LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CAPTATIF, -IVE, adjectif. CAPTIEUX, -EUSE, adjectif. >>


Partager

CAPTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : CAPTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.



Publié le : 8/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
CAPTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.
Zoom

CAPTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.  

I.—  Participe passé de capter* 

II.—  Emploi adjectival. 

A.—  [En parlant d\'un inanimé concr]  Dont on s\'est emparé à l\'aide de moyens physiques. Voici deux sources captées (...) pour faire boire les vaches (GUY DE MAUPASSANT, Sur l\'eau,  1888, page 341 ). 

B.—  Au figuré. 

1. [En parlant d\'un inanimé abstrait]  Pris, recueilli : 

Ø ... son néfaste pouvoir [de la Mort] de décomposer et de dissoudre se trouvera capté pour la plus sublime des opérations de la Vie.

PIERRE TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin,  1955, page 94. 

2. [En parlant d\'une personne, d\'un attribut de la personne]  Séduit, conquis. J\'avais le bonheur de posséder (...) ce doux visage impénétrable et capté (MARCEL PROUST, La Fugitive, 1922, page 432 ). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 89. 




CAPTER, verbe transitif.  

[Le sujet comme l\'objet désignent une personne, un animal, parfois un inanimé] 

A.—  1. Prendre, s\'emparer par des moyens concrets de différente nature. Les feuilles mortes (...) captaient ces rayons dans leurs voiles de rosée nocturne (JACQUES DE LACRETELLE, Les Hauts ponts, tome 3, 1935, page 183 ). Ils prenaient les lièvres, les biches, (...) captaient les grives à l\'appeau (JEAN-BALTHASAR MALLARD, COMTE DE LA VARENDE, Contes fervents, La Prisonnière, 1948, page 55 ). 

—  Par analogie. 

a) ÉLECTRICITÉ.  Capter le courant (électrique). L\'intercepter à l\'aide d\'appareils appropriés, en vue de son utilisation (Confer Alfred Soulier, Les Grandes applications de l\'électricité, 1916, page 144). 

b) TECHNIQUES AUDIOVISUELLES (DISQUE, PHOTOGRAPHIE, RADIO, TELEVISION, TELEPHONE).  Recevoir, recueillir, fixer des sons, des images, des ondes à l\'aide d\'appareils récepteurs spéciaux. Capter certains messages par T.S.F. (MAXENCE VAN DER MEERSCH, Invasion 14,  1935, page 491 ). 

c) TRAVAUX PUBLICS.  Recueillir l\'eau d\'une source ou d\'un cours d\'eau et la conduire par des canalisations vers un endroit déterminé, en vue de son utilisation. Le canal d\'irrigation (...) ...

CAPTEUR, -EUSE, adjectif et substantif.  

A.—  1. (Celui, celle, ce) qui s\'empare de quelque chose ou de quelqu\'un. On met à prix la tête du [forçat] fugitif (...) en promettant aux capteurs une prime (P. SERS, Intérieur des bagnes, essai historique, physiologique et moral, 1845, page 106 ). 

—  Par métaphore : 

Ø Saurai-je jamais ce que je dérobe à ceux qui se sont fiés à moi? (...) J\'ai senti naître, croître, le sentiment de ma dette envers les animaux qui m\'ont consacré leur brève existence. Tutélaire, moi? Capteuse de sources plutôt.

GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Ces plaisirs,  1932, page 222. 

—  Par analogie. 

a) ÉLECTRONIQUE. (Dispositif) qui recueille un phénomène pour en faire l\'analyse, le mesurer, le transformer en un signal correspondant (Confer Louis Couffignal, Les Machines à penser, 1964, page 121). Microphone capteur (JEAN-JACQUES MATRAS, Radiodiffusion et télévision,  1958, page 17 ). 

b) MARINE. (Navire) qui a capturé un autre navire. 

Remarque : Attesté dans la plupart des dictionnaires généraux du XIXe.  siècle et dans DICTIONNAIRE ENCYCLOPÉDIQUE QUILLET 1965 qui n\'indique que l\'emploi substantif. 

2. Rare.  DROIT.  substantif.  Celui, celle qui s\'empare d\'un bien, en particulier d\'un héritage, par des manoeuvres, des ruses. Synonyme moins usuel de captateur*. Combat entre les capteurs de la succession et les héritiers (HONORÉ DE BALZAC, La Rabouilleuse,  1842, page 452 ). 

Remarque : Ce sens n\'est pas attesté dans les dictionnaires généraux des XIXe.  et XXe.  siècle; dans la documentation, ne se rencontre que chez Balzac. 

B.—  Au figuré, adjectif.  [En parlant d\'une personne]  Qui conquiert une personne, une de ses facultés, une chose abstraite. Enfants si gentils et si capteurs ( GUY DE MAUPASSANT, Fort comme la mort,  1889, page 27 ). 




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "CAPTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit