NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DÉFINI, -IE, participe passé et adjectif. DÉFINISSABLE, adjectif. >>


Partager

DÉFINIR, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : DÉFINIR, verbe transitif.



Publié le : 13/12/2015 -Format: Document en format HTML protégé

DÉFINIR, verbe transitif.
Zoom

 

DÉFINIR, verbe transitif.  

A.—  1. Rare.  Fixer les limites. Synonymes : circonscrire, délimiter :  

Ø 1. Qu\'on la restreigne ou qu\'on l\'étende dans une certaine mesure, qu\'on la définisse d\'une manière ou d\'une autre, selon le génie ou les nécessités des temps, il n\'en est pas moins certain que la terre que l\'homme cultive lui-même lui est aussi personnelle que son vêtement.

AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Histoire de ma vie, tome 2, 1855, page 343. 

Ø 2. L\'état des postes étalé devant leurs yeux, ils comparèrent les distances par Genève et Lausanne. Un arc de cercle définissait le lieu géométrique des pays possibles.

JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 2, 1933, page 427. 

2. Caractériser un individu donné, animé ou inanimé. Éprouver je ne sais quoi de pénible que je ne pouvois définir (STÉPHANIE FÉLICITÉ DUCREST DE SAINT-AUBIN, COMTESSE DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, tome 2, 1795, page 202 ). Flaubert, je le définirais d\'un mot : un homme de génie... de province (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal,  1862, page 1197 ). Il faut craindre toujours de définir quelqu\'un (PAUL VALÉRY, Variété IV, 1938, page 98) : 

Ø 3. Car, si je méritois qu\'on me définît, on pourroit me définir un homme qui, quand il dit quelque chose de bien, fait toujours le contraire de ce qu\'il dit.

CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Volupté, tome 2, 1834, page 192. 

—  Emploi pronominal réfléchi. Rien de plus malaisé que de se définir et de se résumer en personne (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Histoire de ma vie, tome 1, 1855, page 2 ). Me définir, c\'est-à-dire me limiter (MAURICE BARRÈS, Sous l\'oeil des Barbares,  1888, page 241 ). 

3. Par extension. 

—   Établir avec précision. Définir la méthode; être défini par décret. Synonymes : déterminer, fixer. Elle s\'en alla sans qu\'Isabelle ait pu définir un objet à cette visite (MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 1, 1948, page 191 ). Il faudra bien qu\'un de ces jours « L\'Espoir » définisse son programme (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins,  1954, page 22) : 

Ø 4. L\'ordre de mission que je lui donnai [à Moulin] réglait cette composition, définissait le rôle du Conseil et précisait la nature des rapports qui le liaient au Comité national.

CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre,  1956, page 91. 

—  Emploi pronominal à sens passif. Ainsi la politique capétienne se précisait et se définissait (JACQUES BAINVILLE, Histoire de France, tome 1, 1924, page 61 ). 

—  THÉOLOGIE CATHOLIQUE.  Fixer un point de dogme. Dieu peut être connu avec certitude par le moyen des créatures, comme l\'a défini le Concile du Vatican (Dictionnaire de théologie catholique (A. VACANT, E. MANGENOT)  tome 4,1  1920, page 928 ). 

·    Par extension.  Proposer comme vérité de foi. Nous déclarons et définissons qu\'Élisabeth (...) est sainte (CHARLES, COMTE DE MONTALEMBERT, Histoire de Sainte Elisabeth de Hongrie, duchesse de Thuringe (1207-1231),  1836, page 300 ). 

B.—  LOGIQUE.  usuel.  Formuler de manière brève et précise le contenu d\'un concept, le sens d\'un mot. Définir l\'homme, la liberté, la science; définir un mot. (Quasi-)synonymes : donner la définition de, décrire, analyser, expliquer. L\'usufruit, tel que le définit l\'article 578 du code (JEAN JAURÈS, Études socialistes,  1901, page 164) : 

Ø 5. Définir une chose, c\'est littéralement la délimiter du fait du cadre aux éléments permanents ou fugaces où elle est encastrée. Toute chose donc est définie et définissante; elle est définie sur tous ses points, elle définit par un seul. Elle connaît par ce qu\'elle exclut, de fait ou de nature. Elle est cernée du rayonnement de ses indices. Définir, c\'est isoler, c\'est exclure : c\'est dire pourquoi une chose n\'est pas toutes les autres.

PAUL CLAUDEL, Art poétique,  1907, page 157. 

—  emploi absolu. Avant de discuter, l\'on devrait toujours définir (ANDRÉ GIDE, Journal,  1918, page 671) : 

Ø 6. Qu\'est-ce que définir? C\'est décrire, c\'est dessiner avec des mots ce que l\'esprit seul aperçoit; c\'est donner des extrémités à ce qui n\'en a pas pour l\'oeil; c\'est peindre ce qu\'on ne saurait voir; c\'est circonscrire, en un espace qui n\'a pas de réalité, un objet qui n\'a pas de corps. Et qu\'est-ce que bien définir? C\'est représenter nettement l\'idée que tous les esprits se font, en eux-mêmes et malgré eux, de l\'objet dont on veut parler, quand ils y pensent au hasard.

JOSEPH JOUBERT, Pensées, tome 1, 1824, page 324. 

Ø 7. Une chose d\'ailleurs qui rentre dans mon métier, c\'est de définir. Or définir avec les éléments que possèdent les esprits novices, est un exercice fructueux, analogue à la nécessité de peindre avec les quatre couleurs classiques, exercice de sobriété et de souplesse pour le définisseur consciencieux.

HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal intime,  1866, page 75. 

—  Emploi pronominal à sens passif. La notion d\'événement (...) ne se définit qu\'en fonction d\'ensembles (DICTIONNAIRE DE CULTURE RELIGIEUSE ET CATÉCHISTIQUE  (LOUIS E. MARCEL), Journal,  1914, page 81) : 

Ø 8. Qu\'est-ce, en effet, que la poésie? Comme tout ce qui est divin en nous, cela ne peut se définir par un mot ni par mille.

ALPHONSE DE LAMARTINE, Des Destinées de la poésie,  1834, page 387. 

—   [Avec un datif éthique]  Il [Tillemont] se définit Dieu comme il fixerait une date (ABBÉ HENRI BREMOND, Histoire littéraire du sentiment religieux en France, tome 4, 1920, page 262 ). 

SYNTAXE : Définir clairement, exactement, précisément, simplement; définir d\'/en un mot, avec précision; difficile, facile, impossible, malaisé à définir; arriver à, chercher à, commencer par, essayer de, parvenir à, permettre de définir; il s\'agit de définir; se définir en fonction de, par la forme, par rapport à. 

Remarque : On rencontre dans la documentation définissant, ante en emploi adjectival. Confer supra exemple 5. Dans le domaine linguistique, on le rencontre en emploi substantival masculin  Terme qui fait partie d\'une définition.  Synonyme : définisseur.  Signalé par DICTIONNAIRE ALPHABÉTIQUE ET ANALOGIQUE DE LA LANGUE FRANÇAISE  (PAUL ROBERT ) Supplément 1970 et Grand Larousse de la Langue française en six volumes Nous avons (...) été amené à admettre dans nos définitions un certain nombre de mots que nous avons appelés des « définissants ». Ces mots (...) permettent de ranger le mot dans une certaine catégorie à l\'intérieur de laquelle il suffit de préciser sa particularité (GEORGES GOUGENHEIM 1961, page 7). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 402. Fréquence relative littéraire : XIXe.  siècle : a) 1 125, b) 1 634; XXe.  siècle : a) 2 621, b) 6 801. 




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "DÉFINIR, verbe transitif. " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit