LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ESSUYAGE, substantif masculin. Définition: ESSUYEUR, -EUSE, substantif. >>


Partager

Définition: ESSUYER, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ESSUYER, verbe transitif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ESSUYER, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ESSUYER, verbe transitif.




Définition:


ESSUYER, verbe transitif.
A.— [Le complément désigne quelque chose de mouillé ou qui mouille]
1. [Le complément désigne quelque chose de mouillé] Sécher en frottant avec une éponge, un linge qui absorbe l'humidité.
a) [Le complément désigne un objet] Essuyer une gamelle, un plat, la vaisselle. La chandelle que la petite servante avait emportée pour laver les cuillers, essuyer les verres (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Le Père Amable, 1886, page 219 ). Bon! Ouvrez le placard, et donnez-moi une assiette, n'importe laquelle. Si vous essuyez comme il faut votre vaisselle, pourquoi cette buée? (JULES RENARD, Poil de carotte, 1894, page 81 ).
b) [Le complément désigne une personne, le corps ou une partie du corps] Essuyer sa bouche, ses doigts, sa figure, ses mains; essuyer la face, le front de quelqu'un. Il [Armand] essuyait gentiment les grands yeux baignés [de sa mère] avec ses petites mains malhabiles (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, page 52 ). Il essuyait délicatement, du bout de ses doigts, ses tempes luisantes de sueur (GEORGES BERNANOS, Un Mauvais rêve, 1948, page 942) :
Ø 1.... debout et mouillée, [Chrysis] dit à l'esclave : « Essuie-moi. » La Malabaraise prit une large éponge à la main, et la passa dans les doux cheveux d'or de Chrysis, tout chargés d'eau et qui ruisselaient en arrière; elle les sécha, les éparpilla, les agita moelleusement...
PIERRE LOUÿS, Aphrodite, 1896, page 19.
— Emploi pronominal réfléchi. [Absolu ou suivi d'un complément désignant le corps ou une partie du corps du sujet] Elle sanglota. Elle avait tiré son mouchoir, s'essuyait les yeux (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, La Maison Tellier, 1881, page 1195 ). Le grand-oncle patriarche (...) passait (...) pour s'essuyer une fois de plus dans l'essuie-mains de la cuisine (JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 1, 1933, page 194 ). La dernière bouchée avalée, elle s'essuya la bouche d'un geste large (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 52 ).
c) Par analogie. [Le sujet désigne le vent ou le soleil] Synonyme : sécher. Une verdure débarbouillée par la pluie et essuyée par le rayon (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 2, 1862, page 464 ). Parfois, d'une traînée lumineuse, le soleil essuie lentement un pré, un village, un bois (JULES RENARD, Journal, 1960, page 1025 ).
— Emploi pronominal à sens passif. [Avec un complément circonstanciel désignant le vent ou le soleil] Sous les haleines vives qui emportaient les nuages, les trottoirs s'étaient essuyés (ÉMILE ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, page 469 ). Une couche de terre de lande, blanche, légère, que les averses dament au lieu de l'entraîner, qui s'essuie vite, au premier coup de soleil, au premier souffle de vent (JOSEPH DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1928, page 126 ).
d) Locution figurée. Essuyer les plâtres. Occuper le premier une habitation qui vient d'être achevée en en subissant les éventuels inconvénients. [Nana] occupait (...) le second étage d'une grande maison neuve, dont le propriétaire louait à des dames seules, pour leur faire essuyer les plâtres (ÉMILE ZOLA, Nana, 1880, page 1122 ).
— Par comparaison. Une femme ne peut aimer passionnément qu'après avoir été mariée. Si je la pouvais comparer à une maison, je dirais qu'elle n'est habitable que lorsqu'un mari a essuyé les plâtres (GUY DE MAUPASSANT. Contes et nouvelles, tome 1, Une Ruse, 1882, page 832 ).
— Par extension. Subir les premiers inconvénients d'une situation nouvelle, d'un fait nouveau. Goncourt a complètement terminé sa « Fille Élisa ». Seulement, il ne veut paraître qu'en Avril, sans doute pour laisser « L'Assommoir » essuyer les plâtres (ÉMILE ZOLA, Correspondance, 1877, page 464 ). Les deux grandes dames qui avaient l'habitude d'essuyer les plâtres dans les salons nouvellement ouverts (MARCEL PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ESSUYER, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit