LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
534 - Les maîtres du vaudeville en France furent Georges Feydau et Eugène Labiche.
A
vrai
B
faux
C
???
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

ESSAIS de Montaigne : "notre monde vient d'en trouver un autre non moins grand (...) nous avons aux mémoires de notre monde par deça."

Notre monde vient d'en trouver un autre très jeune. Il vivait encore il y a peu de temps de façon très élémentaire si bien qu'il était appelé à s'épanouir quand nous nous flétrirons. Mais nous l'avons contaminé. C'était un monde enfant mais nous ne l'avons pas bien éduqué. Ces hommes étaient aussi intelligents et habiles que nous, mais...

2 pages - 1,80 ¤

VERLAINE : L'Art poétique (Jadis et Naguère)

 À Charles Morice  De la musique avant toute chose,  Et pour cela préfère l'Impair  Plus vague et plus soluble dans l'air,  Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.    Il faut aussi que tu n'ailles point  Choisir tes mots sans quelque méprise  Rien de plus cher que la chanson grise  Où l'Indécis au Précis se joint....

7 pages - 1,80 ¤

L'albatros de Charles Baudelaire ("Spleen et idéal", deuxième partie du recueil Les Fleurs du mal)

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage  Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,  Qui suivent, indolents compagnons de voyage,  Le navire glissant sur les gouffres amers.  A peine les ont-ils déposés sur les planches,  Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,  Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches  Comme des avirons traîner à côté d'eux.  Ce voyageur ailé,...

2 pages - 1,80 ¤

Théophile GAUTIER - L'Artiste

  L'Art Oui, l'oeuvre sort plus belle D'une forme au travail Rebelle, Vers, marbre, onyx, émail. Point de contraintes fausses! Mais que pour marcher droit Tu chausses, Muse, un cothurne étroit. Fi du rythme commode, Comme un soulier trop grand, Du mode Que tout pied quitte et prend! Statuaire, repousse L'argile que pétrit Le pouce,...

4 pages - 1,80 ¤

FLAUBERT: Madame Bovary - Deuxième Partie

Homais demanda la permission de garder son bonnet grec, de peur des coryzas.  Puis, se tournant vers sa voisine:  -- Madame, sans doute, est un peu lasse? on est si épouvantablement cahoté dans notre Hirondelle !  -- Il est vrai, répondit Emma; mais le dérangement m'amuse toujours; j'aime à changer de place....

5 pages - 1,80 ¤

Hugo, "Sonnez, sonnez toujours..." (Les Châtiments)

Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée.  Quand Josué rêveur, la tête aux cieux dressée,  Suivi des siens, marchait, et, prophète irrité  Sonnait de la trompette autour de la cité,  Au premier tour qu'il fit, le roi se mit à rire ;  Au second tour, riant toujours, il lui fit dire :  "Crois-tu donc renverser ma ville avec du vent ?"  A la troisième fois, l'arche allait en...

3 pages - 1,80 ¤

Alfred de VIGNY (1797-1863): La mort du loup

I    Les nuages couraient sur la lune enflammée  Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,  Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.  Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,  Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,  Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,  Nous avons aperçu les grands ongles marqués  Par...

4 pages - 1,80 ¤

Le Lac - Alphonse de Lamartine (Commentaire)

AINSI, toujours poussés vers de nouveaux rivages.  Dans la nuit éternelle emportés sans retour,  Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges  Jeter l’ancre un seul jour? c    O lac! l’année à peine a fini sa carrière, 5  Et près des flots chéris qu’elle degg,vg.c .cv,vait revoir,  Regarde! je viens seul m’asseoir sur cette...

4 pages - 1,80 ¤

Parthénon, sur l'Acropole d'Athènes - Chateaubriand

« Il faut maintenant se figurer tout cet espace tantôt nu et couvert d'une bruyère jaune, tantôt coupé par des bouquets d'oliviers, par des carrés d'orge, par des sillons de vignes ; il faut se représenter des fûts de colonne et des bouts de ruines anciennes et modernes sortant du milieu de ces cultures ; des murs blanchis...

3 pages - 1,80 ¤

Chénier : La jeune Tarentine

  Pleurez, doux alcyons, ô vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez. Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine. Un vaisseau la portait aux bords de Camarine. Là l'hymen, les chansons, les flûtes, lentement, Devaient la reconduire au seuil de son amant. Une clef vigilante a pour cette journée Dans le cèdre enfermé sa robe...

4 pages - 1,80 ¤

Jean-Jacques Rousseau - Les Rêveries du promeneur solitaire: "Cinquième promenade"

Rousseau décrit le séjour qu'il fit sur l'île Saint-Pierre du 12 septembre au 25 octobre 1765. De toutes les habitations où j'ai demeuré (et j'en ai eu de charmantes), aucune ne m'a rendu si véritablement heureux et ne m'a laissé de si tendres regrets que l'île de Saint-Pierre au milieu du lac de Bienne. Cette petite île qu'on...

4 pages - 1,80 ¤

Incipit du Neveu de Rameau de Diderot

Un après- dîner, j'étais là, regardant beaucoup, parlant peu, et écoutant le moins que je pouvais ; lorsque je fus abordé par un des plus bizarres personnages de ce pays où Dieu n'en a pas laissé manquer. C'est un composé de hauteur et de bassesse, de bon sens et de déraison. Il faut que les notions de l'honnête...

3 pages - 1,80 ¤

Chapitre 30 Candide de Voltaire

Il y avait dans le voisinage un derviche très fameux, qui passait pour le meilleur philosophe de la Turquie ; ils allèrent le consulter ; Pangloss porta la parole, et lui dit : « Maître, nous venons vous prier de nous dire pourquoi un aussi étrange animal que l'homme a été formé. -- De quoi te mêles-tu...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire d'un extrait du DISCOURS SUR LES SCIENCES ET LES ARTS (Rousseau)

Socrate avait commencé dans Athènes; le vieux Caton continua dans Rome de se déchaîner contre ces Grecs artificieux et subtils qui séduisaient la vertu et amollissaient le courage de ses concitoyens. Mais les sciences, les arts et la dialectique prévalurent encore : Rome se remplit de philosophes et d'orateurs; on négligea la discipline militaire, on méprisa l'agriculture, on...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu - De l'esprit des lois, 3e partie, livre XV, chap. 5.

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante...

3 pages - 1,80 ¤

Voltaire : Lettres philosophiques (anglaises), X

Le commerce, qui a enrichi les citoyens en Angleterre, a contribué à les rendre libres, et cette liberté a étendu le commerce à son tour; de là s'est formée la grandeur de l'Etat; c'est le commerce qui a établi peu à peu les forces navales, par qui les Anglais sont les maîtres des mers. Ils ont à présent...

3 pages - 1,80 ¤

Montesquieu, Lettres persanes, lettre 24 - XXIV

  Vue d'ensemble Ce texte dépeint avec une feinte naïveté, d'une part, Paris et le mouvement qui y règne, d'autre part, certaines coutumes françaises en matière de politique et de religion. Il n'y a donc pas une unité absolue, ce qui est normal si l'on considère que notre texte est une lettre décrivant les premières impressions...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi, à votre avis, la modernité est-elle un élément essentiel dans le poème en prose ?

Ce sujet ne s'intéresse qu'à un aspect, donc semble limité par rapport à vos connaissances sur le poème en prose. Mais c'est à la fois un thème central et la caractéristique formelle la plus importante. Vous pouvez donc aborder tous les aspects de la question. Attention toutefois à ne pas tomber dans le travers habituel à cet exercice,...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'apporte la lecture d'un recueil de poèmes dans son intégralité ? Ne serait-il pas plus simple de se limiter à une anthologie ?

Note : 5.1/10

Ce sujet vous permettra de réfléchir sur ce qui a été sans doute une nouveauté déroutante, la lecture d'un recueil Le plan sera donc progressif en classant en fait des arguments en faveur du recueil intégral. Il paraît difficile de défendre le choix d'un autre que constitue une anthologie. ...

1 page - 1,80 ¤

Philippe Soupault, un des poètes fondateurs du surréalisme, regrettait qu'au XXe siècle on qualifie souvent les poètes de rêveurs, d'illuminés. Or dit-il, « en vérité, ce sont les interprètes des aspirations inconscientes des femmes et des hommes qui, eux, sont incapables de s'exprimer ».

Note : 5.1/10

Peut-être aussi quelques figures de poètes eux-mêmes dans leur vie. On a pu ironiser sur le poète romantique échevelé, mais surtout devant les excès provocateurs de Rimbaud et Verlaine, puis des Surréalistes. Ils ont d'autant plus choqué que le monde industrialisé a intégré la littérature dans les produits commerciaux, mais surtout le roman, un peu le théâtre. La...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on dire, à la lecture de la pièce que vous avez étudiée que le valet « consacre et consolide la hiérarchie existante » selon les mots d'un critique moderne qui qualifiait ainsi les serviteurs des comédies du XVIIIe siècle ?

Note : 5.1/10

Le sujet vous incite à vous interroger sur l'efficacité réelle des différentes revendications exprimées par les valets dans les comédies du XVIIIe siècle. Malgré ses contestations de la hiérarchie existante, en dépit de ses revendications, le serviteur ne serait-il pas un facteur moins réformateur qu'il n'y paraît à première vue, ne servirait-il pas l'ordre social qu'il conteste ?...

4 pages - 1,80 ¤

Jacques Scherer affirme : « Beaumarchais ne permet à son héros grand seigneur de triompher que de ses mauvais penchants. » Vous discuterez cette affirmation de manière argumentée, en vous référant précisément au Mariage de Figaro.

Note : 5.1/10

Il s'agit autant ici de traiter le sujet proposé que de vous faire réviser votre programme, surtout si vous avez étudié cette année Le Mariage de Figaro. Ce sujet a pour but de rappeler que la problématique maîtres/ valets n'est évidemment pas la seule manière d'aborder cette oeuvre, et en tout cas qu'elle n'exclut nullement une perspective plus...

2 pages - 1,80 ¤

Qui, du maître ou du valet, vous paraît le plus autonome dans la comédie du XVIIIe siècle que vous avez lue et étudiée en classe ?

Note : 5.1/10

Qui a le plus besoin de l'autre ? Qui peut disposer librement de lui-même, de sa vie ? De quelle marge de manoeuvre le valet dispose-t-il ? Ne peut-on nuancer la réponse en cherchant les moments où chacun est autonome et ceux où tous deux sont dépendants de quelque chose ou de quelqu'un ? N'hésitez pas à multiplier...

3 pages - 1,80 ¤

Dans la comédie du XVIIIe siècle que vous avez lue, pouvez-vous dire que maître et valet s'opposent réellement ?

Note : 5.1/10

Le sujet, en apparence simple, vous invite à être très attentif (attentive) au mot « réellement »il ne faut pas seulement vous interroger sur l'opposition des deux personnages mais aussi songer à nuancer votre réponse en essayant de voir ce qui pourrait vous conduire à limiter ce conflit dans quelques cas. Les deux personnages— celui du valet et celui...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit