NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: CÉCUBE, substantif masculin. Définition: CÉDER, verbe. >>


Partager

Définition: CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif.



Publié le : 10/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:
 CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif.




Définition:
CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif.
I.— Participe présent de céder*
II.— Substantif. DROIT. " Contractant qui se dessaisit de son droit " (Dictionnaire de droit de A. Perraud-Charmantier (RAYMOND BARRAINE) 1967) :
Ø 1691. Si, avant que le cédant ou le cessionnaire eût signifié le transport au débiteur, celui-ci avait payé le cédant, il sera valablement libéré.
Code civil des Français (ou Code Napoléon) 1804, page 309.
— Par extension. Il y avait quantité de secrets et de tours qui se passaient de maître à compagnon, de père en fils, du cédant au cessionnaire (PAUL VALÉRY, Regards sur le monde actuel, 1931, page 261 ).


Forme dérivée du verbe "céder"
CÉDER, verbe.
I.— Emploi transitif.
A.— Usuel. [Le sujet désigne un animé généralement humain]
1. Céder quelque chose (à quelqu'un). Abandonner (à quelqu'un) volontairement ou non, avec ou sans contrepartie, un bien, un droit ou un avantage dont on jouit ou auquel on peut prétendre. Céder la parole (à quelqu'un); céder le passage (à quelqu'un); céder la/sa place, son tour; céder la victoire. Je vous ai cédé expressément la parole, mon cher ami : ainsi, c'est à vous de commencer (JOSEPH, COMTE DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, tome 1, 1821, page 423 ). Bouilloux se voit apporter un gigot entier dont il ne cède rien à personne, que l'os dépouillé (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, La Maison de Claudine, 1922, page 108) :
Ø 1.... le critique littéraire n'est pas à proprement parler un journaliste (...). S'il doit céder ce poste à un confrère, il est bien rare qu'il puisse remplir une autre fonction à la rédaction.
GILBERTE ET HENRY COSTON, L'A.B.C. du journalisme, 1952, page 117.
SYNTAXE : Céder le haut du pavé à quelqu'un [Par référence aux anciennes rues avec ruisseau au milieu, dont la partie haute, la plus propre, était réservée aux gens « de qualité »] Un cocher de grande maison, qui n'eût pas cédé le haut du pavé à un prince de sang, et qui coupait insolemment toutes les voitures (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, page 334); au figuré laisser primer quelqu'un. Céder le pas à quelqu'un. Le laisser passer devant soi; au figuré passer au second plan, se reconnaître ou être inférieur. [En parlant de choses] Céder le pas à quelque chose Diminuer d'importance. La production romanesque cède le pas aux études historiques (Arts et littérature dans la société contemporaine, 1936, page 8409). [Avec un objet pronominal neutre à valeur seulement formelle] Le céder à quelqu'un, à quelque chose Lui être inférieur. La sottise de M. Déat ne le cède point à celle de M. Fauconnet (NIZAN, Les Chiens de garde, 1932, page 192). Le céder à quelqu'un en quelque chose Il ne le cède à personne en courage (Dictionnaire de l'Académie Française 1932). Ne le céder en rien à quelqu'un, à quelque chose Être son égal. Cette sauce [à la française] a une physionomie qui lui est particulière, et elle ne le cède en rien aux autres sauces pour servir le poisson (Les Gdes heures de la cuisine française, Carême, 1833, page 134). Céder le/du terrain à quelqu'un. Battre en retraite, reculer. Ses troupes progressent lentement, puis, violemment contre-attaquées, elles doivent céder le terrain conquis (FOCH, Mémoires, tome 1, 1929, page 156); au figuré régresser, faire des concessions.
— Emploi pronominal passif. De telles choses ne se cèdent pas facilement (Dictionnaire de l'A...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: CÉDANT, -ANTE, participe présent et substantif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit