NoCopy.net

abattant ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< abattage ABATTAGE, ABATAGE, substantif masc ... abattement ABATTEMENT, substantif masculin. ... >>


Partager

abattant ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : abattant ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.



Publié le : 27/9/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
 abattant  ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.
Zoom

 abattant

ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.  

A.—  Adjectif. Tablette abattante. Tablette que l\'on peut abaisser : 

Ø 1. Ce petit buffet à casiers, tiroirs et tablettes abattantes, représente le mobilier convenant à une ou deux élèves travaillant dans des conditions normales. Tout le matériel indispensable peut y être rangé. Mlle.  Bernège suggère elle-même, d\'ailleurs, de s\'inspirer de cette idée pour réaliser —  plus simplement —  avec des caisses disposées sous une table, complétée par des tablettes abattantes, un petit centre de travail ménager.

GINETTE MATHIOT, Comment enseigner l\'éducation ménagère, 1957, page 65. 

B.—  Substantif masculin, emplois techniques. 

1. Objet qui peut se rabattre. 

a) ÉBÉNISTERIE.  Pièce d\'un meuble ou d\'un siège que l\'on peut abaisser et lever à volonté : 

Ø 2. La pose de l\'abattant de siège sur appareil privé [pour cabinets d\'aisances] figure...

E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, tome 4, 1928, page 137. 

Ø 3. Quelques chaises de paille le meublaient, avec des gravures religieuses et une sorte de secrétaire en bois teinté et verni. Le haut, abritant un rayonnage de livres, était séparé d\'une partie inférieure fermée par un abattant qui formait table.

JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 2, 1933, page 316. 

Ø 4. Il se crée, au service des besoins nouveaux, une multitude de petits meubles exquis (...). Voici la poudreuse, le secrétaire de dame à abattant, la table rognon, la chiffonnière...

GISÈLE BOULANGER, L\'Art de reconnaître les styles, Mobilier Louis XV, 1960, pages 63-64. 

Ø 5. La coiffeuse Louis XVI possédait quelquefois un miroir fixé à l\'intérieur d\'un des abattants.

JACQUELINE VIAUX, Le Meuble en France,  1962, page 138. 

—   Partie mobile du dessus du siège dans les latrines (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ) Supplément); 

—   Planchette à charnière qu\'on lève par un bout pour entrer dans un comptoir et qui s\'abat ensuite pour le fermer (Dictionnaire de l\'Académie Française 1798 Supplément 1835); 

—   Volet mobile ou châssis servant à donner plus ou moins de jour dans les boutiques des marchands de drap. 

b) TISSAGE.  Pièce du métier à bas qui fait descendre les platines à plomb (Dictionnaire général de la langue française (ADOLPHE HATZFELD, ARSÈNE DARMESTETER)). 

c) Par extension.  Rabat quelconque : 

Ø 6. Très belle boîte de couleurs... sans danger, avec abattant

BAZAR DE L\'HÔTEL DE VILLE, Catalogue de jouets,  1936. 

Ø 7. Sa correspondance [de M. Willy] hante de préférence les pneumatiques... les abattants d\'enveloppes...

GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Mes apprentissages,  1936, page 128. 

2. Régionalisme.  Ouvrier qui abat la roche : 

Ø 8. Abattant (Tr.), substantif masculin —  Ouvrier d\'à-bas, celui qui abat la roche, par opposition à celui d\'à-haut, qui la taille. —  V. Loup et Pigrotier.

Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l\'Anjou (ANATOLE-JOSEPH VERRIER, RENÉ ONILLION)  1908. 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 127. 

 

Forme dérivée du verbe \"abattre\"

 abattre

ABATTRE, ABBATTRE, ABATRE, verbe transitif.  

I.—  Sens propre.  Provoquer la chute ou la destruction (ou la mort) d\'un être animé ou inanimé. 

A.—  Emploi transitif.  [Le sujet est un animé (humain)] 

1. L\'objet est un inanimé (arbre, noix, mur, etc.) ou un être animé (animal notamment de boucherie); par extension, un être humain, un vice humain. 

a) Le résultat de l\'action est une chute de l\'objet : 

Ø 1. Abattre des bois, défricher, semer, planter, construire une maison, tout cela est au-dessus des facultés d\'une femme habituée à l\'opulence et à l\'insouciance des détails que donnaient une grande fortune, et la dissipation de la vie de Paris.

GABRIEL SÉNAC DE MEILHAN, L\'Émigré,  1797, page 1829. 

Ø 2. Ce soir, je suis monté jusqu\'aux bois qui dominent la ville; je suivais une grande route que bordaient d\'un côté des tilleuls roux et des noyers; ceux-ci s\'étaient déjà presque complètement dépouillés de leurs feuilles; on abattait les noix avec des gaules, et l\'odeur d\'iodure de sodium se dégageait des cosses que les enfants foulaient à terre.

ANDRÉ GIDE, Journal,  1894, page 51. 

b) Le résultat est à la fois une chute et une destruction (mort) : 

Ø 3. En voyant le grand nombre des députés à l\'assemblée nationale de 1789, et tous les préjugés dont la plupart étaient remplis, on eût dit qu\'ils ne les avaient détruits que pour les prendre, comme ces gens qui abattent un édifice pour s\'approprier les décombres.

NICOLAS-SÉBASTIEN ROCH, DIT DE CHAMFORT, Maximes et pensées,  1794, page 82. 

Ø 4. Les ateliers avaient un sous-sol où mettre les boiseries, et qui communiquaient avec nos caves. Jupien y mettrait son charbon, ferait abattre la cloison et aurait une seule et vaste boutique.

MARCEL PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes, 2, 1921, page 372. 

Ø 5. Je crois être quelque temps capable de cuisiner un bon pâté de venaison; je doutais davantage de mes forces pour courre le gibier et l\'abattre. Aussi veux-je rien faire d\'autre, pour l\'instant, que de chasser et de garnir mes crochets;...

ROGER MARTIN DU GARD, Souvenirs autobiographiques et littéraires,  1955, page CXIV. 

—  Par extension : 

Ø 6.... la jeunesse, en 1814, saluait la restauration, parce qu\'elle abattait le despotisme et relevait la liberté.

FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d\'Outre-Tombe, tome 2, 1848, page 560. 

Ø 7. L\'amour-propre est dix fois plus vulnérable que l\'orgueil, mais s\'il est blessé bien plus souvent il a la vie pourtant plus dure. Ainsi les revers qui abattent notre orgueil ulcèrent notre amour-propre.

HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal intime,  11 janvier 1866, page 56. 

Ø 8. —  Je me renseigne sur Bichat, dit alors Lucie d\'une voix chargée de passion. J\'attends les dernières preuves. Si je les reçois, je n\'hésiterai pas un seul instant à le faire abattre comme un chien.

RAYMOND ABELLIO, Heureux les pacifiques,  1946, page 388. 

Ø 9. Le combat, alors, est sans merci. S\'il tourne mal, les français survivants qui n\'ont pu se dégager seront abattus sur-le-champ ou bien, après un simulacre de jugement, fusillés contre un talus.

CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, L\'Unité, 1956, page 251. 

2. Emplois techniques (selon les domaines, le sens propre du verbe est plus ou moins perceptible) 

—  ARCHITECTURE.  Abattre les angles d\'une construction (\" arrondir \") : 

Ø 10. Il existait à Beaucaire, en 1216... une tour triangulaire dont les angles étaient abattus...

PROSPER MÉRIMÉE, Étude sur les arts au Moyen Âge,  1870, page 242. 

Au figuré : 

Ø 11. M. Blanqui reconnaît qu\'il y a dans la propriété une foule d\'abus, et d\'odieux abus; de mon côté j\'appelle exclusivement propriété la somme de ces abus. Pour l\'un comme pour l\'autre, la propriété est un polygone dont il faut abattre les angles;...

PIERRE-JOSEPH PROUDHON, Qu\'est-ce que la propriété?,  1840, page 128. 

—  ARMURERIE.  Abattre le chien d\'un fusil (Confer exemple 39). 

—  BONNETERIE : 

Ø 12. Les faiseurs de bas au métier disent qu\'ils abattent l\'ouvrage, lorsqu\'ils font descendre sous les aiguilles du métier les anciennes boucles qui ont passé par-dessus leurs becs.

Nouveau dictionnaire de la langue française (JEAN-CHARLES LAVEAUX)  1828. 

—  CARTIER (ART DU).  Abattre. Étendre les paquets composés d\'étresses (Dictionnaire de l\'Académie Française, Compléments 1842, Dictionnaire universel de la langue française (LOUIS-NICOLAS BESCHERELLE) 1845). 

—  CÉRAMIQUE : 

Ø 13. Loin d\'abattre les sutures..., il faut les enlever...

ADOLPHE BRONGNIART, Traité des arts céramiques ou des poteries considérées dans leur histoire, le...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet " abattant ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin. " a obtenu la note de : aucune note

abattant ABATTANT, -ANTE, adjectif et substantif masculin.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit