NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le Caravage Michelangelo Merisi naquit en L ... L'oeuvre de Carpaccio Une cinquantaine d'oe ... >>


Partager

Caravage par Pierre Moisy Directeur de l'Institut Français, Copenhague Vers 1593, au moment où Caravage, après son apprentissage à Milan et son passage probable à Venise, arrive à Rome, la peinture romaine semble à bout de souffle.

Culture générale

Aperçu du corrigé : Caravage par Pierre Moisy Directeur de l'Institut Français, Copenhague Vers 1593, au moment où Caravage, après son apprentissage à Milan et son passage probable à Venise, arrive à Rome, la peinture romaine semble à bout de souffle.



Publié le : 5/4/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Caravage

par Pierre Moisy
Directeur de l'Institut Français, Copenhague

Vers 1593, au moment où Caravage, après son apprentissage à Milan et son
passage probable à Venise, arrive à Rome, la peinture romaine semble à
bout de souffle.
Zoom

Caravage

par Pierre Moisy
Directeur de l'Institut Français, Copenhague

Vers 1593, au moment où Caravage, après son apprentissage à Milan et son
passage probable à Venise, arrive à Rome, la peinture romaine semble à
bout de souffle. Des peintres abondants, habiles, Federico Zuccaro ou le
Cavalier d'Arpin, sont les meneurs du jeu : ils ne font que répéter, en les
affadissant, les leçons des grands maîtres. L'éclectisme des Carrache ne s'y
répandra guère qu'après 1595 et cette formule même atteste assez
l'épuisement de la sève créatrice.
Or, voici que ce jeune homme, praticien obscur, se fait subitement connaître
par une série d'oeuvres qui s'écartent résolument des voies habituelles. Il ne
peint pas la pythie ou une sibylle, mais cette bohémienne qu'il a rencontrée
dans la rue en train de dire la bonne aventure à un jeune gentilhomme ;
point de sainte Cécile, mais une jeune fille qui joue du luth. Si par hasard il
représente Bacchus ou la Madeleine, il suit avec tant d'exactitude le modèle
qui a posé pour lui que l'on croit reconnaître le jeune garçon ou la fillette de
tous les jours. Ces tableaux, comme pour souligner ce parti pris de réalisme,
sont emplis d'admirables natures mortes, précises et nettes, éclatantes
comme des joyaux. Les fleurs et les fruits, le lézard qui jaillit d'une corbeille
pour mordre le doigt de l'imprudent, les vases de cristal pleins d'une eau
limpide comme eux-mêmes, expriment un même amour du quotidien dans
toute sa simplicité et dans toute sa couleur. Et nul n'a compris comme
Caravage la beauté du costume contemporain avec ses plumes, ses formes
tantôt simples et tantôt emphatiques et surtout ses juxtapositions hardies de
tons vifs ou chantants. Un tableau comme les Tricheurs, de la Galerie
Sciarra, en tire toute sa saveur. A ce monde de paysans, de fillettes, de
spadassins, il fait dire toute la beauté de la jeunesse et de la vie ; point ou
presque pas de vieillards parmi ces figures pittoresques.
Pas d'artifice non plus pour mettre leur poésie en valeur : une composition
très simple, presque frontale ; des figures isolées : le couple de la Bohémienne
et de son client, le trio des Tricheurs. Les trois figures de la Fuite en Egypte, ce
tableau si frais et si pur, se tiennent côte à côte dans une lumière égale et
qui découpe simplement les contours des accessoires et des figures
principales.
Avec tout ce " naturalisme ", Caravage étonnait déjà ses contemporains,

lorsqu'il mit en oeuvre une découverte qui va bouleverser son art : celle des
ressources d'un éclairage arbitraire.
On connaît l'anecdote qui raconte que Tintoret plaçait dans une boîte
fermée, percée d'un trou par où passait le rayon lumineux d'une bougie,
des figurines sur lesquelles il étudiait à loisir le combat de l'ombre et de la
lumière. A partir d'une certaine date, tout se passe comme si Caravage
s'appropriait ce procédé et l'appliquait à sa manière. Emporté par la logique
de son nouveau principe, il adopte du même coup le schéma de
composition maniériste : pour bien ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2431 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Caravage par Pierre Moisy Directeur de l'Institut Français, Copenhague Vers 1593, au moment où Caravage, après son apprentissage à Milan et son passage probable à Venise, arrive à Rome, la peinture romaine semble à bout de souffle." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit