LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
739 - Dans la pièce de Corneille L'Illusion comique (1635), Matamore, alors qu'il est tremblant de peur devant Géronte qui le menace, dé­clare d'un ton fier : Il a perdu le sens, de me parler ainsi. Pauvre homme, sais-tu bien que mon nom effroyable Met le grand Turc en fuite, et fait trembler le diable ; Que pour t'anéantir, je ne veux qu'un moment? Quel est le registre (le style) parodié dans ces vers?
A
a) le registre épique
B
b) le registre héroïque
C
c) le registre lyrique
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Le spectateur comprend qu'il s'agit d'une parodie, puisqu'au Matamore tremblant (le Matamore réel) se superpose le Matamore fictif (et idéal). La réplique du personnage parodie le style héroïque élevé (« mon nom effroyable »), suscitant le rire (car Matamore est loin d'être un héros).


Les nouveautés du site

Un critique écrit : « On ne referme jamais un roman de Malraux sans une sorte d'enthousiasme humain, » Vole direz ce que vous pensez d'un tel jugement en vous appuyant sur la conception de l'homme qui se dégage du roman que vous avez étudié.

Est en jeu la relation instaurée avec le lecteur. La notion d' « enthousiasme humain » doit être explicitée, Etymologiquement le mot « enthousiasme » désigne l'état d'exaltation dans lequel se trouve un individu possédé par le souffle divin. Mais ici il s'agit d'un transport dont l'homme est la cause. Dans quelle mesure, alors que les romans de...

2 pages - 1,80 ¤

« Si différents soient-ils, Malraux habite tous ses personnages, et c'est à lui-même qu'il s'affronte », écrit Gaétan Picon. Ce jugement s'applique-t-il à l'oeuvre de Malraux que vous avez étudiée ?

Le problème posé est celui de la relation que le romancier entretient avec ses personnages. Selon Gaetan Picon, la diversité des personnages de Malraux se résout dans leur appartenance commune au monde de l'auteur. L'emploi du possessif « ses » suggère bien cette idée que les personnages de Malraux sont comme une partie de lui-même. Mais comment expliquer...

2 pages - 1,80 ¤

Dans l'oeuvre de Malraux que vous avez étudiée, le refus de la psychologie conduit-il à la destruction du personnage romanesque ?

Dépourvus d'indépendance par rapport à leur créateur dont ils incarnent les interrogations profondes, inséparables du drame et infiniment supérieurs à l'homme ordinaire, les personnages des romans de Malraux sont néanmoins des personnages « vivants » : ils continuent à hanter nos souvenirs une fois le livre refermé, supports de nos désirs et de nos rêveries. La notion de psychologie...

2 pages - 1,80 ¤

« Le roman moderne est, à mes yeux, un moyen d'expression privilégié du tragique de l'homme, non une élucidation de l'individu. » Dans quelle mesure ce jugement de Malraux s'applique-t-il à l'oeuvre que vous avez étudiée ?

Le problème posé est celui de la redéfinition du genre romanesque. Malraux oppose ici deux attitudes possibles pour le romancier : mettre en scène l'homme aux prises avec sa condition malheureuse ou bien explorer les tourments intimes de l'individu. Il choisit clairement la première attitude, tournant ainsi le dos au traditionnel roman d'analyse psychologique. Le mot « tragique...

2 pages - 1,80 ¤

RUY BLAS (ACTE 4 SCENE 2) - HUGO

-ouf ! Que d'événements ! -j'en suis émerveillé comme l'eau qu'il secoue aveugle un chien mouillé. Primo, ces alguazils qui m'ont pris dans leurs serres ; puis cet embarquement absurde ; ces corsaires ; et cette grosse ville où l'on m'a tant battu ; et les tentations faites sur ma vertu par cette femme jaune ; et mon...

3 pages - 1,80 ¤

Ruy Blas (1838) - Victor HUGO (analyse littéraire de l'oeuvre)

Les succès d'Hernani devaient, naturellement, porter son auteur à d'autres créations pour la scène. Mais Hugo constate que la critique n'a pas désarmé et, mise à part l'attention bienveillante du journal Le Globe de tendance libérale, la presse manifeste son hostilité. Or, sous la Monarchie de juillet qui vient d'abolir la censure, l'auteur de Marion Delorme constate aussi...

2 pages - 1,80 ¤

Alfred de Musset, Lorenzaccio (1834), Acte IV, scène XI

La chambre de Lorenzo. Entrent le Duc et Lorenzo.    LE DUC. — Je suis transi, - il fait vraiment froid. (Il ôte son épée). Eh bien, mignon, qu'est-ce que tu fais donc ?  LORENZO. — Je roule votre baudrier autour de votre épée, et je la mets sous votre chevet. Il est bon d'avoir toujours...

2 pages - 1,80 ¤

Alfred de Musset, Lorenzaccio, acte III, scène 3 (extrait).

  Lorenzo — Suis-je un Satan ? Lumière du ciel ! je m’en souviens encore ; j’aurais pleuré avec la première fille que j’ai séduite, si elle ne s’était mise à rire. Quand j’ai commencé à jouer mon rôle de Brutus moderne, je marchais dans mes habits neufs de la grande confrérie du vice, comme...

3 pages - 1,80 ¤

Victor Hugo, Hernani : Acte IV, scène 2, vers 1481 à 1514 - Littérature

Note : 9/10

  DON CARLOS, seul. […] L’empereur ! l’empereur ! être empereur ! Ô rage, Ne pas l’être ! et sentir son cœur plein de courage ! Qu’il fut heureux celui qui dort dans ce tombeau ! Qu’il fut grand ! De son temps, c’était encor plus beau. 1485 Le pape et l’empereur ! ce n’était plus deux hommes. Pierre et César ! en eux accouplant les deux Romes, Fécondant...

3 pages - 1,80 ¤

Appliquez au drame romantique que vous avez étudié cette appréciation d'A. de Vigny (extrait de la Lettre à Lord***) : « Écoutez ce soir le langage que je pense être celui de la tragédie moderne : dans lequel chaque personnage parlera selon son caractère et, dans l'art comme dans la vie, passera de la simplicité habituelle à l'exaltation passionnée, du récitatif au chant. »

Note : 9/10

Théoricien du drame romantique dans sa Lettre à Lord' (dont le titre exhaustif est Lettre à Lord*** sur la soirée du 24 octobre 1829 et sur un système dramatique), Alfred de Vigny est le traducteur en vers français de l'Othello de Shakespeare qui fut joué avec succès en 1829. Il s'attache au problème de l'expression et du style,...

3 pages - 1,80 ¤

Dans la Préface de Cromwell, Hugo conseille à l'auteur dramatique d'oublier «l'espace banal» des tragédies classiques et de montrer la diversité des lieux scéniques. Les drames romantiques que vous connaissez tiennent-ils compte de ces exigences ?

Note : 9/10

L'unité d'action de la tragédie classique a pour conséquence l'unité de lieu et de temps. « Un vestibule sans style », une antichambre sans originalité, tels sont, soulignés ironiquement par l'auteur de la Préface de Cromwell, les effets inacceptables de la banalité et de la banalisation de l'espace scénique. Au nom de la vraisemblance, le drame romantique -...

3 pages - 1,80 ¤

Le héros romantique peut-il représenter la figure-type de sa génération ?

Note : 9/10

Choisir de désigner une oeuvre par le nom de son héros c'est choisir d'insister sur l'individualité d'une personnalité. Cependant tous les héros des drames romantiques, en dehors de leur individualité, peuvent présenter des caractères communs qui donneraient lieu à une typologie du héros romantique. On se demandera alors si ces héros peuvent devenir des figures symboles et atteindre...

2 pages - 1,80 ¤

Anne Ubersfeld définit la problématique du drame romantique comme celle d'un personnage en quête de soi et qui parviendra « à une révélation généralement mortelle de son identité propre». Pouvez-vous justifier cette opinion en l'appliquant au drame romantique que vous avez étudié ?

Note : 9/10

La problématique définie par Anne Ubersfeld fait apparaître, outre la lutte du héros avec une force extérieure, un second schéma de conflit, intérieur, celui-là, au personnage. Ce dernier se manifeste par le jeu qu'entretient le héros avec sa propre identité : dualité entre ce qu'il est et ce qu'il paraît. Enfin, celui-ci est victime d'une fatalité, porteuse de...

2 pages - 1,80 ¤

Le héros romantique au théâtre

Note : 9/10

L'exaltation d'une individualité Le drame impose une nouvelle esthétique du personnage qui exalte le moi de l'individu et tente de le représenter dans son unicité et même ses singularités. Le personnage ne saurait plus désormais, comme dans la comédie classique, incarner un type universel — tel l'Avare, le Misanthrope ou même le Tartuffe. Le drame disqualifie l'universalité de la...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on dire que le drame romantique est une réflexion sur la légitimité du pouvoir ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur l'oeuvre ou les oeuvres que vous avez étudiées.

Note : 9/10

Réfléchir sur le pouvoir, c'est poser la question de sa légitimité, examiner sa nature, ses fondements, et peut-être même les institutions qui en émanent : cette démarche conduit à un regard critique sur les personnages qui détiennent et exercent l'autorité politique. Enfin, la représentation pourra mettre en cause la nature illusoire de tout pouvoir ; on tentera donc...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on appliquer aux drames romantiques que vous avez étudiés cette appréciation de Victor Hugo dans la Préface de Marie Tudor : « S'il y avait aujourd'hui un homme qui pût réaliser le drame comme nous le comprenons, ce drame [...] ce serait le passé ressuscité au profit du présent, ce serait l'histoire que nos pères ont faite confrontée à l'histoire que nous faisons. »

Note : 9/10

En tant que dramaturge, Hugo a été en butte à la censure qui a interdit Marion Delorme. L'auteur d'Hernani retrouvera ses censeurs tous, selon Hugo, « défenseurs intéressés de l'Ancien régime littéraire en même temps que de l'Ancien régime politique. » Au nom de la liberté de l'art, l'homme de théâtre se veut l'historien du passé qu'il ressuscite...

3 pages - 1,80 ¤

En quoi le drame romantique illustre-t-il la revendication des libertés au théâtre ? Vous appuierez votre étude sur l'oeuvre ou les oeuvres que vous avez étudiées.

Note : 9/10

La contestation de la tragédie classique passe par la condamnation d'un genre exigeant et contraignant par ses règles multiples et le code de bienséances régissant les représentations. Il s'agit donc d'examiner quelles libertés nouvelles le drame romantique peut introduire au théâtre et comment il peut traduire dans la représentation la volonté d'un théâtre total ancré dans l'histoire. ...

2 pages - 1,80 ¤

Gustave Flaubert, Madame Bovary, partie I, chapitre IV

Note : 9/10

Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1) partie, chapitre IV Le narrateur décrit ici une noce dans la campagne normande ... Les convives arrivèrent de bonne heure dans des voitures, carrioles à un cheval, chars à bancs à deux roues, vieux cabriolets sans capote, tapissières à rideaux de cuir, et les jeunes gens des villages les plus voisins dans des...

2 pages - 1,80 ¤

Ronsard: « Doux desdains, douce amour d'artifice cachée… »

Note : 9/10

Ronsard « Doux desdains, douce amour d'artifice cachée… » "Doux desdains, douce amour d'artifice cachée, Doux courroux enfantin, qui ne garde son coeur, Doux d'endurer passer un long temps en longueur, Sans me voir, sans m'escrire, et faire la faschee : Douce amitié souvent perdue et recherchée, Doux de tenir d'entrée une douce rigueur, Et sans me saluer,...

3 pages - 1,80 ¤

Alfred de Musset - "André del Sarto" - Acte Premier Scène première

Note : 9/10

Acte Premier Scène première La maison d'André. - Une cour, un jardin au fond. GRÉMIO, sortant de la maison du concierge. Il me semble, en vérité, que j'entends marcher dans la cour : à quatre heures du matin, c'est singulier. Hum ! hum ! que veut dire cela ? Il avance ; un homme enveloppé d'un manteau descend...

2 pages - 1,80 ¤

Candide, chapitre 6, Voltaire

Note : 9/10

Candide, chapitre 6, Voltaire COMMENT ON FIT UN BEL AUTO-DA-FÉ POUR EMPÊCHER LES TREMBLEMENTS DE TERRE, ET COMMENT CANDIDE FUT FESSÉ Après le tremblement de terre qui avait détruit les trois quarts de Lisbonne, les sages du pays n'avaient pas trouvé un moyen plus efficace pour prévenir une ruine totale que de donner au peuple un bel auto-da-fé...

2 pages - 1,80 ¤

Puisqu'elle est Tout Hiver. Pierre RONSARD: Sonnets pour Hélène

Note : 9/10

Puisqu'elle est Tout Hiver Puisqu'elle est tout hiver, toute la même glace, Toute neige et son coeur tout armé de glaçons, Qui ne m'aime sinon pour avoir mes chansons, Pourquoi suis-je si fol, que je ne m'en délace ? De quoi me sert son nom, sa grandeur et sa race, Que d'honnête servage et de belles prisons ?...

2 pages - 1,80 ¤

Il n'y a pas d'amour heureux - Louis ARAGON - La Diane Française

Note : 9/10

Il n'y a pas d'amour heureux - Louis ARAGON - La Diane Française Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix Et quand il croit serrer son bonheur il le broie Sa vie est un étrange et douloureux...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit