LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ÉTOURDI2, -IE, participe passé ... Définition: ÉTOURDISSANT, -ANTE, participe ... >>


Partager

Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTOURDIR, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif.




Définition:


ÉTOURDIR, verbe transitif.
A.— [L'objet désigne généralement une personne]
1. Ébranler (quelqu'un) par un choc physique ou moral, au point, parfois, de lui faire perdre conscience momentanément. Synonymes : abrutir, abasourdir, assommer, sonner (populaire). Les trèfles et les luzernes filaient sous le galop malin de la bête; le vertige étourdissait les oreilles, cerclait la tête, noyait les mains de sueur (PAUL ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, page 251 ).
— Emploi pronominal (Quasi-)synonyme : s'évanouir. Quand je me sentais m'étourdir, je regardais plutôt en l'air... Ça m'atténuait les malaises de relever la tête (LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Mort à crédit, 1936, page 680 ).
— Au figuré. Jeter dans un trouble moral. Mon amour me trouble et m'étourdit tellement que j'ai oublié tout d'abord ce que j'avais à faire ici (CHARLES NODIER, La Fée aux miettes, 1831, page 144 ).
· Emploi absolu :
Ø 1.... comme s'il redoutait une parole de Berthe ou un silence, il poursuivait son discours sans interruption, cherchant à dire, non pas sa pensée, mais ce qui pouvait étourdir, émouvoir, flatter, et il avait l'air d'un discuteur agité.
JACQUES CHARDONNE, L'Épithalame, 1921, page 437.
2. Par extension.
a) Fatiguer, importuner par un bruit, par des paroles lassantes. Étourdir les oreilles. Synonymes : assourdir, bassiner (familier), casser les oreilles (familier), incommoder. Elle s'endormait en écoutant ses professeurs, tellement la fatigue des leçons l'étourdissait (ÉMILE ZOLA, L'Œuvre, 1886, page 103 ). ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTOURDIR, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit