NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ÉTENDAGE, substantif masculin. Définition: étendoir ÉTENDOIR, substantif m ... >>


Partager

Définition: ÉTENDARD, substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTENDARD, substantif masculin.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTENDARD, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTENDARD, substantif masculin.




Définition:


ÉTENDARD, substantif masculin.
A.— Enseigne portant une devise ou une marque, servant d'emblème ou de signe de ralliement.
1. Emblème d'un régiment (des anciennes troupes de cavalerie, de l'arme blindée, de l'artillerie, du train). Le 3e. régiment de chasseurs reçoit quatre étendards du gouvernement (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Journal, 1801-05, page 29 ). M. Poincaré assista à Campreny à une revue de la 2e. division de cavalerie; il remit un étendard au régiment léger de cette division (MARÉCHAL JOSEPH JOFFRE, Mémoires, tome 2, 1931, page 399) :
Ø 1.... je dis adieu (...) devant cet étendard des Hussards de Chamborant.. l'un des plus vieux régiments de cavalerie légère, avec les Hussards Estherazy, dans lesquels j'eus naguère l'honneur d'avoir mon premier commandement.
MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 1, 1948, page 163.
— En particulier, vieux. Étendard de galère. Pavillon de poupe d'une galère :
Ø 2. Les palais espagnols (...) appareillaient dans le temps et dans la nuit, avec les corbillards extravagants, les lustres des clubs, les girandoles et les étendards des galères pendus dans la cour du ministère de la Marine, immobiles par cette nuit sans air.
ANDRÉ MALRAUX, L'Espoir, 1937, page 471.
— Par analogie. Emblème religieux. C'est aux plus braves que revient l'honneur de porter l'étendard. Il semble que Dieu ait voulu remettre le nôtre entre les mains de la plus faible (GEORGES BERNANOS, Dialogues des carmélites, 1948, 3e. tableau, 16, page 1649 ).
Remarque : La documentation atteste, par ellipse du composé porte-étendard, étendard. Celui qui porte l'étendard. Justes arbitres, s'écria un des étendards! La preuve que nos témoins ont vu la vérité, c'est qu'ils sont morts pour la « témoigner » (VOLNEY, Ruines, 1791, page 164).
2. Par extension. Drapeau servant d'emblème à une nation, un régime, une ville, un groupe. L'étendard fleurdelisé, étendard aux armes d'Angleterre. Le vapeur (...) passa près d'un grand yacht où flottait le pavillon tunisien par...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTENDARD, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit