NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ÉTUDIANT, -ANTE, substantif et ... Définition: ÉTUDIER, verbe transitif. >>


Partager

Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.




Définition:


ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.
I.— Participe passé de étudier*
II.— Emploi adjectival.
A.— Qui est mûrement réfléchi, soigneusement mis au point. Synonyme : calculé. La réalité insoupçonnable que cacherait un discours étudié (MARCEL PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, page 588 ). Il attachait de l'importance à sa toilette et s'habillait avec une discrétion étudiée (ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Consultation, 1928, page 1072 ). Voir architecture exemple 8 :
Ø Le chapeau à la Maréchale, destiné à faire prime cet hiver, se fait en feutre, ou en velours, ou en tulle. Il est de forme assez étudiée, serrant un peu la tête à la façon des formes Directoire.
STÉPHANE MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, page 831.
· Prix étudié. Prix qui est calculé au plus juste. Nouvel examen de mes prix, qui étaient déjà très étudiés (LOUIS FARIGOULE, DIT JULES ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, 1938, page 155 ).
B.— Qui manque de naturel. Une joie, une douleur étudiée; geste, jeu, langage, maintien étudié. Synonymes : affecté, feint, préparé; antonymes : sincère, spontané. Ses mouvements sont comme étudiés pour me plaire et sans réalité (JACQUES CHARDONNE, Claire, 1931, page 100 ). Qu'était-ce donc que ce bruit que j'ai entendu hier soir? demanda-t-elle avec une indifférence étudiée (JULIEN GREEN, Moïra, 1950, page 131 ).
Fréquence absolue littéraire : 1 282. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 794, b) 2 095; XXe. siècle : a) 1 562, b) 1 859.

Forme dérivée du verbe "étudier"
étudier
ÉTUDIER, verbe transitif.
I.— emploi absolu.
A.— [Le sujet désigne une personne qui s'intéresse à l'étude; le substantif correspondant est étude au singulier] Appliquer son esprit à l'acquisition — le plus souvent par la lecture — de connaissances dans différents domaines. Les gens qui passent le feu de la jeunesse à étudier au lieu de sentir ne peuvent donc pas être artistes (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, De l'amour, 1822, page 288 ). Le soir, près de sa mère, qu'il aime, il [un jeune ouvrier] étudie. Il lit des livres (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le Lys rouge, 1894, page 58 ). Que de gens lisent et étudient non pour connaître la vérité, mais pour augmenter leur petit « moi! » (JULIEN GREEN, Journal, 1941, page 100 ).
B.— [Le sujet désigne une personne qui suit un enseignement; le substantif correspondant est études, au pluriel] Suivre un enseignement en vue d'acquérir des connaissances dans un domaine précis. Synonyme usuel : faire des études. Mon père sans ressources, et ma mère malade, décidèrent que j'étudierais, quoi qu'il arrivât (JULES MICHELET, Le Peuple, 1846, page 29 ). Les garçons qui étudient dans les écoles, ils préparent une carrière (GEORGES BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, page 1485 ).
II.— Emploi transitif. Appliquer son esprit à quelque chose.
A.— [L'idée dominante est celle d'apprendre]
1. [L'intelligence joue le rôle principal]
a) [L'objet désigne une discipline d'enseignement] Par un effort intellectuel, acquérir des connaissances dans un domaine précis. Étudier l'anatomie, la chimie, le droit, l'histoire, la médecine. Synonyme familier : travailler. Je voudrais que les jeunes filles étudiassent le latin comme les petits garçons (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, De l'amour, 1822, page 217 ). Je me suis mis à étudier les mathématiques, non pas pour être un mathématicien, mais pour ouvrir mon esprit à cette sorte de conception (JEAN-JACQUES AMPÈRE, Correspondance, 1825, page 351) :
Ø 1. Je connais les plantes, je les cueille, je les rapporte, je les fais bouillir, j'en fais une bonne infusion, je la donne à mes malades s'ils en ont besoin. Est-ce que ça rend l'infusion meilleure de mettre barbaro sur la bouteille?
— Je croyais, dit timidement M. Delteil, qu'il n'y avait pas moyen d'étudier la botanique sans connaître un peu le latin.
JULES FLEURY-HUSSON, DIT CHAMPFLEURY, Les Souffrances du professeur Delteil, 1853, page 88.
— [Par métonymie de l'objet] J'ai commencé à étudier mon examen avec trop de détails, de sorte que maintenant j'en suis encombré (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1843, page 143 ).
b) [L'objet désigne un instrument de musique] Apprendre à jouer de. Elle s'obligeait à sauter du lit à sept heures et à étudier son piano dans le...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit