LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ÉTREINDRE, verbe transitif. Définition: ÉTRENNE, substantif féminin. >>


Partager

Définition: ÉTREINTE, substantif féminin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTREINTE, substantif féminin.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTREINTE, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTREINTE, substantif féminin.




Définition:


ÉTREINTE, substantif féminin.
Action d'étreindre; résultat de cette action.
A.— Domaine du gestuel.
1. [En parlant de pers] (L')étreinte de quelqu'un.. Action (ou son résultat) d'entourer (quelqu'un) de ses bras ou de son corps en le serrant fortement. Desserrer, dénouer, relâcher une étreinte.
a) [Pour dominer ou maîtriser quelqu'un] Une étreinte invincible; se dégager d'une étreinte; échapper à une étreinte. S'arracher à l'étreinte du géant, écarter ses mains de notre gorge, son genou de notre poitrine (FRANÇOIS MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, page 417) :
Ø 1. L'attaque avait été trop précise et trop prompte (...) la frénésie de la lutte, l'étreinte silencieuse du corps bondissant, et aussi l'odeur de l'alcool l'avaient comme enivré.
GEORGES BERNANOS, Une Nuit, 1928, page 28.
· Par métaphore. Notre pauvre malade, dit Poulain, commence à se débattre sous l'étreinte de la mort (HONORÉ DE BALZAC, Le Cousin Pons, 1847, page 271) :
Ø 2. — Je n'ai jamais fait ce genre de choses avec aucune femme.
— Peux-tu me le jurer sur ta médaille Notre-Dame de Laghet?
Swann savait qu'Odette ne se parjurerait pas sur cette médaille-là.
— Oh! Que tu me rends malheureuse, s'écria-t-elle en se dérobant par un sursaut à l'étreinte de sa question.
MARCEL PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, page 362.
— [En parlant d'une partie du corps par laquelle se réalise l'étreinte] D'une étreinte de ses durs bras de lutteuse, elle pouvait l'étouffer (ÉMILE ZOLA, La Bête humaine, 1890, page 162) :
Ø 3. Il se rendait bien compte que l'étreinte de ses doigts était brutale sur le bras frêle; mais il serrait quand même, et davantage encore à mesure qu'il sentait lui faire mal.
MAURICE GENEVOIX, Raboliot, 1925, page 218.
— Par extension. Encerclement progressif (d'un groupe) qui resserre de plus en plus. Tous, à cette heure, se trouvaient rejetés dans Sedan, sous la formidable étreinte des armées allemandes (ÉMILE ZOLA, La Débâcle, 1892, page 325 ).
b) [En signe d'affection] Une longue, une chaleureuse étreinte. Il y eut un silence, pendant qu'elle reprenait le petit dans une étreinte maternelle (ÉMILE ZOLA, La Joie de vivre, 1884, page 1129 ). Elle le laisse partir, après une vigoureuse étreinte qui lui broie les deux mains : elle est émue (ROGER MARTIN DU GARD, Devenir, 1909, page 109 ).
— En particulier. [Dans les rapports amoureux] Une étreinte passionnée, amoureuse; une chaste, une douce étreinte; étreinte charnelle; étreinte d'amour. Il pencha la tête vers elle en l'enfermant dans une étreinte, et leurs bouches se rencontrèrent (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Monsieur Parent, 1886, page 606 ). La maladresse des premières étreintes (GEORGES BERNANOS, Un Mauvais rêve, 1948, page 929 ).
— Par euphémisme. Union (physique) totale. Zaza comprit précocement que Madame Mabille avait haï dès la première nuit et à jamais les étreintes conjugales (SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, page 117) :
Ø 4. Rendons grâce à la providence d...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTREINTE, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit