NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: Étuvage, substantif masculin. Définition: ESPAR, substantif masculin. >>


Partager

Définition: ÉTUVE, substantif féminin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉTUVE, substantif féminin.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:


ÉTUVE, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉTUVE, substantif féminin.




Définition:


ÉTUVE, substantif féminin.
A.— Vieux, au pluriel. Salle ou établissement de bains :
Ø 1. La plupart des grands seigneurs (...) ne s'étaient lavés ni rasés depuis six jours. Ordinairement, ils n'avaient jamais passé de temps si long sans aller aux étuves.
MAURICE DRUON, Les Poisons de la couronne, 1956, page 72.
B.— Lieu clos dont on élève à volonté la température pour provoquer la sudation. Étuve sèche (à chaleur sèche); étuve humide (où l'on fait pénétrer la vapeur d'eau); prendre un bain de vapeur dans une étuve :
Ø 2.... le baigneur se dépouille de ses habits pour revêtir un pagne de coton; il chausse des sandales de bois, et on l'invite à passer dans la salle voisine. Il traverse clopin-clopant un petit cabinet chauffé à vingt degrés environ, et pénètre sans autre transition dans l'étuve. Au premier moment on est un peu suffoqué; on n'avait pas contracté l'habitude de respirer de la vapeur d'eau chauffée à cinquante degrés.
EDMOND ABOUT, La Grèce contemporaine, 1854, page 411.
— Par analogie. Pièce, endroit où il fait trop chaud, où la chaleur est humide. Atmosphère, buée, chaleur, vapeur d'étuve :
Ø 3. Je l'ai amenée ici, parce que le paysage est un rideau vert. L'été, fournaise partout, est ici une simple étuve. On n'y rôtit pas, on y fond. C'est plus doux.
VICTOR HUGO, Correspondance, 1866, page 559.
C.— Lieu clos ou appareil où l'on maintient une température plus ou moins élevée, avec ou sans vapeur d'eau, pour permettre certaines opérations. Faire sécher du bois, des peaux, du sucre, des grains, des fruits, du linge dans une étuve. On ne peut guère faire des pâtes d'abricots et de coings, des fruits glacés (...) si on n'a une étuve (LOUIS-EUSTACHE AUDOT, La Cuisinière de la campagne et de la ville, 1896, page 516 ).
· Récipient destiné à maintenir les mets au chaud, à chauffer les plats :
Ø 4.... elle souleva un des couvercles ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉTUVE, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit