LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
744 - D'après cet extrait, quelle vertu Marcel Proust prête-t-il au pastiche ? Quand on vient de finir un livre, non seulement on voudrait continuer à vivre avec ses personnages, avec Mme de Beauséant, avec Frédéric Moreau, mais encore notre voix intérieure qui a été disciplinée pendant toute la durée de la lecture à suivre le rythme d'un Balzac, d'un Flaubert, voudrait continuer à parler comme eux. Il faut la laisser faire un moment, laisser la pédale prolonger le son, c'est-à-dire faire un pastiche volontaire, pour pouvoir après cela, redevenir original, ne pas faire toute sa vie du pastiche involontaire. Le pastiche volontaire, c'est de façon toute spontanée qu'on le fait [...]. Marcel Proust, « À propos du « style » de Flaubert », article paru dans La Nouvelle Revue Française, 1er janvier 1920.
A
a) Le pastiche permet de se forger un style personnel.
B
b) Le pastiche permet d'exorciser l'influence des oeuvres lues.
C
c) Le pastiche permet de souligner les habitudes stylistiques de
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Loin de constituer une critique ou une raillerie, le pastiche est, pour Proust, une sorte de catharsis personnelle qui lui permet à la fois de prolonger son plaisir de lecteur et d'exorciser l'influence que le style d'autres écrivains pourraient avoir sur le sien. Il s'agit donc de pasticher consciemment afin de ne pas imiter malgré soi la musique des phrases tant appréciées.


Les nouveautés du site

Les Continuations du Conte du Graal

Il existe quatre Continuations du Conte du Graal. Les deux premières, anonymes, prennent la suite l'une de l'autre. Les deux dernières, de Gerbert de Montreuil et de Manessier, prennent toutes les deux la suite de la deuxième; celle de Manessier met un terme à l'histoire, celle de Gerbert de Montreuil se glisse entre la deuxième et celle de...

1 page - 1,80 ¤

Quelle est la fonction du personnage de Keu dans Perceval de Chrétien de Troyes ?

À la cour, Arthur, Gauvain et Keu sont dans une relation triangulaire. Au sommet, Arthur incarne l'autorité royale ; à la base, Gauvain et Keu incarnent deux modèles de conduite, Gauvain le bon, celui qu'il faut suivre, Keu le mauvais, celui qu'il faut éviter. Cependant, Keu joue un rôle aussi essentiel qu'Arthur et Gauvain. ...

1 page - 1,80 ¤

La destinée de Perceval

Perceval, par son apparition prometteuse lors de son premier passage à la cour, semble devoir connaître une destinée prestigieuse dont son second passage à la cour marque une étape capitale. ...

1 page - 1,80 ¤

Quelle place attribuer à l'épisode de l'ermitage dans Perceval de Chrétien de Troyes ?

L'épisode de l'ermitage a quelque chose de tellement étonnant, par son contenu religieux comme son statut narratif, qu'on a parfois soutenu qu'il n'était pas de Chrétien de Troyes. Pourtant, il a pleinement sa place dans l'oeuvre, dans la composition duquel il est comme une clef de voûte. ...

1 page - 1,80 ¤

Quel sens donner au silence de Perceval devant le Cortège du Graal ?

Le problème du silence de Perceval devant le Cortège du Graal offre un exemple frappant de la complexité du roman. ...

1 page - 1,80 ¤

Les sources de Perceval de Chrétien de Troyes

L'étude des sources du Conte du Graal permet de mieux comprendre le royaume d'Arthur et l'aventure du Graal, mais aussi le travail du romancier. ...

1 page - 1,80 ¤

La violence dans Perceval de Chrétien de Troyes

Chrétien de Troyes, dans le Conte du Graal, donne aux manifestations de la violence une grande importance. Il pose le problème de la violence chevaleresque, qu'il représente en elle-même sous les traits de l'agression, mais aussi dans ses conséquences sous les traits de la vengeance, et lui propose une solution courtoise. ...

2 pages - 1,80 ¤

La femme dans Perceval de Chrétien de Troyes

Le christianisme a structuré la représentation de la femme dans toute la tradition occidentale. Selon l'Ancien Testament, Ève, créée en dernier, est le chef-d'oeuvre de la création; façonnée pendant le sommeil d'Adam à partir d'une de ses côtes, elle ne doit exister que pour lui ; mais séduite par le serpent, elle entraîne dans sa chute l'humanité entière....

2 pages - 1,80 ¤

L'amour courtois dans Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

Pour Chrétien de Troyes, le roman, qui accorde à l'amour une place essentielle, est l'occasion de définir les règles d'une éthique amoureuse. Le Conte du Graal propose ainsi d'une part une condamnation du « vilain désir », inclination violente digne des gens de peu, d'autre part une illustration de l'« amour courtois », relation raffinée distinctive des gens...

2 pages - 1,80 ¤

L'aventure chevaleresque dans Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

Pour Chrétien de Troyes, le roman, qui accorde à l'aventure une place essentielle, est l'occasion de définir les règles d'une éthique chevaleresque. Le Conte du Graal propose ainsi une conception chrétienne de l'aventure chevaleresque, qui montre l'importance de la parole charitable et la nécessité de l'état de grâce. ...

2 pages - 1,80 ¤

La fonction de la cour dans Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

La cour, surtout la cour d'Arthur, a une fonction essentielle : c'est là qu'on devient chevalier, qu'on trouve sa place dans la société, et qu'on assure sa renommée. ...

2 pages - 1,80 ¤

L'épisode des gouttes de sang sur la neige (Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes)

L'épisode des gouttes de sang sur la neige marque dans le roman le passage de la partie Perceval à la partie Gauvain. Or ce passage se fait au moment précis où Perceval, ayant atteint un point d'accomplissement courtois et chevaleresque, franchit une étape décisive dans son itinéraire. ...

2 pages - 1,80 ¤

L'itinéraire de Gauvain dans Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

Le personnage de Gauvain a suscité beaucoup de réserves. On a soutenu que la partie Gauvain n'était pas l'oeuvre de Chrétien de Troyes, ou que le personnage de Gauvain ne servait que de repoussoir au personnage de Perceval. À tort, on n'a vu en Gauvain qu'un héros mondain et frivole, dans son itinéraire qu'une pérégrination sans fin et...

2 pages - 1,80 ¤

L'itinéraire de Perceval (Chrétien de Troyes)

Le personnage de Perceval suscite souvent la sympathie. On sourit de son ignorance, on compatit à sa souffrance. Car on voit vite en lui un élu, appelé à partir de rien pour à la fin tout conquérir; on voit dans son itinéraire les étapes d'une initiation qui le conduit de son état de jeune sauvage à l'état de...

2 pages - 1,80 ¤

Le prologue de Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

Le prologue a pour fonction essentielle de capter la bienveillance du public. Il s'agit de définir la figure de l'auteur, clerc instruit et capable; de magnifier la figure du commanditaire, seigneur puissant et éclairé; enfin de déterminer la nature de l'oeuvre, non pas en annonçant son sujet, mais en disant ou suggérant comment elle doit être appréciée. ...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est la place de la tradition bretonne dans la littérature médiévale ?

Au Moyen Âge, la tradition littéraire n'est ni unie ni égale. Or parmi les trois traditions qu'on distinguait alors, la tradition bretonne à laquelle se rapporte le Conte du Graal est une tradition ambiguë, pour laquelle on manifeste à la fois un certain rejet et un certain attrait. ...

2 pages - 1,80 ¤

Résumé de Perceval ou le Roman de Graal de Chrétien de Troyes

Le XIIe siècle est marqué par la fin de l'époque féodale. Après la mort de Charlemagne (règne 768-814), l'autorité royale est entrée en déclin et l'autorité seigneuriale a connu un grand essor. Peu à peu, les plus puissants seigneurs se sont constitués maîtres des fiefs qu'ils tenaient jusque-là en échange de leurs fonctions administratives, et ils s'y sont...

3 pages - 1,80 ¤

La Bruyère, précurseur des philosophes « des Lumières » ?

On appelle « philosophes des Lumières » les écrivains comme Montesquieu, Voltaire, Diderot ou Rousseau qui, par leurs écrits, ont porté atteinte au pouvoir royal. La Bruyère, par certaines de ses remarques, semble un précurseur de ces philosophes. Qu'en est-il ? ...

2 pages - 1,80 ¤

La Bruyère et le pouvoir

Dans son oeuvre, La Bruyère se pose en moraliste au-dessus de la mêlée. Il n'en est pas moins un de ces roturiers qui ne tiennent leur situation que de la faveur d'un grand, puisqu'il restera attaché toute sa vie à la maison du Grand Condé, d'abord comme sous-précepteur du petit-fils de Condé puis comme « gentilhomme de Monsieur...

2 pages - 1,80 ¤

Étudiez l'ironie dans « De la cour » et « Des grands » (Les Caractère de La Bruyère)

La Bruyère a deux objectifs moraux complémentaires : dénoncer les vices et mettre en évidence des valeurs qu'il pense devoir être substituées aux comportements qu'il critique. Familier de la cour, il est déçu et affecté par le monde qu'il y observe. C'est pourquoi l'un des moyens qu'il privilégie est l'ironie, traduction de ce regard distancié et d'une amertume...

2 pages - 1,80 ¤

La critique de la société de cour dans « De la cour » et « Des grands » (La Bruyère - Les Caractères)

Qu'est-ce que « la cour » ? Son extension La cour est d'abord l'ensemble des services organisés pour les besoins de l'existence privée du souverain. Ces services comprennent d'innombrables fonctions qui sont autant de postes de faveur. En dehors de ces services, la cour englobe toutes sortes de personnages qui logent près du roi, parce qu'ils sont officiers...

2 pages - 1,80 ¤

La peinture du courtisan dans « De la cour » et « Des grands » (Les Caractère de La Bruyère)

Le courtisan est le personnage principal des chapitres VIII et IX des Caractères. Avant de nous demander quel rôle il joue dans la critique de la société que propose La Bruyère, il faut comprendre ce que recouvre ce mot. ...

2 pages - 1,80 ¤

Étudiez l'égalité selon La Bruyère

Étudier l'égalité chez La Bruyère semble paradoxal, car c'est une notion qui n'a guère de sens au XVIIe siècle. Pourtant, l'étude des emplois qu'il fait du mot peut permettre de voir plus clair dans ses idées politiques et morales. ...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi « De la cour » et « Des grands » relèvent-ils de l'esthétique classique ? (Les Caractère de La Bruyère)

Le « classicisme » est une notion qui date du XIXe siècle. Néanmoins, cette dénomination correspond à certaines caractéristiques communes à la seconde partie du XVIIe siècle, période d'intense réglementation de la langue et de la littérature, où se développe un certain nombre de conceptions dont La Bruyère se fait l'écho dans le chapitre I, « Des ouvrages...

2 pages - 1,80 ¤

Étudiez le comique dans « De la cour » et « Des grands » (Les Caractère de La Bruyère)

La satire, si elle implique la critique souvent virulente des vices, implique aussi que l'on émette cette critique de façon plaisante, D'ailleurs, après 1650, le public mondain n'apprécie plus le traité systématique qui sent la rhétorique. L'influence des salons a imposé une esthétique de l'élégance et du jeu d'esprit. Le style mondain est pensé comme un moyen de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit