et Civilisation)

De plus, les entraîneurs des sportifs de haut niveau sont avares de victoires. Ils encouragent tellement leur protégé à gagner que ces derniers oublient les valeurs primaires du sport, telles que le respect des règles et celui d'autrui. Ces entraîneurs font tellement travailler les sportifs qu'il arrive, parfois, que des blessures apparaissent lors d'entraînement, voire lors de compétitions....

4 pages - 1,80 ¤

Victor Hugo — La Fin de Satan - II - L'ENTRÉE DANS L'OMBRE

  Tout avait disparu. L'onde montait sur l'onde. Dieu lisait dans son livre et tout était détruit. Dans le ciel par moments on entendait le bruit Que font en se tournant les pages d'un registre. L'abîme seul savait, dans sa brume sinistre, Ce qu'étaient devenus l'homme, les voix, les monts. Les cèdres se mêlaient sous l'onde aux goémons;...

3 pages - 1,80 ¤

Colette: La Retraite sentimentale, Oeuvres complètes, Bibliothèque de la Pléiade.

  La narratrice vient de quitter sa maison avec son chien bull, Toby-Chien, pour une promenade dans la forêt sous la neige.   Léger comme un elfe, un petit écureuil vole au-dessus de nous de branche en branche. [...] Tout d'un coup, c'est presque la nuit... A cause du sol blanc, on ne prend pas garde...

3 pages - 1,80 ¤

Balzac (Le colonel Chabert) - Premier chapitre (Chabert et Derville)

" Le jeune avoué demeura pendant un moment stupéfait en entrevoyant dans le clair-obscur le singulier client qui l'attendait. Le colonel Chabert était aussi parfaitement immobile que peut l'être une figure en cire de ce cabinet de Curtius où Godeschal avait voulu mener ses camarades. Cette immobilité n'aurait peut-être pas été un...

2 pages - 1,80 ¤

Habitez un quartier touristique offre-t-il plus de satisfactions que de désagréments ?

|||| I. Les inconvénients à vivre dans un quartier rénové Les désagréments matériels Des lieux artificiels II. Les satisfactions qu'apportent de tels quartiers L'organisation architecturale La sociabilité L'âme des villes  ...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi le mariage ?

Le mariage étant de plus en plus vulnérable, on pourrait son-ger à encadrer légalement sa durée, afin de préserver l'intérêt des jeunes enfants. Par exemple, une union reposant sur un contrat renouvelable tous les cinq ans changerait profondé-ment les mentalités. Cette solution, cependant, ne supprimerait pas la folie que comporte l'idée même du mariage....

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi continue-t-on à se marier ?

Le mariage traditionnel reposait sur un engagement à vie et des intérêts sociaux. Aujourd'hui, malgré les apparences, il n'a guère changé, mais sa date est reportée à cause des études. Néanmoins l'allongement de la durée de vie fait qu'un couple est censé durer cinquante ans contre quinze autrefois. Le divorce n'est donc plus un malheur : on sait qu'il...

3 pages - 1,80 ¤

Pour exister, un personnage de roman doit-il nécessairement réussir?

Au cours du temps, les personnages de roman ont beaucoup évolué. Ils sont passés de personnages mythologiques, chevaleresques, véritables héros à des personnages ordinaires qui jouent le rôle principal de l'histoire. Les premiers, sont dotés de vertus exceptionnelles. Les seconds accomplissent de moins en moins d'actions spectaculaires et leurs capacités sont plus proches de celles d'un être humain....

3 pages - 1,80 ¤

Albert CAMUS « Retour à Tipasa » (L'Été)

[Quelques années après la guerre, lors d'un voyage en Algérie (dont il était originaire), Albert Camus retourne visiter les ruines romaines du village littoral de Tipasa, qu'il avait aimé et célébré quinze ans plus tôt, comme un lieu « habité par les dieux «. Il évoque ici l'impression renouvelée que fait sur lui la solennité du site.] Sous...

4 pages - 1,80 ¤

Blaise Cendrars, poète contemporain (1887-1961), a écrit : « La publicité est la fleur de la vie contemporaine ; elle est une affirmation d'optimisme et de gaieté ; elle distrait l'oeil et l'esprit. [...] Oui, vraiment, la publicité est la plus belle expression de notre époque, la plus grande nouveauté du jour, un art. » En vous appuyant sur des exemples et en songeant que la publicité peut faire appel à des mots autant qu'à des images, vous commenterez cette opinion et vous la discuterez si vous le jugez bon.

• Blaise Cendrars (1887-1961) est surtout un poète (Au coeur du monde) et un romancier (La Main coupée, L'Or, Moravagine) qui est toujours resté à l'écoute du monde contemporain dont il offre une vision nouvelle, proche du journalisme ; grand voyageur, il célèbre les paquebots, les trains et aime à découvrir les autres peuples ; il fréquente les...

4 pages - 1,80 ¤

« Apprendre, pour l'être humain, c'est participer, découvrir, inventer », a dit l'écrivain argentin Ernesto Sabato. Estimez-vous que l'enseignement que vous recevez fait suffisamment appel à votre participation active et à votre créativité ? Que signifie pour vous apprendre ? Vous illustrerez vos arguments d'exemples précis.

Ernesto Sabato est un romancier argentin contemporain né en 1911. Il a mené de front des études scientifiques et philosophiques. En 1948, il publie le premier volet de sa trilogie romanesque : Le Tunnel, qui sera suivi de Alejandra et de L'Ange des ténèbres. Distinguez bien la citation et le libellé du sujet. La première est une définition...

4 pages - 1,80 ¤

Dans La Métamorphose des dieux (1957), André Malraux écrit : « L'oeuvre surgit dans son temps et de son temps, mais elle devient oeuvre d'art par ce qui lui (le temps) échappe. » Vous expliquerez et au besoin discuterez cette affirmation en appuyant votre raisonnement sur des exemples précis tirés de la littérature et, éventuellement, d'autres formes d'art.

André Malraux (1901-1976) fut un homme engagé politiquement et un artiste aux talents multiples. Il se rend en Indochine dans les années vingt, puis rallie les armées républicaines lors de la guerre civile espagnole, enfin s'illustre dans la Résistance. Devenu un homme politique, il soutient De Gaulle et entre dans le gouvernement en 1958 comme ministre des Affaires...

4 pages - 1,80 ¤

« Les hommes ont toujours aimé lire des histoires, dont ils savaient qu'elles étaient feintes, parce qu'ils en attendaient une vérité plus intime, plus vaste, plus proche de leur coeur que la vérité dite historique », affirme le philosophe Jean Guitton. En vous référant précisément à vos lectures, vous vous demanderez de quelle vérité l'oeuvre littéraire, malgré son caractère fictif, peut être l'expression.

• Jean Guitton (né en 1901), philosophe français catholique, a publié des études sur de grands philosophes (Le Temps et l'Éternité chez Plotin et Saint Augustin ; Pascal et Leibniz) et des essais (La Pensée moderne et le Catholicisme ; Jésus). • La difficulté essentielle tient au rapport entre la citation et le libellé. Jean Guitton oppose la vérité...

4 pages - 1,80 ¤

Comment comprenez-vous la fascination exercée sur le monde occidental par les pays lointains dont la civilisation est différente de la nôtre ?

|||| PLAN ADOPTÉ DANS LE DEVOIR L'objet de la fascination - Des lieux nouveaux et pittoresques - D'étranges étrangers - L'étrangeté : un style   L'attrait du lointain est un refus de l'Occident L'Occident est en décadence Le lointain est l'enfance du monde L'exotisme comme retrouvailles avec la Nature III. Le lointain permet de retrouver...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit