NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: FRIC, substantif masculin. Définition: ÉTREINTE, substantif féminin. >>


Partager

Définition: ÉTREINDRE, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTREINDRE, verbe transitif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTREINDRE, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTREINDRE, verbe transitif.




Définition:


ÉTREINDRE, verbe transitif.
A.— Domaine du gestuel.
1. [Le sujet désigne une personne]
a) [Le complément d'objet désigne une chose] Serrer fortement à l'aide des mains et/ou des bras. L'homme, une espèce de maure, saisit un pistolet qu'il étreignait encore (VICTOR HUGO, La Légende des siècles, tome 2, 1859, page 726 ). La couverture qu'il étreignait de ses dix doigts eut une ondulation imperceptible (GEORGES BERNANOS, L'Imposture, 1927, page 529 ).
— En particulier, vieux. Serrer fortement en liant Étreignez cette gerbe, ce fagot (Dictionnaire de l'Académie française. 1835, 1878).
b) [Le complément d'objet désigne un être animé] Entourer de la main, de ses bras ou de son corps, en serrant fortement.
a ) [Pour dominer ou maîtriser, pour empêcher de nuire] Étreindre un adversaire. Le reptile qui l'étreint [un kamichi] le serre, s'enfonce en même temps les dards (JULES MICHELET, L'Oiseau, 1856, page 87) :
Ø 1. Alors le nègre jeta son poignard et tira vivement les rideaux du lit. Soudain, une main de fer l'étreignit à la gorge, tandis qu'une autre ramassait le poignard ensanglanté et lui en appuyait la pointe sur la poitrine. Le nègre, épouvanté, voulut se débattre et jeter un cri.
PIERRE-ALEXIS, VICOMTE PONSON DU TERRAIL, Rocambole, les drames de Paris, tome 4, 1859, page 253.
· Par métaphore. Un sanglot qui étreint à la gorge. Ce charmant garçon que naguère la misère étreignait de ses mains de fer au milieu de Paris (HONORÉ DE BALZAC, Spendeurs et misères des courtisanes, 1844, page 6 ). Brusquement, la paralysie, qui depuis plusieurs mois rampait le long de ses membres, toujours près de l'étreindre, la prit à la gor...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTREINDRE, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit