LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: Définition: BRONZÉ, -ÉE, participe passé et a ... >>


Partager

Définition: BRONZE, substantif masculin.

Publié le : 7/11/2015 Format: Document en format PDF protégé


Définition:
BRONZE, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: BRONZE, substantif masculin.




ProblematiqueDéfinition:
BRONZE, substantif masculin.
I.— [Le bronze désigne une matière ou un objet]
A.— Alliage de cuivre et d'étain (contenant parfois du zinc ou du plomb), résistant, peu altérable, d'une belle couleur foncée et possédant des propriétés sonores. Synonyme vieux : airain :
Ø 1. Lucien frissonna comme si quelque instrument de bronze, un gong chinois, eût fait entendre ces terribles sons qui frappent sur les nerfs.
HONORÉ DE BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, page 720.
Ø 2. J'imagine des chemins paisibles, des plans d'eau, j'entrevois des perspectives de rizières d'un vert de bronze.
JEAN GIONO, Voyage en Italie, 1953, page 32.
SYNTAXE : Statue, portes, canon, cloche de bronze; médaille, monnaie de bronze; couler en bronze, graver sur bronze; âge du bronze.
Remarque : Dans les arts, on distingue plusieurs espèces de bronze selon leur couleur ou leur patine. Bronze antique, florentin, noir, doré. Un vaste surtout en bronze doré, sorti des ateliers de Thomire (HONORÉ DE BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, page 62) :
Ø 3.... des bijoux, véritables merveilles d'art en bronze noir relevé d'ornements d'or, comme les bronzes dits de Tonquin, sont précieusement couchés dans des boîtes vitrées qui permettent de les voir, mais prudemment ne les laissent pas toucher aux visiteurs.
MAXIME DU CAMP, En Hollande, 1859, page 89.
— BEAUX-ARTS. Couler en bronze, sculpter dans le bronze.
· Par métaphore. Rendre impérissable. Tartuffe, cette immortelle figure coulée en bronze par notre honnête Molière (HONORÉ DE BALZAC, Les Petits bourgeois, 1850, page 91) :
Ø 4. N'importe, on n'admet point leurs réclamations; qu'ils les crient, qu'ils les écrivent, qu'ils les publient, qu'ils les signent, on ne veut pas les écouter, leurs paroles sont sculptées dans le bronze, les pauvres gens demeurent historiques et sublimes malgré eux!
ALFRED DE VIGNY, Réflexions sur la vérité dans l'art, 1829, page X.
B.— Par métonymie.
1. Vieux, littéraire. Canon, bouche à feu :
Ø 5.... Folard, parvenu à sauver quelques bronzes, les place sur un tertre découvert, et commence à foudroyer les sachems.
FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, page 273.
2. BEAUX-ARTS. Œuvre d'art, en particulier sculpture, en bronze. Un beau bronze. Des bronzes florentins noirs ont, (...) des lueurs de peau de nègre (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1863, page 1209) :
Ø 6. Le rôle des bronzes sous l'Empire est primordial. Les meubles aux formes sévères, aux larges panneaux unis, appellent des ornements. Les bronzes admirablement ciselés, dorés au mat, sont d'une qualité exceptionnelle. Des artistes comme Thomire, Ravrio, Odiot, ne se refusent pas à apporter leur concours aux meilleurs ébénistes de l'époque et nombreux sont les meubles dont le seul intérêt réside dans leur parure de bronze...
JACQUELINE VIAUX, Le Meuble en France, 1962, page 130.
· Par extension. Reproduction commerciale d'une oeuvre d'art en bronze :
Ø 7. « N'ont-ils pas une belle pendule or..., avec un bronze artistique en zinc représentant Jeanne d'Arc, ou M. de Buffon, en manchettes et la plume aux doigts, ou la Géographie avec son globe et son casque? » Car toutes ces beautés-là viennent de France et donnent aux peuples étrangers une haute idée de l'art parisien...
STÉPHANE MALLARMÉ, Correspondance, 1862, page 58.
C.— Au figuré. [En parlant d'une personne, de son caractère, etc] . De bronze.. Dur, inflexible, insensible. Caractère, coeur, homme de bronze; rester en bronze. Un homme de bronze, une conscience inflexible (MARCEL PROUST, Le Côté de Guermantes, 1, 1920. page 105) :
Ø 8. Aux misères individuelles vient se joindre la misère publique; il faudrait être de bronze pour garder sa sérénité.
GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1851, page 146.
II.— [Le bronze désigne une couleur] Le soleil s'est enfin décidé à me culotter la peau : je passe au bronze (ce qui me satisfait) (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1849, page 129 ).
· [Emploi apposition avec valeur adjectif] :
Ø 9.... des femmes... me firent compliment sur ma figure. J'étais en bas, culotte, gilet noir, habit bronze, cravate et jabot superbes.
HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Correspondance, tome 1, 1800-42, page 150.
— Bronze en poudre, bronze couleur. Pigment utilisé en peinture pour obtenir des effets métalliques.


STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 390. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 734, b) 3 040; XXe. siècle : a) 2 332, b) 1 399.

Forme dérivée du verbe "bronzer"
bronzer
BRONZER, verbe transitif.
I.— Vieilli, rare. [L'idée dominante est celle de force; bronzer ne s'emploie dans ce sens qu'au figuré] Endurcir, rendre dur et résistant comme le bronze. Le Malheur a bronzé son coeur (Dictionnaire de l'Académie française. 1835-1932) :
Ø 1. Mais s'il y a beaucoup de factions? Toutes seront combattues, sans rémission. Saint-Just s'écrie : « Ou les vertus ou la terreur. » Il faut bronzer la liberté et le projet de constitution à la Convention mentionne alors la peine de mort.
ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 157.
· Emploi pronominal :
Ø 2. Je n'ai pas été compris et goûté par mon milieu naturel. Je me suis dès lors contracté, pour m'aguerrir. J'ai cherché à me bronzer contre le monde et à me passer de ce qui se passait de moi.
HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal intime, 1866, page 67.
Remarque : Dans cet emploi se bronzer est le verbe correspondant aux syntagmes qualificatifs de bronze, d'airain « dur comme le bronze, comme l'airain ».
II.— Usuel. [L'idée dominante est celle de couleur]
A.— [L'objet désigne une chose] Recouvrir d'une couleur de bronze ou d'une substance qui imite la couleur du bronze. Bronzer une statue, un vase (Dictionnaire de l'Académie Française). Le chlorure d'antimoine sert à bronzer les métaux (FRANÇOIS-LAURENT-MARIE DORVAULT, L'Officine ou Répertoire général de pharmacie pratique, 1844, page 197 ).
— Donner une couleur brune :
Ø 3. Le petit village sous lequel ils [Angélo et son amie] passaient était particulièrement agrémenté dans son accrochage au flanc du plateau par des balustrades, des gênoises, des tuyautages de tuiles roses... et l'automne bronzait les ormeaux de ses placettes.
JEAN GIONO, Le Hussard sur le toit, 1951, page 265.
· Emploi pronominal. Prendre une couleur brune :
Ø 4. [Schorel :] «... Avez-vous remarqué le vert de nos climats qu'entretient une fraîcheur perpétuelle, ce vert qui est l'âme de la campagne et se bronze si délicatement au crépuscule? (...) »
LÉON DAUDET, Le Voyage de Shakespeare, 1896, page 171.
· Spécialement. Bronzer un canon de fusil. Lui donner par le feu une couleur bleuâtre, procédé tendant à prévenir l'apparition de la rouille.
B.— Par analogie. [L'objet désigne le corps ou une partie du corps d'une personne] Brunir.
· Emploi pronominal. Se bronzer au soleil.
— Emploi intransitif. Même sens :
Ø 5. Je croisai Elsa. Visiblement, elle sortait du lit, les paupières gonflées, les lèvres pâles dans son visage cramoisi par les coups de soleil. Je faillis l'arrêter, lui dire qu'Anne était en bas avec un visage soigné et net, qu'elle allait bronzer, sans dommages, avec mesure.
FRANÇOISE SAGAN, Bonjour tristesse, 1954, page 37.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 3



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1231 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition: BRONZE, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit