LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
76 - Sous quel nom est plus connu Henri Beyle ?
A
Balzac
B
Stendhal
C
Flaubert
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

En Attendant Godot de Beckett: ACTE I - DIVISION 3

Pozzo. - «Qu'est-ce que c'est mon brave ? ... Si j'ai besoin des os... Non, personnellement je n'en ai plus besoin.« (page 35) Estragon. - «II est marrant, il a perdu sa bouffarde. Estragon. - Il est tordant!« (page 48) Qu'est-il advenu, entre ces deux séries de répliques, de l'ascendant de Pozzo? Il s'est effrité, laissant apparaître sous...

3 pages - 1,80 ¤

En Attendant Godot de Beckett: ACTE I - DIVISION 2

Estragon. - «Taisons-nous un peu, tu veux ?« (page 19) Vladimir. - «Qu'est-ce qu'on fait ? Estragon. - On attend. Vladimir. - Oui, mais en attendant ?« (page 21) Vladimir. - «Alors, quoi faire ? Estragon. - Ne faisons rien.« (page 22) Puis, plus loin, cet échange, encadrés de deux silences : Estragon. - «Allons-nous-en. Vladimir. - Où? ... Ça vaut la peine qu'on...

2 pages - 1,80 ¤

En Attendant Godot de Beckett: ACTE I - DIVISION 1

|||| Vladimir. - «Voyons, Gogo, il faut me renvoyer la balle de temps en temps. [.,.] Estragon. - Qui ? Vladimir. - Comment ? Estragon. - Je ne comprends rien... Engueulé qui ? Vladimir. - Le Sauveur. Estragon. - Pourquoi ? Vladimir. - Parce qu'il n'a pas voulu les sauver. Estragon. - De l'enfer? Vladimir. - Mais non, voyons! De la mort. Estragon. - Et...

3 pages - 1,80 ¤

Fin de En Attendant Godot de Beckett: ACTE II - DIVISION 4

.../... Vladimir. - «Alors on y va ? Estragon. - Allons-y.« Ils ne bougent pas. Rideau ...

2 pages - 1,80 ¤

En attendant Godot: ACTE II - DIVISION 3

Pozzo. - «Qu'y a-t-il? Qui a crié ? Estragon. - C'est Godot ? Vladimir. - Ça tombe à pic. Enfin du renfort! Pozzo. - Au secours. Estragon. - C'est Godot ? Vladimir. - Nous commencions à flancher. Voilà notre fin de soirée assurée. Pozzo. -À moi!«  Pozzo. - Au secours, je vous donnerai de l'argent. Estragon. - Combien ? Pozzo. - Cent francs. Estragon. -...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE II - DIVISION 2 (En attendant Godot)

Dans le monologue détraqué de Lucky, il était mystérieusement question de l'amaigrissement et du rapetissement de l'humanité. L'action de ces deux formes d'amenuisement dont les effets ne peuvent se constater que par comparaison ne devient perceptible qu'au second acte....

3 pages - 1,80 ¤

Le discours de Lucky dans En attendant Godot

||Pour divertir Vladimir et Estragon, Pozzo se propose de leur donner une preuve des talents de penseur de son esclave. Nous sommes, à la fin du premier acte. Ce monologue absurde de Lucky exige un éclaircissement en premier lieu. Nous verrons ensuite que ce discours est un pastiche de la pensée spéculative.||...

1 page - 1,80 ¤

Fin de partie: ACTE I - DIVISION 7 (Beckett)

- la malédiction de Nagg qui s'y réalise; - l'épisode du réveil au cours duquel avait été déterminée avec Clov la mise en scène de la fin : Hamm appelle Clov que nous avons vu remonter le réveil. Il ne répond pas; - Hamm finit son histoire; - cette fin est telle que Hamm l'avait prédite dans son ...

2 pages - 1,80 ¤

Fin de partie: ACTE I - DIVISION 6 (Beckett)

Hamm. - «Quelques mots... que je puisse repasser... dans mon coeur. Clov. - Ton coeur!« Ou encore : Hamm. - «... Dis quelque chose. Clov. - Il n'y a rien à dire«. Ces répétitions dynamisent l'alternance de la parole. Elles peuvent s'étendre à l'ensemble d'un groupe syntaxique, ou d'une phrase : Il...

2 pages - 1,80 ¤

Fin de partie: ACTE I - DIVISION 5 (Beckett)

Depuis le premier mot, cette pièce est hantée par la fin : «Fini, c'est fini...» .À la fois crainte et désirée, elle est le terme de l'agonie, mais aussi plongée dans le néant. Cette fin redoutée par Hamm, qui, pour la différer, persécute Clov, le contraint à mille actes inutiles, nous savons ce qu'elle sera....

2 pages - 1,80 ¤

Fin de partie: ACTE I - DIVISION 4 (Beckett)

Clov. - Et ce pipi ? Hamm. - Ça se fait. Clov. - Ah c'est bien ça, c'est bien« (page 51). Dans l'univers de l'habitude, les cadres du temps deviennent absurdes : Hamm. - «Qu'est-ce que ça veut dire. Hier! Clov. - Ça veut dire il y a un foutu bout de misère. J'emploie...

3 pages - 1,80 ¤

Fin de partie : ACTE I - DIVISION 3 (Beckett)

|| L'écoulement du temps, rythmé par les cycles solaires, n'est plus perceptible si le soleil disparaît : Hamm. - «Et le soleil ? Clov. - Néant. Hamm. - Il devrait être en train de se coucher pourtant. Cherche bien. Clov. - Je t'en fous. Hamm. - Il fait donc nuit déjà? Clov. - Non Hamm. - Alors quoi ? Clov. - Il fait gris« (page...

2 pages - 1,80 ¤

Fin de partie - ACTE I - DIVISION 2 (Beckett)

Nagg et Nell sont les parents de Hamm. Ils ont perdu leurs jambes dans un accident de tandem et vivent dans deux poubelles situées à l'avant-scène gauche. Ils font l'inventaire de leurs misères, évoquent le passé, une après-midi de bonheur sur le lac de Côme. Nagg raconte à nouveau l'histoire de l'anglais qui faisait tant rire Nell. Mais...

3 pages - 1,80 ¤

Fin de partie - ACTE I - DIVISION 1 (Beckett)

La pièce commence par le mot de la fin : « Fini » (page 15). Nous sommes aussitôt renvoyés au titre de la pièce. C'est à une fin de partie que nous allons assister. Comme dans la tragédie, Beckett situe l'action au plus proche de son terme : les grains se sont ajoutés aux grains : «soudain, c'est...

2 pages - 1,80 ¤

"De ménager sa volonté", Essais, Montaigne

"La plupart de nos vacations sont farceques. "Mundus universus exercet histrioniam." Il faut jouer dûment notre rôle, mais comme rôle d'un personnage emprunté. Du masque et de l'apparence il n'en faut pas faire une essence réelle, ni de l'étranger le propre. Nous ne savons pas le visage, sans s'enfariner la poitrine. J'en vois qui se transforment et se...

1 page - 1,80 ¤

Giraudoux - Electre - ACTE II, SCÈNE 9

La leçon tragique est exemplaire car le destin des Atrides passe par des scènes inévitables où, si l'épouse tue l'époux, le fils tue la mère et se transforme en boucher aveugle (« une bête qu'on saignait »). Le meurtre de la mère, fût-elle coupable, est un des plus terribles qui existent parce qu'il rompt un lien primordial. Il...

2 pages - 1,80 ¤

Electre: ACTE II, SCÈNE 8 - Giraudoux

La longue réplique d'Électre (pp. 116-117) apporte un éclaircissement important et montre à quel point la jeune fille est à la fois proche et éloignée d'Égisthe. La tirade se présente comme une comparaison entre les « dons » faits aux deux personnages. Ainsi, dès le début, Électre affirme : « À moi aussi, ce matin, à l'heure où...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNE 7 (Electre de Giraudoux)

Le comportement d'Électre dans la scène est des plus intéressants. C'est à elle qu'Égisthe s'adresse dès la première réplique (« Électre est là [...] Merci, Électre! »). Puis, c'est un hymne à ses dons de devineresse et d'éveilleuse de conscience qu'il entonne, s'interrogeant sur la vivante énigme qu'est la jeune fille. Clytemnestre, comme le Président, se méprendront sur...

5 pages - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNE 10 (Electre de Giraudoux)

Pourtant, c'est dans ce contexte particulièrement sombre, parfaitement digne de la tragédie des Atrides, que Giraudoux choisit de faire intervenir une autre lueur. La fin d'Électre ne se veut pas seulement placée sous le signe d'un crépuscule, mais sous celui de l'espoir. Le dernier mot de la pièce est le terme « aurore ». « Rien ne finit...

1 page - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNE 3 (Electre de Giraudoux)

Ainsi, de bienveillant, le langage est devenu un persiflage ambigu, d'abord incompréhensible pour Oreste (« Que dit-elle ? », demande-t-il, p. 83), avant d'être une source de malaise et de désarroi. Ayant abandonné leurs masques les Euménides reprennent leur visage habituel, ce que signale l'effet de rupture de l'exclamation : « Parlons-en du printemps ! » Elles recouvrent...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNE 2 (Electre de Giraudoux)

La scène n'est pas seulement un aimable divertissement, elle est aussi une mise au jour du mensonge dans l'entrelacs vaudevillesque des répliques. Faut-il rire de l'enchaînement final des répliques lorsque, à son amant qui affirme imprudemment (ou impudemment) : « Je préfère tout au mensonge », Agathe répond : « Quelle gentille façon de me dire que tu...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNE 1 (Electre de Giraudoux)

Après une hésitation, elle n'accorde, et presque à regret, que cinq minutes de sommeil supplémentaire au frère adoré, à celui dont elle admet qu'il est un « pinson ». Électre, l'Érinye, est impitoyable. « Il tombe mal », se contente-t-elle d'admettre, pour affirmer que ce frère « va se réveiller pour toujours sur l'épouvante [...] »...

1 page - 1,80 ¤

ENTRACTE : LE LAMENTO DU JARDINIER (Electre de Giraudoux)

« C'est cela que c'est, la Tragédie, avec ses incestes, ses parricides : de la pureté, c'est-à-dire en somme de l'innocence. » Anouilh choisissait de définir la tragédie dans le Prologue d'Antigone. Giraudoux, lui, choisit l'entracte. Son Jardinier n'oublie pas même les dieux. Mais, qu'ils soient païens ou chrétien, présents ou absents, il préfère leur silence. La leçon est...

2 pages - 1,80 ¤

Electre de Giraudoux: ACTE I, SCÈNE 13 (commentaire)

Électre et Oreste endormis, les Euménides parties, la méditation du Mendiant ne peut que se poursuivre, presque naturellement, au moins logiquement. Elle obéit ainsi à la nécessité d'une progression dramatique. On remarquera que ce long monologue qui clôt le premier acte amène à la révélation d'une vérité décisive. Autant le jeu des petites Euménides reposait sur la parodie...

2 pages - 1,80 ¤

Electre de Giraudoux: ACTE I, SCÈNES 9, 10, 11

À la fin de la scène 11, les petites Euménides usent de deux formules qui consomment l'adieu : « Adieu, vérité de mon fils » et « Adieu, mirage de ma mère ». Au-delà de la distance tragique entre mère et fils, les trois scènes proposent une thématique fondée sur les rapports entre mirage et vérité. L'opposition traditionnelle...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit