Corrigés de dissertations et de commentaires de texte, site d'aide en philosophie

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< COUPÉ1, substantif masculin. COUPÉ2, COUPÉE2, participe passé, adjectif et ... >>


Partager

COUPE2, substantif féminin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : COUPE2, substantif féminin.



Publié le : 27/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

COUPE2, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
COUPE2, substantif féminin.




COUPE2, substantif féminin.
I.— [Avec l'intervention d'un instrument tranchant]
A.— Action de couper, de tailler en vue d'un but précis et suivant certaines règles.
1. En général. La coupe des blés, de la luzerne; la coupe des pierres; coupe au ciseau, au rasoir; faire une coupe de cheveux. La coupe des regains s'annonçait assez bien (ÉMILE MOSELLY, Terres lorraines, 1907, page 292 ). Des notions ménagères, qui se bornaient, le plus souvent, à de la coupe et couture et de la cuisine (GINETTE MATHIOT, Comment enseigner l'éducation ménagère, 1957, page 26 ).
2. Spécialement, en sylviculture.
a) Opération consistant à abattre des arbres dans un bois, dans une forêt. Coupe d'abri, d'éclaircie. Du côté des bois dont j'avais décidé la coupe (GASTON LEROUX, Le Mystère de la Chambre jaune, 1907, page 41 ).
— Coupe claire. Coupe forte, consistant en un abattage d'un grand nombre d'arbres et permettant une large arrivée de lumière.
— Coupe sombre (ou coupe d'ensemencement). Coupe faible (qui laisse la forêt sombre) ne portant que sur quelques arbres et destinée à favoriser l'ensemencement naturel. Une coupe d'ensemencement sombre limite sérieusement le développement des plantes herbacées et des morts-bois (JEAN COCHET, Culture, aménagement et amélioration des bois, 1963, page 63 ).
· Au figuré, dans la langue courante et par contresens sur le mot " sombre ". Faire des coupes sombres. Effectuer des suppressions importantes dans un écrit; éliminer une partie considérable d'un personnel, d'un groupe, d'une société. On a fait des coupes sombres dans les tirades (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1896, page 951 ). Les coupes sombres pratiquées dans le personnel par l'ennemi et ses complices (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, page 449 ).
— Coupe réglée. Coupe effectuée régulièrement sur une portion de bois déterminée. Ils s'étaient plaints que Conan, (...) eût mis en coupe réglée des taillis leur appartenant (ROGER CRÉTIN, DIT ROGER VERCEL, Capitaine Conan, 1934, page 90 ).
· Au figuré. Mettre quelqu'un ou quelque chose en coupes réglées. En tirer parti de façon répétée et abusive. J'ai mis, comme vous, les sots en coupes réglées (HONORÉ DE BALZAC, Spendeurs et misères des courtisanes, 1844, page 14 ).
b) Par métonymie. Lieu où des arbres ont été abattus ou sont à abattre :
Ø 1. Une éclaircie se manifesta tout à coup à notre droite, quelqu'une de ces coupes sombres qui éclaircissent singulièrement les forêts...
GÉRARD DE NERVAL, Les Filles du feu, Angélique, 1854, page 578.
3. Par analogie. [Par référence au geste du nageur fendant l'eau] Manière de nager, consistant à porter alternativement chaque bras en avant et à le ramener le long du corps, d'avant en arrière (d'après Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ)). Faire la coupe; tirer sa coupe; nager à la coupe. Nous piquerons une coupe ensemble dans la Seine (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1872, page 379 ).
B.— Par extension.
1. Manière dont une chose est coupée, taillée. Coupe en biseau; vêtement de bonne coupe, de coupe élégante. Une longue redingote de coupe romantique (ANDRÉ GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, page 517) :
Ø 2.... il fit comme beaucoup : l'imita dans la coupe de sa barbe, l'arrangement de ses cheveux, la forme de sa redingote, sa démarche, son geste...
GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Les Dimanches d'un Bourgeois de Paris, 1880, page 284.
— Au figuré. Forme, contour. Le sergent-major (...) analysa la coupe de mon visage, et leur prouva sans réplique que j'avais du Napoléon dans le nez (LOUIS REYBAUD, Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale, 1842, page 162 ).
2. Par métonymie.
a) Ce qui est coupé. Coupes d'étoffe, de tissu; fausses coupes. Dût-il m'en coûter ma meilleure coupe de sainfoin (PAUL-LOUIS COURIER, Pamphlets politiques, Simple discours à l'occasion d'une souscription pour l'acquisition de Chambord, 1821, page 78 ).
— Spécialement. BIOLOGIE. Couche mince prélevée sur un tissu, un organe, et destinée à l'examen. Une coupe transversale de la moelle épinière (HENRI CAMEFORT, A. GAMA, Sciences naturelles (Classe de philosophie, mathématiques et sciences expérimentales) 1960, page 202) :
Ø 3. Il faut apprendre leur structure [des organes] à la fois sur les coupes microscopiques de tissus morts et modifiés par les fixatifs et les colorants, sur des tissus vivants qui fonctionnent, et sur les films cinématographiques où leurs mouvements sont enregistrés.
ALEXIS CARREL, L'Homme cet inconnu, 1935, page 82.
b) Aspect, forme que présente une chose coupée réellement ou idéalement, suivant un plan transversal ou longitudinal. Coupe de sol; coupe géologique. La coupe longitudinale et verticale du crâne des oiseaux représente généralement un ovale (GEORGES CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, tome 2, 1805, page 13 ).
— Représentation graphique d'une chose que l'on suppose coupée par un plan. Une coupe de machine à vapeur assez compliquée (JULES VERNE. Les Cinq cents millions de la Bégum, 1879, page 103 ).
II.— [Sans l'intervention d'un instrument tranchant] Fait, manière de diviser un ensemble.
A.— Division, distribution des parties d'un ouvrage littéraire ou musical, des éléments d'une phrase, d'un vers. La coupe d'un livre; la coupe du style; la coupe binaire, ternaire d'un morceau de musique. La coupe en cinq actes est la meilleure pour une tragédie (Dictionnaire de l'Académie française. 1835, 1878). C'est d'abord la même coupe de strophes, et elles contrastent une à une, ou deux à deux (JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, page 339) :
Ø 4. Enfin, le romantisme va d'abord se manifester par le contenu des oeuvres bien plus nettement que par leur forme. C'est-à-dire qu'il respectera à peu près la coupe traditionnelle des ouvrages, la syntaxe et la grammaire musicales, qu'il sera presque d'apparence classique.
RENÉ DUMESNIL, Histoire illustrée du théâtre lyrique, 1953, page 112.
— Spécialement.
1. PHONÉTIQUE. " On dit qu'une syllabe est à coupe forte (...) ou à coupe faible (...) suivant que la consonne qui suit l'élément vocalique apparaît au moment où l'intensité de celui-ci est à son maximum ou quand elle commence à décroître " (Lexique de la terminologie religieuse (JULES MAROUZEAU) 1961).
2. VERSIFICATION. " Arrêt, réel ou virtuel, entre deux mesures rythmiques " (Dictionnaire de la linguistique (GEORGES MOUNIN) 1974). Je veux (...) te voir t'enthousiasmer d'une coupe, d'une période, d'un rejet (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1852, page 21 ).
B.— Fait de séparer les cartes battues en deux paquets et de placer au-dessus celui qui était au-dessous. Faire sauter la coupe. Être heureux à la coupe (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1878).
— Locution figurée. [Par référence au joueur qui est sous la coupe d'un autre joueur, c'est-à-dire qu'il joue immédiatement après que celui-ci a coupé] Être sous la coupe de quelqu'un. Être sous sa dépendance ou sous son influence. Tomber, retomber sous la coupe de quelqu'un :
Ø 5. Je reprends ce cahier après une crise qui m'a tenu près d'un mois sous votre coupe. Dès que la maladie me désarme, le cercle de famille se resserre autour de mon lit.
FRANÇOIS MAURIAC, Le Noeud de vipères, 1932, page 148.
STATISTIQUES : Coupe1 et 2. Fréquence absolue littéraire : 2 274. ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "COUPE2, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit