LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
744 - D'après cet extrait, quelle vertu Marcel Proust prête-t-il au pastiche ? Quand on vient de finir un livre, non seulement on voudrait continuer à vivre avec ses personnages, avec Mme de Beauséant, avec Frédéric Moreau, mais encore notre voix intérieure qui a été disciplinée pendant toute la durée de la lecture à suivre le rythme d'un Balzac, d'un Flaubert, voudrait continuer à parler comme eux. Il faut la laisser faire un moment, laisser la pédale prolonger le son, c'est-à-dire faire un pastiche volontaire, pour pouvoir après cela, redevenir original, ne pas faire toute sa vie du pastiche involontaire. Le pastiche volontaire, c'est de façon toute spontanée qu'on le fait [...]. Marcel Proust, « À propos du « style » de Flaubert », article paru dans La Nouvelle Revue Française, 1er janvier 1920.
A
a) Le pastiche permet de se forger un style personnel.
B
b) Le pastiche permet d'exorciser l'influence des oeuvres lues.
C
c) Le pastiche permet de souligner les habitudes stylistiques de
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Loin de constituer une critique ou une raillerie, le pastiche est, pour Proust, une sorte de catharsis personnelle qui lui permet à la fois de prolonger son plaisir de lecteur et d'exorciser l'influence que le style d'autres écrivains pourraient avoir sur le sien. Il s'agit donc de pasticher consciemment afin de ne pas imiter malgré soi la musique des phrases tant appréciées.


Les nouveautés du site

Le rôle des animaux auprès de l'homme

Il est beaucoup plus précis puisqu'il invite à définir le lien qui attache l'homme à l'animal, même lorsqu'il n'estime passa présence nécessaire auprès de lui. Il faudra par conséquent définir les intérêts qui sont en jeu, pas seulement les intérêts économiques, mais aussi la nature affective de ceux qui rapprochent l'homme de l'animal....

2 pages - 1,80 ¤

Le recours à des pratiques irrationnelles, voire superstitieuses, vous paraît-il explicable à notre époque caractérisée par le développement des connaissances scientifiques ?

Note : 5.1/10

La présence de l'irrationnel n'est pas propre à notre époque. L'histoire de l'humanité est certes marquée parles progrès décisifs de la science et de ses applications techniques, mais les mentalités n'évoluent pas au même rythme que la découverte du savoir. Auguste Comte avait signalé le rapport de dépendance entre les progrès de la science, ceux des mentalités et...

2 pages - 1,80 ¤

Estimez-vous que le développement des sciences justifie l'optimisme ?

Note : 5.1/10

Dans le texte, ce n'est pas le développement des sciences qui justifie l'optimisme de Louis de Broglie, mais «la confiance à nous-mêmes», «l'espoir d'être assez raisonnables» pour bien employer la puissance offerte par la science. La question de la discussion suggère de prendre en compte le développement des sciences pour fonder (ou non) notre espoir en l'avenir de l'humanité....

3 pages - 1,80 ¤

« de tous les luxes, la culture est le moins réservé à l'argent, le plus propre à nier toute hiérarchie sociale » J. de Romilly

Note : 5.1/10

L'affirmation contenue dans la citation a pour toile de fond un débat connu : la culture est le privilège des «héritiers», c'est-à-dire des élèves qui appartiennent aux couches aisées de la société. Faut-il avoir des parents riches pour faire des études générales longues ? Faut-il être riche soi-même pour pouvoir lire, aller au théâtre, voir des expositions... ?...

3 pages - 1,80 ¤

La nécessité de la lecture

Note : 5.1/10

Sous des formes et des supports extrêmement variés, affiches, télévision, cinéma, projection laser pour les grandes manifestations, l'image est omniprésente. Elle délivre ses contenus sans qu'il soit nécessaire de faire des efforts pour en comprendre le sens. Contrairement à la lecture, il n'est pas nécessaire d'apprendre à déchiffrer le jeu des signes qui donneront un sens ; l'image...

2 pages - 1,80 ¤

Le western et le mythe du cow-boy

Note : 5.1/10

La fraternité : le cow-boy est a priori solitaire. Toutefois, les épreuves peuvent tisser de forts liens entre les hommes, comme le prouve Rio Bravo où John Wayne, Dean Martin, Ricky Nelson et Walter Brennan doivent combattre les truands qui tentent de délivrer leurs frères emprisonnés. Plus généralement, l'argument de l'affrontement contre les Indiens crée aussi cette solidarité...

2 pages - 1,80 ¤

Journalisme et tri de l'information ?

Note : 5.1/10

Le libellé est clair et il correspond à l'essentiel de l'extrait. Toutefois, il faut savoir mesurer immédiatement la portée d'une affirmation : «le rôle de journaliste consiste... à trier l'information». Cette assertion doit étonner quand on pense que les qualités habituellement requises pour un journaliste sont l'honnêteté et l'objectivité. B. Voyen ne va à l'encontre de cette idée...

1 page - 1,80 ¤

Parnasse

Note : 5.1/10

En réaction au Romantisme, dont il fut pourtant l'un des représentants, Théophile Gautier formule cette nouvelle conception de l'art. Seule la forme importe désormais, il faut en finir avec cette prétention de délivrer des "messages", voire d'éclairer le peuple. Banville, Hérédia, Leconte de Lisle le retrouvent dans Ce souci du formalisme. Les Parnassiens plaident pour des poèmes descriptifs...

1 page - 1,80 ¤

Naturalisme

Note : 5.1/10

Le naturalisme de Zola prétend appliquer à la littérature, la méthode expérimentale, telle que l'a formulée Claude Bernard. Dans Le Roman expérimental en 1880, Zola définit le romancier moderne comme "un observateur et un expérimentateur" . Le naturalisme suppose en effet deux moments distincts. Dans un premier temps, le romancier est un enquêteur. Il regarde la société, rassemble...

6 pages - 1,80 ¤

Les fabliaux

Note : 5.1/10

Les fabliaux du Moyen Age cherchent, avec la peinture réaliste des travers de tel ou tel personnage typique (Ex.: le curé, la femme jalouse, le paysan nigaud, etc.), à provoquer le rire. Cette littérature qui semble exempte de toute condamnation morale, n'est pourtant pas innocente. Elle s'adresse en effet à une aristocratie qui se divertit de cette image...

1 page - 1,80 ¤

Commentaire de texte Espoir, Malraux - L'Espoir, André Malraux, Deuxième partie : Le Manzanares, II. « Sang de gauche », chapitre X

Note : 5.1/10

Au début du mois de novembre 1936, le gouvernement républicain espagnol a quitté la capitale pour Valence. Les premières attaques de Madrid ont lieu, et, alors que Franco avait proclamé qu'il ne bombarderait jamais la population civile, face à la résistance inattendue de la ville, le commandement nationaliste s'exaspère et veut finalement essayer de...

5 pages - 1,80 ¤

Voyez-vous dans le procédés des réécritures une démarche sérieuse visant à s'approprier la matière d'une autre oeuvre, ou au contraire une entreprise plus légère qui cherche à prendre du recul ?

Note : 5.1/10

||  Analyser le sujet • « réécritures « : oeuvres qui s'inspirent d'oeuvres littéraires antérieures ; différents types : imitation, transposition, parodie, etc. ; • « s'appropriant la matière d'une autre oeuvre « : ingestion de la substance d'ceuvres littéraires antérieures ; savoir en tirer la moelle à la fois thématique et formelle ; renouveler le message délivré dans une oeuvre...

1 page - 1,80 ¤

Raymond Queneau, "Un rhume qui n'en finit pas", extrait du recueil "Battre la campagne"

Note : 5.1/10

Quand on examine le vaste mondeses beautés ses tristesses et ses aléason se demande on se demandeà quoi rime tout celamais qui mais donc tousse là ?le jour se transforme en nuitle bas se retrouve en hautun autobus croque un fruitun pigeon roucoule miaômais qui mais donc tousse là-haut ?on ne connaît jamais le fond des choseset l'on...

3 pages - 1,80 ¤

Prière À Dieu - Voltaire

Note : 5.1/10

  Introduction  Le Traité sur la Tolérance est écrit à l’occasion de l’affaire Calas (1761/1762). Ce texte prend la forme d’une supplication adressée à une divinité créatrice non représentative d’une relegion particulière. La prière contient un exposé négatif de la condition humaine : faiblesse, conflits et exclusion. Comment et pourquoi Voltaire dépasse-t-il la prière à Dieu pour s’adresser à tous les...

2 pages - 1,80 ¤

Le roman est-il préférable à l'autobiographie pour rendre compte de "certaines aventures" vécues (Jules Vallès) ?

Note : 5.1/10

||  Analyser le sujet • « le roman « : récit assez long qui met en scène des personnages fictifs, qui peuvent ressembler à l'auteur dans le cas du roman autobiographique mais n'en ont pas l'identité. • « l'autobiographie « : récit rétrospectif qu'un auteur fait lui-même de sa propre existence, en respectant le pacte autobiographique et, le plus souvent, le...

1 page - 1,80 ¤

J. Vallès, L'Enfant, chapitre XIX, "Louisette"

Note : 5.1/10

   Ma mère vit mon chagrin le jour de l'enterrement. "Tu ne pleurerais pas tant, si c'était moi qui étais morte ?" Ils m'ont déjà dit ça quand le chien est crevé. "Tu ne pleurerais pas tant." Je ne dis rien. "Jacques ! quand ta mère te parle, elle entend que tu lui répondes… - Veux-tu répondre...

2 pages - 1,80 ¤

Le souci de vérité dans l'écriture autobiographique interdit-il mise en scène, détours, masques littéraires ?

Note : 5.1/10

||  Un autobiographe peut rencontrer des difficultés dans l'écriture de son récit de vie : • l'obstacle du souvenir : la mémoire peut être défaillante : trous, oublis, occultations peuvent voiler la fidélité des événements qui ont eu lieu ; • l'obstacle de l'amour-propre : l'auto biographe peut être tenté de déformer la réalité afin de ne pas donner une image...

1 page - 1,80 ¤

Marguerite Duras, L'Amant de la Chine du Nord, Retour d'Indochine

Note : 5.1/10

Elle descend dans les coursives1. Elle cherche encore la double cabine où elles ont leurs couchettes, la mère et elle. Et puis elle s'arrête de chercher tout à coup. Elle sait que ça ne sert à rien, la mère restera introuvable. Elle remonte sur le pont-promenade. Sur l'autre pont l'enfant ne trouve plus sa mère non plus. Et...

3 pages - 1,80 ¤

L'écriture autobiographique est-elle une manière de se préparer à la mort ou de conserver la saveur de la vie ?

Note : 5.1/10

|| • Type de sujet : il s'agit de choisir entre deux thèses. • Reformulation de chacune des thèses contenues dans le sujet : 1/ L'auteur qui fait lui-même le récit de sa vie passée écrit la conclusion de son existence ; 2/ L'auteur qui fait lui-même le récit de sa vie passée entretient les plaisirs et les joies de...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Cohen : Le Livre de ma mère : Ô mon passé, ma petite enfance

Note : 5.1/10

Ô mon passé, ma petite enfance, ô chambrette, coussins brodés de petits chats rassurants, vertueuses chromos, conforts et confitures, tisanes, pâtes pectorales, arnica, papillon du gaz dans la cuisine, sirop d'orgeat, antiques dentelles, odeurs, naphtalines, veilleuses de porcelaine, petits baisers du soir, baisers de Maman qui me disait, après avoir bordé mon lit, que maintenant j'allais faire mon...

2 pages - 1,80 ¤

Les oeuvres de fiction vous paraissent-elles le meilleur moyen de convaincre le lecteur ?

Note : 5.1/10

|| Dans la mesure où la problématique est une alternative interrogative, le plan est critique. Prenez garde de ne pas vous contredire d'une partie à l'autre. Plan de la dissertation I — Certes, dans un discours engagé, le voile de la fiction emporte l'adhésion du lecteur II — ... mais une argumentation explicite est plus efficace encore ||...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus, "L'Etranger", IIème partie, Chapitre IV : commentaire littéraire

Note : 5.1/10

Et j'ai essayé d'écouter encore parce que le procureur s'est mis à parler de mon âme.Il disait qu'il s'était penché sur elle et qu'il n'avait rien trouvé, messieurs les jurés. Il disait qu'à la vérité, je n'en avais point, d'âme, et que rien d'humain, et pas un des principes moraux qui gardent le coeur des hommes ne m'était...

2 pages - 1,80 ¤

L'apologue a-t-il pour vocation de plaire ou d'instruire ?

Note : 5.1/10

• Reformulation de la thèse contenue dans le sujet : l'apologue a pour fonction de plaire et d'instruire. En réalité cette thèse est double.||Les apologues sont donc distrayants : ils mettent en scène, dans des cadres variés et dépaysants, des personnages originaux qui vivent des aventures pleines de rebondissements. En ce sens, ce sont « les...

3 pages - 1,80 ¤

Jean Anouilh: Le chêne et le roseau

Note : 5.1/10

Fable de Jean de la Fontaine réécrite par Jean AnouilhLe chêne un jour dit au roseau :« N'êtes-vous pas lassé d'écouter cette fable ?La morale en est détestable ;Les hommes bien légers de l'apprendre aux marmots.Plier, plier toujours, n'est-ce pas déjà trop,Le pli de l'humaine nature ? «« Voire, dit le roseau, il ne fait pas trop beau...

4 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure la forme littéraire peut-elle rendre une argumentation efficace ?

Note : 5.1/10

Les Contes de Perrault (après chacun de ces contes, on trouve une ou plusieurs moralités en vers), Candide de Voltaire (conte philoso-phique), Les Fables de La Fontaine ; des pièces de théâtre : Faut pas payer de Dario Fo (sur les injustices sociales), Les Justes d'Albert Camus (sur le recours à la violence par les révolutionnaires) ;...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit