NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ESPION, ESPIONNE, substantif. Définition: ÉVENTRATION, substantif féminin ... >>


Partager

Définition: ÉVENTER, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: ÉVENTER, verbe transitif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Définition:


ÉVENTER, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: ÉVENTER, verbe transitif.




Définition:


ÉVENTER, verbe transitif.
A.— Vieilli. Exposer (quelque chose) au vent, mettre (quelque chose) à l'air. (Quasi-)synonyme : aérer. Il faut éventer un peu ce meuble (Dictionnaire de l'Académie française. ). Pour éviter d'éventer des graines qui ne devront être semées qu'à des époques très-différentes, nous croyons qu'il serait convenable de diviser en quatre parties la totalité de cet assortiment (Voyage de la Pérouse autour du monde (MILET DE MUREAU) tome 1, 1797, page 208 ).
1. Spécialement. MARINE. Éventer une voile. La mettre en position de prendre le vent. La brigantine fut alors éventée, et le brick, serrant le vent, se trouva par le travers de la Mercy (JULES VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, page 447 ).
2. En particulier, rare. Altérer (une substance) en (la) laissant trop longtemps au contact de l'air. Éventer une liqueur (Dictionnaire de l'Académie Française).
— Emploi pronominal, fréquent. S'altérer plus ou moins rapidement au contact de l'air. Je ne gâchais pas mon plâtre assez vite ou plutôt je le laissais s'éventer. C'est en vain que (...), le vieux domestique, m'apportait du plâtre en poudre (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Vie de Henry Brulard, tome 1, 1836, page 225 ). Norine. — Ce pot à tabac, comment le trouves-tu? (...). Lenglumé. — (...) Ne touche pas!... Norine. — Pourquoi ça? Lenglumé. — Parce que ça pourrait s'éventer (EUGÈNE LABICHE, L'Affaire de la rue Lourcine, 1857, XI, pages 464-465) :
Ø 1. Et quand le père Colombe (...) eut empli les quatre verres, ces messieurs les vidèrent d'une lampée, histoire de ne pas laisser le liquide s'éventer.
ÉMILE ZOLA, L'Assommoir, 1877, page 622.
Remarque : Certains dictionnaires généraux attestent l'adjectif éventable. Qui peut s'éventer. Et même en l'absence de réactifs solubles accélérateurs, ces produits très poussés sont plus éventables que les ciments normaux (J. CLÉRET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, page 110).
· Au figuré. Perdre sa force, sa nouveauté. Les idées se sont éventées au cours des siècles, mais elles dem...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: ÉVENTER, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit