LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: BALANCE, substantif féminin. Définition: BALANCELLE, substantif féminin. >>


Partager

Définition: BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin.



Publié le : 1/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:
BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin.




Définition:
BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin.
I.— Participe passé de balancer*
II.— Emploi adjectival.
A.— Qui balance, se balance :
Ø 1. Derrière lui, fixé à deux traits, pend un palonnier auquel on attacha la corde de traîne; la bête prit un petit trot balancé, le gamin écorcha une fanfare, et nous partîmes.
MAXIME DU CAMP, En Hollande, 1859, page 182.
Ø 2. Puis un autre coup d'archet, une sonnerie des cornets à pistons, poussaient les couples, les faisaient voyager à la file autour du salon, avec des mouvements balancés de nacelle s'en allant à la dérive, sous un souffle de vent qui a brisé l'amarre.
ÉMILE ZOLA, La Curée, 1872, page 557.
B.— Qui se fait équilibre :
Ø 3. La sage liberté qu'elle attend, qu'elle implore,
Qui préside à mes chants, que tout grand peuple adore,
Par le bonheur public affermit les états;
Créant des citoyens, elle fait des soldats,
Enchaîne la licence, abat la tyrannie,
Des pouvoirs balancés entretient l'harmonie,...
CASIMIR DELAVIGNE, Messéniennes, Épilogue, 1824, page 117.
Ø 4. La monotonie des soirs pareils, des mêmes amis retrouvés au même lieu, au cercle, de la même partie avec des chances et des déveines balancées, des mêmes propos sur les mêmes choses, (...) l'écoeurait au point de lui donner, par moments, de véritables désirs de suicide.
GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Duchoux, 1887, page 698.
— ARCHITECTURE. Escalier balancé. Escalier dont certaines marches ont une largeur variable dans le quartier tournant Marche balancée. " Marche de largeur variable, dans le quartier tournant d'un escalier " (Terminologie de la pierre de taille (PIERRE NOËL) 1968) :
Ø 5. L'escalier à quartier tournant est celui dont les limons ou crémaillères sont cintrés et les marches balancées, c'est-à-dire non parallèles.
E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, tome 2, 1928, page 47.
— Au figuré. [En parlant des parties d'une composition] Équilibré, harmonieux :
Ø 6. Son dessin [à Chenavard] qui montre des groupes agencés et balancés, des poses variées (...) est bien disposé pour l'oeil et suivant les règles matérielles de la composition...
EUGÈNE DELACROIX. Journal, tome 2 1856, page 84.
Ø 7. L'écrivain [George Sand] emploie encore la période balancée du XVIIIe. siècle, et ne la coupe que rarement par le style haché des romanciers contemporains.
ÉMILE ZOLA, Documents littéraires, Études et portraits, 1881, page 169.
Ø 8. Mais, quel que fût l'auteur, j'adorais les ouvrages de la collection Hetzel, petits théâtres dont la couverture rouge à glands d'or figurait le rideau : la poussière de soleil, sur les tranches, c'était la rampe. Je dois à ces boîtes magiques — et non aux phrases balancées de Chateaubriand — mes premières rencontres avec la beauté.
JEAN-PAUL SARTRE, Les Mots, 1964, page 58.
Remarque : Balancé précédé d'un adverbe (bien, mal, ainsi, etc.) prend dans la langue familière le sens de « bâti, composé, fait » et s'applique aussi bien aux êtres (une personne bien balancée) qu'aux choses particulièrement en termes de marine : voilure bien balancée, bâtiment bien balancé :
Ø 9. « La jeunesse vraie, la seule, curé, c'est d'aimer tout le monde sans distinction, cela seulement est vrai, cela seulement est jeune et nouveau. Eh bien, vous en connaissez beaucoup vous, curé, des jeunes qui soient ainsi balancés?... Moi, je n'en connais pas!... »
LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, page 467.
C.— Se dit de ce qui est lancé avec un mouvement de balancement :
Ø 10. Le swing est un coup balancé...
Écho des sports, Boxe, 1936.
III.— Emploi comme substantif.
A.— Mouvement de balancement :
Ø 11. Voilà bien (...) leur dandinement du buste roulant sur les hanches [de ces Martiniquais et Haïtiens] , et le balancé de leurs bras trop longs.
JEAN RICHEPIN, Le Pavé, 1883, page 190.
— En particulier. ÉQUITATION. Le balancé d'un cheval (confer balancer I A 1 b).
B.— LITTÉRATURE, MUSIQUE, PEINTURE. Morceau dans une composition qui répond harmonieusement à un autre morceau en l'équilibrant :
Ø 12. Ses compositions [d'Étienne Lamy] sentent l'huile, et si l'on peut trouver, ici et là, des morceaux d'une certaine éloquence, il recherche trop les balancés savants et les oppositions simili-classiques.
LÉON DAUDET, Salons et journaux, 1917, page 73.
Ø 13. De ses ongles [du chef d'orchestre] (...) fusent des thèmes, des timbres, des accords, des rythmes, du piqué, du balancé, du deux contre trois, de la syncope, de l'anacrouse de départ, du point d'orgue d'arrivée...
ALEXANDRE ARNOUX, Rencontres avec Richard Wagner, 1927, page 22.
C.— CHORÉGRAPHIE. Pas de danse qui s'exécute en se balançant d'un pied sur l'autre sans changer de place :
Ø 14. Elle [Élisa] allait, revenait, barrant le trottoir à tout passant, avec ici et là la double avance d'un corps imitant le lascif balancé d'une contredanse.
EDMOND DE GONCOURT, La Fille Élisa, 1877, page 94.
Ø 15. Un ballet déroulait sur l'estrade ses formalités rythmées, quelle étiquette dans ces balancés, quelle symétrie dans le mouvement de ces figures!
PAUL MORAND, Parfaite de Saligny, 1947, page 96.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 509. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 692, b) 531; XXe. siècle : a) 932, b) 727.

Forme dérivée du verbe "balancer"
balancer
BALANCER, verbe.
I.— Emploi transitif.
A.— [Renvoie au principe d'équilibre de la balance]
1. [Avec une idée de balancement] Imprimer un mouvement alternatif de part et d'autre d'un point fixe visible ou supposé.
a) [Le sujet est un animé]
— [L'objet est un inanimé] :
Ø 1. À trois pas d'elle, assis sur une chaise qu'il balançait d'un mouvement saccadé, appuyant son coude à un vieux meuble vermoulu, un grand garçon de vingt à vingt-deux ans la regardait d'un air où se combattaient l'inquiétude et le dépit;...
ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Le Comte de Monte-Cristo, tome 1, 1846, page 25.
Ø 2. Des peintres balançaient leurs pots à couleur; un zingueur rapportait une longue échelle, dont il manquait d'éborgner le monde; tandis qu'un fontainier, attardé, avec sa boîte sur le dos, jouait l'air du bon roi Dagobert dans sa petite trompette, un air de tristesse au fond du crépuscule navré.
ÉMILE ZOLA, L'Assommoir, 1877, page 765.
Ø 3. Cependant, autour de la nappe, Marie-Ange se dépensait, se distribuait les rôles, faisait le suisse, faisait le prêtre, faisait la veuve, faisait tout. Elle balançait un encensoir imaginaire, secouait le goupillon, le passait à la petite Cendrine, qui le passait à Jean-Noël.
MAURICE DRUON, ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: BALANCÉ, -ÉE, participe passé, adjectif et substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit