LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
363 - Quel écrivain a été élevé en Algérie, pays qui lui servira de cadre pour L'Étranger et La Peste?
A
Camus
B
Sartre
C
Aron
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Commentaire d'un extrait du DISCOURS SUR LES SCIENCES ET LES ARTS (Rousseau)

Socrate avait commencé dans Athènes; le vieux Caton continua dans Rome de se déchaîner contre ces Grecs artificieux et subtils qui séduisaient la vertu et amollissaient le courage de ses concitoyens. Mais les sciences, les arts et la dialectique prévalurent encore : Rome se remplit de philosophes et d'orateurs; on négligea la discipline militaire, on méprisa l'agriculture, on...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu - De l'esprit des lois, 3e partie, livre XV, chap. 5.

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante...

3 pages - 1,80 ¤

Voltaire : Lettres philosophiques (anglaises), X

Le commerce, qui a enrichi les citoyens en Angleterre, a contribué à les rendre libres, et cette liberté a étendu le commerce à son tour; de là s'est formée la grandeur de l'Etat; c'est le commerce qui a établi peu à peu les forces navales, par qui les Anglais sont les maîtres des mers. Ils ont à présent...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu, Lettres persanes, lettre 24 - XXIV

  Vue d'ensemble Ce texte dépeint avec une feinte naïveté, d'une part, Paris et le mouvement qui y règne, d'autre part, certaines coutumes françaises en matière de politique et de religion. Il n'y a donc pas une unité absolue, ce qui est normal si l'on considère que notre texte est une lettre décrivant les premières impressions...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi, à votre avis, la modernité est-elle un élément essentiel dans le poème en prose ?

Ce sujet ne s'intéresse qu'à un aspect, donc semble limité par rapport à vos connaissances sur le poème en prose. Mais c'est à la fois un thème central et la caractéristique formelle la plus importante. Vous pouvez donc aborder tous les aspects de la question. Attention toutefois à ne pas tomber dans le travers habituel à cet exercice,...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'apporte la lecture d'un recueil de poèmes dans son intégralité ? Ne serait-il pas plus simple de se limiter à une anthologie ?

Note : 5.1/10

Ce sujet vous permettra de réfléchir sur ce qui a été sans doute une nouveauté déroutante, la lecture d'un recueil Le plan sera donc progressif en classant en fait des arguments en faveur du recueil intégral. Il paraît difficile de défendre le choix d'un autre que constitue une anthologie. ...

1 page - 1,80 ¤

Philippe Soupault, un des poètes fondateurs du surréalisme, regrettait qu'au XXe siècle on qualifie souvent les poètes de rêveurs, d'illuminés. Or dit-il, « en vérité, ce sont les interprètes des aspirations inconscientes des femmes et des hommes qui, eux, sont incapables de s'exprimer ».

Note : 5.1/10

Peut-être aussi quelques figures de poètes eux-mêmes dans leur vie. On a pu ironiser sur le poète romantique échevelé, mais surtout devant les excès provocateurs de Rimbaud et Verlaine, puis des Surréalistes. Ils ont d'autant plus choqué que le monde industrialisé a intégré la littérature dans les produits commerciaux, mais surtout le roman, un peu le théâtre. La...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on dire, à la lecture de la pièce que vous avez étudiée que le valet « consacre et consolide la hiérarchie existante » selon les mots d'un critique moderne qui qualifiait ainsi les serviteurs des comédies du XVIIIe siècle ?

Note : 5.1/10

Le sujet vous incite à vous interroger sur l'efficacité réelle des différentes revendications exprimées par les valets dans les comédies du XVIIIe siècle. Malgré ses contestations de la hiérarchie existante, en dépit de ses revendications, le serviteur ne serait-il pas un facteur moins réformateur qu'il n'y paraît à première vue, ne servirait-il pas l'ordre social qu'il conteste ?...

4 pages - 1,80 ¤

Jacques Scherer affirme : « Beaumarchais ne permet à son héros grand seigneur de triompher que de ses mauvais penchants. » Vous discuterez cette affirmation de manière argumentée, en vous référant précisément au Mariage de Figaro.

Note : 5.1/10

Il s'agit autant ici de traiter le sujet proposé que de vous faire réviser votre programme, surtout si vous avez étudié cette année Le Mariage de Figaro. Ce sujet a pour but de rappeler que la problématique maîtres/ valets n'est évidemment pas la seule manière d'aborder cette oeuvre, et en tout cas qu'elle n'exclut nullement une perspective plus...

2 pages - 1,80 ¤

Qui, du maître ou du valet, vous paraît le plus autonome dans la comédie du XVIIIe siècle que vous avez lue et étudiée en classe ?

Note : 5.1/10

Qui a le plus besoin de l'autre ? Qui peut disposer librement de lui-même, de sa vie ? De quelle marge de manoeuvre le valet dispose-t-il ? Ne peut-on nuancer la réponse en cherchant les moments où chacun est autonome et ceux où tous deux sont dépendants de quelque chose ou de quelqu'un ? N'hésitez pas à multiplier...

3 pages - 1,80 ¤

Dans la comédie du XVIIIe siècle que vous avez lue, pouvez-vous dire que maître et valet s'opposent réellement ?

Note : 5.1/10

Le sujet, en apparence simple, vous invite à être très attentif (attentive) au mot « réellement »il ne faut pas seulement vous interroger sur l'opposition des deux personnages mais aussi songer à nuancer votre réponse en essayant de voir ce qui pourrait vous conduire à limiter ce conflit dans quelques cas. Les deux personnages— celui du valet et celui...

3 pages - 1,80 ¤

Dans la seconde préface de Thérèse Raquin, Émile Zola déclare : « Dans Thérèse Raquin, j'ai voulu étudier des tempéraments et non des caractères. Là est le livre entier. J'ai choisi des personnages souverainement dominés par leurs nerfs et leur sang, dépourvus de libre arbitre, entraînés à chaque acte de leur vie par les fatalités de leur chair. » Vous estimerez la validité de ces intentions en les vérifiant dans l'oeuvre de Zola que vous avez étudiée.

Note : 5.1/10

Il s'agit autant ici de traiter le sujet proposé que de vous faire réviser votre programme, surtout si vous avez étudié Thérèse Raquin. Le corrigé semi-rédigé qui vous est proposé est destiné à revoir l'essentiel du roman, mais aussi et surtout à en décrypter les rouages et les enjeux. Au fond, qu'est-ce que le naturalisme ? À voir...

6 pages - 1,80 ¤

Le roman naturaliste ne se livre-t-il pas à une déformation et à une simplification de la réalité ?

Note : 5.1/10

LE SUJET se présente sous la forme d'une question. Celle-ci contient une critique qui a pu être adressée au roman naturaliste : il présente des personnages grossièrement analysés, un contexte social schématisé, parce qu'il veut démontrer, appliquer une méthode se voulant scientifique. Le sujet vous invite à mesurer la validité de cette critique. En même temps, le naturalisme...

3 pages - 1,80 ¤

Le roman peut se concentrer sur la représentation d'une destinée individuelle ou préférer la peinture d'une époque et d'un milieu Certains romanciers peuvent cependant associer les deux objectifs. Le roman naturaliste vous semble-t-il accorder toujours la priorité à la peinture d'une société au détriment de l'histoire personnelle et unique d'un personnage ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur le roman naturaliste que vous avez étudié dans l'année.

Note : 5.1/10

PLAN I. La peinture du milieu est primordiale dans le projet naturaliste Le projet des Rougon-Macquart : « Histoire naturelle et sociale... « Dans L'OEuvre : évocation réaliste du milieu des artistes. Les personnages représentatifs du milieu. II. Deux héros au service d'une démonstration Claude Lantier, ou l'exemple de l'hérédité tragique. Jeanne ou les faiblesses d'un...

3 pages - 1,80 ¤

Dans ses dossiers préparatoires, Zola définit les romanciers naturalistes comme des « moralistes expérimentateurs ». Cette conception de l'écrivain et de son travail vous paraît-elle s'appliquer à l'oeuvre que vous avez étudiée cette année ?

Note : 5.1/10

Sans difficulté, cet énoncé vous invite à réfléchir sur deux aspects fondamentaux du naturalisme. Zola, le théoricien du genre, affirme ouvertement que l'auteur doit adopter une attitude de moraliste et de scientifique. Liez cela à vos connaissances d'histoire littéraire, notez que la citation est extraite des dossiers de préparation de Zola, notes dans lesquelles il définit clairement...

4 pages - 1,80 ¤

Zola présente un de ses romans comme une « oeuvre de vérité ». Cette définition s'applique-t-elle à l'oeuvre de Zola ou de Maupassant que vous avez étudiée ?

Note : 5.1/10

L'énoncé est simple et reprend l'une des définitions les plus souvent données du réalisme et du naturalisme. Zola, vous le savez, est le théoricien le plus célèbre de ce dernier courant littéraire. Attention toutefois à la problématique : il faut étoffer votre énoncé afin de proposer un devoir construit et qui progresse vraiment vers votre réponse à la...

4 pages - 1,80 ¤

Nana, le personnage de Zola, éprouvait « une répugnance indignée contre cette littérature immonde dont la prétention était de rendre la nature ; comme si l'on pouvait tout montrer ! En matière de livres et de drames, Nana avait des opinions très arrêtées : elle voulait des oeuvres tendres et nobles, des choses pour la faire rêver et lui grandir l'âme. » Vous discuterez cette conception de la littérature en vous appuyant sur le roman naturaliste que vous avez étudié.

Note : 5.2/10

Le sujet proposé demande avant tout que vous repériez l'ironie de Zola, qui fait d'une prostituée le porte-parole des critiques habituellement adressées à son propre mouvement littéraire, le naturalisme. Vous pourrez ainsi dégager deux conceptions opposées de la littérature : l'une qui fait rêver, c'est-à-dire qui trompe et endort, afin de s'éloigner d'une réalité jugée vulgaire et indigne...

4 pages - 1,80 ¤

MAUPASSANT, Bel-Ami, chapitre III - 3

Note : 5.2/10

Sur son petit lit de fer, où la place de son corps avait fait un creux, il aperçut ses habits de tous les jours jetés là, vides, fatigués, flasques, vilains comme des hardes de la Morgue. Et, sur une chaise de paille, son chapeau de soie, son unique chapeau, semblait ouvert pour recevoir l'aumône. Ses murs, tendus d'un...

3 pages - 1,80 ¤

« À mademoiselle *** », Poésies nouvelles, Alfred de MUSSET

Note : 5.2/10

Oui, femmes, quoi qu'on puisse dire,  Vous avez le fatal pouvoir  De nous jeter par un sourire  Dans l'ivresse ou le désespoir.  Oui, deux mots, le silence même,  Un regard distrait ou moqueur,  Peuvent donner à qui vous aime  Un coup de poignard dans le coeur.  Oui, votre orgueil doit être immense,  Car,...

2 pages - 1,80 ¤

Philippe Delerm - L'odeur des pommes

Note : 5.2/10

On entre dans la cave. Tout de suite, c'est ça qui vous prend. Les pommes sont là, disposées sur des claies - des cageots renversés. On n'y pensait pas. On n'avait aucune envie de se laisser submerger par un tel vague à l'âme. Mais rien à faire. L'odeur des pommes est une déferlante. Comment avait-on pu se passer...

3 pages - 1,80 ¤

Prosper Mérimée, Chronique du règne de Charles IX, chapitre 1, Les reîtres

Note : 5.2/10

Non loin d'Étampes, en allant du côté de Paris, on voit encore un grand bâtiment carré, avec des fenêtres en ogive, ornées de quelques sculptures grossières. Au-dessus de la porte est une niche qui contenait autrefois une madone' de pierre ; mais dans la révolution elle eut le sort de bien des saints et des saintes, et fut...

3 pages - 1,80 ¤

Je t'écris ô mon Lou - Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou

Note : 5.2/10

 Je t’écris ô mon Lou de la hutte en roseaux Où palpitent d’amour et d’espoir neuf coeurs d’hommes Les canons font partir leurs obus en monômes Et j’écoute gémir la forêt sans oiseaux Il était une fois en Bohême un poète Qui sanglotait d’amour puis chantait au soleil Il était autrefois la comtesse Alouette Qui sut si...

3 pages - 1,80 ¤

Zola, Nana, Chapitre 1 (Commentaire composé)

Note : 5.2/10

"Maintenant, la salle resplendissait. De hautes flammes de gaz allumaient le grand lustre de cristal d'un ruissellement de feux jaunes et roses, qui se brisaient du cintre au parterre en une pluie de clarté. Les velours grenat des sièges se moiraient de laque, tandis que le ors luisaient et que les ornements vert tendre en adoucissaient l'éclat, sous...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit