LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ÉTOURDI1, -IE, adjectif. Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif. >>


Partager

Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.




Définition:


ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif.
[Correspond à étourdissement]
I.— Participe passé de étourdir*
II.— Emploi adjectival.
A.— [En parlant d'une partie du corps] Vieux et rare. Qui garde une légère trace de la douleur passée. Synonymes : endormi, engourdi. La goutte est passée, mais il a le pied encore tout étourdi, la main étourdie (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1878).
B.— [En parlant d'une personne]
1. Qui est ébranlé par un choc physique ou moral au point, parfois, de perdre conscience momentanément. Demeurer étourdi, à demi étourdi. Synonymes : abasourdi, troublé. Il ne comprenait plus rien; il ne savait plus rien; il se sentait étourdi, abruti, fou, comme s'il venait de choir sur la tête (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Monsieur Parent, 1886, page 593) :
Ø Enfin, une secousse l'ébranla, et tout sombra; les objets autour de lui s'envolèrent, tandis qu'il éprouvait un vertige anxieux de chute, qui lui tirait les entrailles (...). Puis, tombé dans le noir de la fosse, il resta étourdi, n'ayant plus la perception nette de ses sensations.
ÉMILE ZOLA, Germinal, 1885, page 1159.
2. Par extension.
a) Fatigué, importuné. Je me suis excité, enivré toute la journée de ces conversations (...). Rentré à 11 h trois quarts fatigué et étourdi dans un état d'incapacité, faisant des projets de repos et de vie intérieure (MARIE-FRANÇOISE-PIERRE GONCTHIER DE BIRAN, DIT MAINE DE BIRAN, Journal, 1818, page 170 ).
b) Qui est grisé par un parfum, un alcool, etc. Jos-Mari en restait aussi étourdi que si son jus de fruit avait été coupé de gin (JOSEPH PEYRÉ, Matterhorn, 1939, page 171 ).



Forme dérivée du verbe "étourdir"
étourdir
ÉTOURDIR, verbe transitif.
A.— [L'objet désigne généralement une personne]
1. Ébranler (quelqu'un) par un choc physique ou moral, au point, parfois, de lui faire perdre conscience momentanément. Synonymes : abrutir, abasourdir, assommer, sonner (populaire). Les trèfles et les luzernes filaient sous le galop malin de la bête; le vertige étourdissait le...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit