Devoir de Philosophie

Définition du terme: ANTI(-)COAGULANT, -ANTE, (ANTI COAGULANT, ANTI-COAGULANT) adjectif et substantif masculin.

Publié le 22/10/2015

Extrait du document

Définition du terme: ANTI(-)COAGULANT, -ANTE, (ANTI COAGULANT, ANTI-COAGULANT) adjectif et substantif masculin. CHIMIE et MÉDECINE. A.— Emploi adjectival. Qui est destiné à retarder ou à empêcher la coagulation : Ø 1. Ils [ces examens] sont spécialement utiles pour la surveillance des cures anticoagulantes par l'héparine (...), notamment dans les thromboses veineuses ou coronariennes. MAURICE BARIÉTY, CHARLES COURY, Histoire de la médecine, 1963, page 638. B.— Emploi comme substantif. 1. " Nom générique des substances employées pour stabiliser le latex, exemple : l'ammoniaque. " (Dictionnaire de la chimie et de ses applications (CLÉMENT DUVAL, RAYMONDE DUVAL, ROGER DOLIQUE), 1959). 2. Substance destinée à retarder ou à empêcher la coagulation du sang : Ø 2. La découverte des anti-coagulants est toute récente. Elle peut paraître de moindre importance. Cependant, son succès le plus éclatant, et ce n'est pas le seul, a été de vaincre les phlébites post-opératoires (...). L'usage des anti-coagulants ne date que de l'année 1948. Nous devons leur découverte à deux chimistes américains : Howell et Holt. CLAUDE D'ALLAINES, Histoire de la chirurgie, page 116 (DICTIONNAIRE ALPHABÉTIQUE ET ANALOGIQUE DE LA LANGUE FRANÇAISE (PAUL ROBERT) Supplément 1970, page 29 ). Remarque : 1. Dérivé : de coagulant*, substantif masculin, " substance capable de coaguler d'autres substances ", préfixe anti-*; 1re. attestation 1910 : "... les glandes pharyngiennes qui sécrètent un liquide anticoagulant " (E. Brumpt, Précis de parasitologie, page 319). Enregistré aussi par Larousse du XXe. siècle en six volumes Supplément-Grand Larousse de la langue française en six volumes 2. L'emploi substantival a un concurrent tout aussi usité : anticoaguline, substantif féminin, médecine Substance retardant ou empêchant la coagulation : " Les uns et les autres contiennent en outre une coaguline et une anti-coaguline,... " (Albert Calmette dans [Fernand Widal, Pierre-Jean Teissier, Georges-Henri Roger, Nouveau traité de médecine, fascicule 7, 1924, page 99] ); dérivé de coaguline* " substance qui aurait la propriété de coaguler l'antigène introduit dans un organisme " (Larousse du XXe. siècle en six volumes), préfixe anti-*.

« coagulation?: " Les uns et les autres contiennent en outre une coaguline et une anti-coaguline,... " (Albert Calmette dans [Fernand Widal, Pierre-Jean Teissier, Georges-Henri Roger, Nouveau trait? de m?decine, fascicule 7, 1924, page 99] ); d?riv? de coaguline* " substance qui aurait la propri?t? de coaguler l'antig?ne introduit dans un organisme " (Larousse du XXe. si?cle en six volumes), pr?fixe anti-*. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles