LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: EXCITÉ, -ÉE, participe passé, a ... Définition: EXCITO-MOTEUR, -TRICE, adjectif ... >>


Partager

Définition: EXCITER, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: EXCITER, verbe transitif.



Publié le : 3/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Définition:


EXCITER, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: EXCITER, verbe transitif.




Définition:


EXCITER, verbe transitif.
I.— Emploi transitif.
A.— [Le complément d'objet direct désigne une chose]
1. Susciter, provoquer (une réaction d'ordre physique ou moral); mettre en branle (un processus physique ou psychique).
a) [En parlant d'un phénomène physiologique] Exciter un désir, une sensation. La sueur est-elle une sécrétion comme les autres? La section du grand sympathique l'excite, mais elle n'excite pas la sécrétion salivaire (CLAUDE BERNARD, Cahier de notes (1850-1860), 1860, page 107 ). Un temps d'or poudreux (...) excitait chez Antoinette une petite toux facile (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Chambre d'hôtel, 1940, page 96) :
Ø 1. Lorsque l'humeur rhumatismale est fixée sur ces parties, le malade ne peut se ployer, ni se baisser; la toux, l'éternument, la moindre secousse excite une douleur vive et lancinante, qui répond tout le long du dos, depuis le bas de la poitrine jusqu'à l'os sacrum.
ÉTIENNE-LOUIS GEOFFROY. Manuel de médecine pratique, 1800, page 417.
SYNTAXE : Exciter l'appétit, la soif; exciter les larmes, le rire; exciter des battements de coeur.
· Locution figurée. Exciter la bile. Mettre en colère, irriter fortement. Nulle philosophie n'était mieux faite [que celle de Spencer] pour exciter la bile du vieux dyspeptique [Carlyle] (ALBERT THIBAUDET, Réflexions sur la littérature, 1936, page 98 ).
— Spécialement. [Le complément d'objet désigne un système organique excitable, le " support " de l'excitation] Soumettre à une excitation, mettre en activité. Exciter un muscle, un nerf, un organe. Ce sont les terminaisons nerveuses sensitives du muscle qui ont été excitées par son étirement brusque, sous l'action du coup porté sur son tendon (HENRI CAMEFORT, A. GAMA, Sciences naturelles (Classe de philosophie, mathématiques et sciences expérimentales) 1960, page 253 ).
b) [En parlant d'un phénomène ou d'un processus psychique] Exciter l'âme, le coeur; exciter l'émulation; exciter la joie, le plaisir. Toute charge, quelque haute qu'elle soit, sera, dès lors, placée entre le mépris qu'elle inspire, et la convoitise qu'elle excite, à cause de ce qu'elle vaut d'argent (FÉLICITÉ-ROBERT DE LAMENNAIS, De la Religion considérée dans ses rapports avec l'ordre politique et civil, 1825, page 43 ). L'évidence excite le doute; l'affirmation est excitée par la négation; et l'impossible, perçu d'abord bien nettement, irrite aussitôt toutes les ressources imaginaires (PAUL VALÉRY, Regards sur le monde actuel, 1931, page 103) :
Ø 2. Les procédés de narration destinés à exciter la curiosité ou l'attendrissement, certaines façons de dire qui éveillent l'inquiétude et la mélancolie (...) me paraissaient simplement (...) une émanation troublante de l'essence particulière à François Le Champi.
MARCEL PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, page 41.
SYNTAXE : Exciter l'admiration, l'attention, l'enthousiasme, l'intérêt; exciter l'amour, la passion, la pitié, la sympathie; exciter l'antipathie, la colère, la fureur, la haine; exciter l'envie, la jalousie; exciter des craintes, des regrets.
c) [En parlant d'une réaction collective] Exciter les applaudissements, des rumeurs, le scandale; exciter une émeute, une révolte, des séditions. Il excita des troubles dans les Provinces-Unies, il souleva une faction puissante contre le Stadhouder (JEAN-PAUL MARA, DIT MARAT, Pamphlets, Offrande à la Patrie, 1789, page 18 ).
d) [En parlant d'un phénomène naturel extérieur à l'homme] Les fées gauloises (...) ont le pouvoir d'exciter les tempêtes, de les conjurer (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Les Martyrs ou le Triomphe de la religion chrétienne, tome 2, 1810, page 84 ).
2. Accroître, renforcer l'intensité d'un phénomène, augmenter l'activité d'un processus physique, moral ou mental. Exciter un instinct; exciter l'ardeur; exciter l'esprit, l'imagination. L'effet d'un froid médiocre est donc d'imprimer une plus grande activité à tous les organes, et particulièrement aux organes musculaires; d'exciter toutes les fonctions, sans en gêner aucune (PIERRE CABANIS. Rapports du physique et du moral de l'homme, tome 2, 1808, page 28 ). Une fois de plus son courage, qu'il excitait pour le f...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: EXCITER, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit