LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
741 - Comment peut-on définir l'extrait suivant ? Du DEUIL QUE MENA GARGANTUA À LA MORT DE SA FEMME BADEBEC Quand Pantagruel fut né, qui fut bien ébahi et perplexe ? Ce fut Gargantua son père. Car, voyant d'un côté sa femme Badebec morte, et de l'autre son fils Pantagruel né, tant beau et tant grand, ne savait que dire ni que faire, et le doute qui troublait son entendement était à savoir s'il devait pleurer pour le deuil de sa femme, ou rire pour la joie de son fils. [...] «   Pleurerai-je ? disait-il. Oui, car pourquoi ? Ma tant bonne femme est morte, qui était la plus ceci, la plus cela qui fût au monde. Jamais je ne la verrai, jamais je n'en recouvrerai une telle : ce m'est une perte inestimable. Ô mon Dieu que t'avais-je fait pour ainsi me punir? Que n'envoyas-tu la mort à moi premier qu'à elle ? car vivre sans elle ne m'est que languir. Ha ! Badebec, ma mignonne, m'amie [...], ma tendrette, ma braguette, ma savate, ma pantoufle, jamais je ne te verrai. Ha ! pauvre Pantagruel, tu as perdu ta bonne mère, ta douce nourrice, ta dame très aimée ! [...] » Et, ce disant, pleurait comme une vache ; mais tout soudain riait comme un veau, quand Pantagruel lui venait en mémoire. «   Ho, mon petit fils, disait-il, mon couillon, mon peton, que tu es joli et tant je suis tenu à Dieu de ce qu'il m'a donné un si beau fils, tant joyeux, tant riant, tant joli. Ho, ho, ho, ho ! que je suis aise ! Buvons, ho ! laissons toute mélancolie ! Apporte du meilleur, rince les verres, boute la nappe, chasse ces chiens, souffle ce feu, allume la chandelle, ferme cette porte, taille ces soupes, envoie ces pauvres, baille-leur ce qu'ils demandent ! [...] » Ce disant, ouït la litanie [...] des prêtres qui portaient sa femme en terre [...] : «   Seigneur Dieu, faut-il que je me contriste encore ? Cela me fâche, je ne suis plus jeune, je deviens vieux [...] ! Ma femme est morte [...] je ne la ressusciterai pas par mes pleurs : elle est bien, elle est en paradis pour le moins [...]. Il me faut penser d'en trouver une autre. » François Rabelais, Pantagruel, chapitre 3, 1532.
A
a) Il s'agit d'une parodie de discours argumentatif.
B
b) Il s'agit d'un pastiche de discours délibératif
C
c) Il s'agit d'une caricature de raisonnement scientifique.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) On reconnaît les marques du discours délibératif dans le fait que Gargantua analyse successivement une thèse (il doit pleurer pour le deuil de sa femme), son antithèse (il doit se réjouir de la naissance de son fils) et en tire une conclusion (il choisit de se réjouir). Néanmoins, le lecteur s'aperçoit vite qu'il ne s'agit que d'un pastiche du monologue délibératif hérité de l'Antiquité : Gargantua parsème sa réflexion de dénominations grotesques (« ma braguette, ma savate [...] mon couillon, mon peton »), et il se console bien trop vite ( « Il me faut penser d'en trouver une autre ») pour qu'on puisse le prendre réellement au sérieux. Les commentaires du narrateur ( « pleurait comme une vache [...] riait comme un veau ») achèvent de prouver qu'il s'agit d'un excellent pastiche de discours délibératif.


Les nouveautés du site

CHAPITRE 5 du Candide de Voltaire (commentaire)

Ô malheureux mortels ! ô terre déplorable ! Ô de tous les mortels assemblage effroyable ! D'inutiles douleurs éternel entretien ! Philosophes trompés qui criez : « Tout est bien « ; Accourez, contemplez ces ruines affreuses, Ces débris, ces lambeaux, ces cendres malheureuses, [...] Croyez-moi, quand la terre entrouvre ses abîmes, Ma plainte est innocente et mes cris...

3 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE 4 du Candide de Voltaire (commentaire)

Malgré son affreux malheur, Pangloss nous paraît particulièrement odieux. Il apprend à Candide la mort de Cunégonde avec une brutalité et une inconscience excluant tout ménagement (« Eh bien ! demande Candide, Cunégonde ? — Elle est morte, reprit l'autre. ») et insiste dans son récit sur les détails qui peuvent porter à son comble la douleur de...

3 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE 3 du Candide de Voltaire (commentaire)

Un coup de projecteur sur Candide, « qui tremblait comme un philosophe » permet, grâce à une boutade d'allure proverbiale, de faire. rire du personnage et avec lui des philosophes qui se croient grâce au raisonnement à l'abri des émotions et des passions communes aux hommes....

4 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE 2 du Candide de Voltaire (commentaire)

L'alternance entre les participes apposés et les verbes à forme personnelle qui fait ressortir dans le premier paragraphe la durée des épreuves et l'épuisement de Candide....

3 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE 1 du Candide de Voltaire

Tout bascule « un jour » où Cunégonde surprend ensemble Pangloss et Paquette, ce qui lui donne le « désir d'être savante » à son tour : voici rompu le temps de la vie calme et du bonheur paisible. Une accumulation de passés simples traduit l'irruption de l'aventure et la juxtaposition d'événements qui se précipitent. Le paravent et...

4 pages - 1,80 ¤

Les personnages de Candide de VOLTAIRE

Fille du baron de Thunder-ten-Tronckh, elle a dix-sept ans au début du conte. Cette ingénue libertine lance involontairement l'action : le baiser qu'elle donne à Candide fait chasser le jeune homme du château. ...

5 pages - 1,80 ¤

ACTE V, SCÈNES 13-19 du Mariage de Figaro de Beaumarchais

A partir de la scène 13 s'amorce un mouvement de détente qui aboutit au dénouement dans la bonne humeur. Le comique repose d'abord suries effets de surprise répétés. Ce n'est jamais le personnage attendu qui sort du pavillon....

2 pages - 1,80 ¤

ACTE V, SCÈNES 10-12 du Mariage de Figaro de Beaumarchais

Seul Figaro est parfaitement maître de la situation et il prend un malin plaisir à provoquer son maître :« (...) Vous commandez à tout ici hors à vous-même. » L'approbation d'Antonio montre que toute l'assistance est encline à blâmer l'emportement du Comte et à se ranger aux côtés de Figaro. Celui-ci ne prononce que des paroles sensées, qui...

1 page - 1,80 ¤

ACTE V, SCÈNES 8-9 du Mariage de Figaro de Beaumarchais

Note : 7/10

Ces deux scènes constituent une première explosion comique, avant celle du dénouement. Le ressort principal de ce comique est l'utilisation des apartés, qui permet de rendre le spectateur complice tour à tour de chacun des personnages. Beaumarchais avait déjà employé le procédé dans la scène 5 du troisième acte, au cours de laquelle s'affrontaient le Comte et Figaro....

2 pages - 1,80 ¤

ACTE V, SCÈNES 4-7 du Mariage de Figaro de Beaumarchais

Note : 7/10

Les scènes 4 et 5 donnent la parole aux femmes, qui ont l'initiative dans ce cinquième acte. Le dialogue entre Marceline, Suzanne et la Comtesse, dans la scène 4, n'est pas entendu de Figaro. Il est destiné à établir une connivence entre les femmes et le spectateur. Celui-ci apprend que Suzanne a été prévenue par sa future belle-mère...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE V, SCÈNE 3 du Mariage de Figaro de Beaumarchais

Note : 7/10

Si ce long monologue ne répond à aucune nécessité dramatique, contrairement aux monologues du répertoire classique, en revanche il enrichit considérablement le personnage de Figaro, qui cesse d'être un valet ingénieux et facétieux, dans la lignée du Scapin de Molière, pour devenir un héros préromantique. ...

2 pages - 1,80 ¤

LE COMIQUE DANS Le mariage de Figaro de Beaumarchais

Note : 7/10

Enfin la forme la plus élaborée du comique de gestes est sans doute le mime qui intervient à plusieurs reprises, sous une forme plus ou moins étendue : Figaro feint de rosser Bazile (I, 11); Suzanne contrefait Chérubin (II, 41; Figaro accompagne sa tirade sur God-dam d'une mimique expressive (III, 5). ...

3 pages - 1,80 ¤

Jean-Paul Sartre écrit dans Pour un théâtre de situation : « Le problème du singulier me paraît être celui du roman. Je ne pense pas qu'il y ait des individus au théâtre. » Votre lecture du Mariage de Figaro vous permet-elle de souscrire à ce jugement ?

Note : 7/10

Dans la Préface de La Mère coupable, Beaumarchais désigne sa trilogie comme « le roman de la famille Almaviva ». Il met ainsi en évidence la dimension romanesque qu'introduit sur le théâtre cette structure particulière qu'est la trilogie. En effet, elle compense la contrainte temporelle qui pèse traditionnellement sur l'oeuvre dramatique....

2 pages - 1,80 ¤

ACTE IV, SCÈNES 14-16: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Marceline apparaît dans ces trois scènes comme une alliée inattendue pour Suzanne. Elle affirme à la fin de l'acte son intention de prévenir sa future bru à laquelle elle se trouve liée par un sentiment de solidarité féminine. Ces dernières paroles laissent pressentir au spectateur que le cinquième acte sera celui de la revanche des femmes sur «...

3 pages - 1,80 ¤

Le mariage de Figaro de Beaumarchais: ACTE IV, SCÈNES 9-13

Note : 7/10

Le mariage tant attendu est enfin célébré dans la scène 9. Suzanne en profite pour remettre au Comte le billet écrit sous la dictée de la Comtesse. Le Comte se pique avec l'épingle qui sert de cachet au billet. Figaro s'en aperçoit mais il est bien loin de se douter de la provenance du billet en question. ...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE IV, SCÈNES 4-8: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

L'arrivée de Figaro dans la scène 6 permet d'accentuer le comique. Le Comte et Antonio jouent au chat et à la souris avec Figaro. Ils le harcèlent de questions sur sa prétendue chute du matin. Le jeu de scène renforce le comique puisque le Comte et Antonio le font successivement pivoter sur lui-même, comme le montre la didascalie...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE IV, SCÈNES 1-3: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Au cours du troisième acte les péripéties se sont succédé à un rythme étourdissant. Aussi n'est-il guère étonnant que Beaumarchais ait placé dans la bouche de ses personnages, au début du quatrième acte, des considérations sur la toute-puissance du hasard. Suzanne souligne en deux courtes répliques la bizarrerie des événements qui viennent de se produire : « As-tu...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNES 17-20: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Alors que l'heure est à la réconciliation générale, Bartholo, lui, semble ne rien avoir pardonné à Figaro et ne vouloir épouser à aucun prix « la mère d'un tel drôle ». Il eût d'ailleurs été peu vraisemblable que le barbon peu amène du Barbier de Séville se transformât immédiatement en un père aimant. Antonio souligne, avec la maladresse...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNE 16: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Cette confession entraîne un ralentissement de l'action, mais elle répond à des préoccupations idéologiques chez Beaumarchais. Le spectateur n'est guère étonné d'entendre Marceline se lancer dans la dénonciation de la condition faite aux femmes par la société du XVIIIe siècle. En effet, elle s'était déjà livrée à des considérations analogues dans la scène 4 du premier acte. Ici...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNES 12-15: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Le procès permet à Beaumarchais de régler quelques comptes personnels avec l'institution judiciaire, à laquelle il a souvent été confronté au cours de son existence. Le nom même du juge, Don Gusman Brid'oison, est singulièrement proche de celui de Goézman, le juge dont l'écrivain a dénoncé la corruption (voir biographie). Dans la pièce, c'est plutôt la stupidité qui...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNES 9-11: Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Toutes les répliques de Suzanne sont équivoques et lui permettent de donner le change au Comte sans commettre de mensonge d'un point de vue littéral. Elle n'hésite pas non plus à répondre au chantage du Comte par un chantage symétrique : « Mais aussi, point de mariage, point de droit du seigneur, Monseigneur. »...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNES 5-8 : Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Le comique est très présent dans la scène 5: il évite que le dialogue ne devienne trop âpre entre les deux hommes. Ainsi la tirade de Figaro sur Goddam a manifestement une fonction de divertissement : elle doit susciter une franche gaieté chez le spectateur. A la bouffonnerie des paroles — « Les Anglais, à la vérité, ajoutent...

3 pages - 1,80 ¤

ACTE III, SCÈNES 1 - 4 : Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Les trois premières scènes, extrêmement courtes, ont pour fonction de montrer que le Comte n'a pas été entièrement dupe au deuxième acte. Il continue à soupçonner Chérubin et veut en avoir le coeur net. Ces soupçons occupent encore la première moitié de son monologue. Almaviva rappelle tous les événements qui sont intervenus au cours du deuxième acte. C'est...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE II, SCÈNES 24-26 - Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Beaumarchais a suggéré à la fin de ce deuxième acte que la Comtesse n'était pas restée insensible aux déclarations de Chérubin ainsi qu'à son comportement chevaleresque. Sa question dans la scène 24 : « Il a donc sauté par la fenêtre ? » ne se justifie que par le désir de s'entendre raconter ce qu'elle n'est pas loin...

2 pages - 1,80 ¤

ACTE II - SCÈNES 22-23 - Le mariage de Figaro de Beaumarchais (commentaire)

Note : 7/10

Bazile, qui reparaît sans véritable motif, croit opportun de présenter sa requête en même temps que celle de Marceline. On ignore en quoi consistent exactement les « droits » qu'il prétend avoir sur elle. Quoi qu'il en soit, son cas n'intéresse pas du tout le Comte qui décide arbitrairement des affaires qui seront jugées l'après-midi. lia, de plus,...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit