NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: FAIBLEMENT, adverbe. Définition: FAIBLARD, -ARDE, adjectif. >>


Partager

Définition: FAIBLE, adjectif et substantif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition: FAIBLE, adjectif et substantif.



Publié le : 9/2/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Définition:

FAIBLE, adjectif et substantif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition: FAIBLE, adjectif et substantif.




Définition:

FAIBLE, adjectif et substantif.
I.— A. [En parlant d'une personne]
1. Qui manque ou qui n'a pas assez de force, de vigueur physique. Se sentir faible après une maladie. Il est trop faible pour porter une charge si pesante (Dictionnaire de l'Académie française. ). Ses membres contournés et troués d'ulcères étaient devenus si faibles qu'ils pouvaient à peine le porter (MAXIME DU CAMP, Le Nil, Egypte et Nubie, 1854, page 190) :
Ø 1. Il (...) se sentit faible et attendri comme un convalescent et il se demandait à quoi il pourrait bien penser pour se faire un petit plaisir.
JEAN-PAUL SARTRE, L'Âge de raison, 1945, page 226.
Spécialement. Le sexe faible. Le sexe féminin.
· Emploi comme substantif. Il riait haut, montrait volontiers ses bras vigoureux et protégeait les faibles avec une bonhomie de prince (ÉMILE ZOLA, Madeleine Férat, 1868, page 55 ). Les faibles ont le culte de l'énergie (ALEXANDRE ARNOUX, Double chance, 1958, page 90) :
Ø 2.... son ami l'a pris dans ses bras comme il eût fait d'un enfant;... le fort portant le faible...le faible consolant le fort...
ALEXANDRE DUMAS PÈRE, La Reine Margot, 1847, IV, 2, page 170.
— En particulier. Frêle, délicat. Et j'ai vu, douce troupe, défiler les brebis touffues aux jambes faibles (FRANCIS JAMMES. De l'angélus de l'aube à l'angélus du soir, 1898, page 64 ). Elle méprisait la faible santé du maître (GEORGES BERNANOS, La Joie, 1929, page 621) :
Ø 3. Après tout, Marie n'avait-elle pas été une simple mortelle, une faible femme qui avait connu toutes les misères de la vie...
CHARLES, COMTE DE MONTALEMBERT, Histoire de Sainte Elisabeth de Hongrie, duchesse de Thuringe (1207-1231), 1836, page CIII.
· Faible de. Un enfant faible de la poitrine. Ce cheval est faible des reins (Dictionnaire de l'Académie française. ).
— Locution verbale. Tomber faible (familier). S'évanouir. Synonyme : tomber en faiblesse. Quand j'étais toute gosse, quinze, seize ans, je tombais faible le matin, à la leçon de danse, parce que je ne mangeais pas assez (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, L'Envers du music-hall, 1937, page 25 ).
2. Dont l'aspect donne une impression de fragilité. Entre ses bras un faible enfant repose (PIERRE-MARIE-FRANÇOIS-LOUIS BAOUR-LORMIAN, Ossian, 1827, page 234) :
Ø 4. Genestas s'avança dans une petite cour assez proprement tenue et vit un garçon de quinze ans, faible comme une femme, blond, mais ayant peu de cheveux, et coloré comme s'il eût mis du rouge.
HONORÉ DE BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, page 131.
B.— Par analogie.
1. a) [En parlant d'une chose] Qui manque de solidité, de résistance. Le grand et foible bec des toucans (GEORGES CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, tome 3, 1805, page 197 ). Un navigateur dans une faible nacelle au sein d'une mer orageuse (JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, page 249) :
Ø 5.... malgré la légèreté et la souplesse de ses pattes, le chevreuil avait troué le toit trop faible de l'appentis...
JULES FLEURY-HUSSON, DIT CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, page 12.
· Spécialement. Monnaie* faible.
— Le point, le côté, l'endroit faible (d'une chose). Ce qu'il y a de moins solide dans une chose. Le côté faible de la place (Dictionnaire de l'Académie Française). On vient d'arrêter le maréchal Vaillant, qui indiquait à un Prussien les endroits faibles des fortifications (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1870, page 605) :
Ø 6. Les boulons traversants créent dans les plaques [de cuirasse des navires] des points faibles qui sont autant d'amorces pour les lignes de rupture...
A. CRONEAU, Construction pratique des navires de guerre, tome 2, 1892, page 124.
· Au figuré. [En parlant d'une personne ou d'une chose abstraite] Le point faible d'un raisonnement. Il faut que les endroits faibles d'un livre soient mieux écrits que les autres (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1858, page 259 ). Elle avait (...) l'aisance souveraine d'une femme qui ne sent pas un seul point faible dans sa beauté (OCTAVE FEUILLET, Julia de Trécoeur, 1872, page 106 ). On commence déjà à sérier les questions, à diviser les difficultés, à chercher les points faibles de la pensée heuristique (AUREL DAVID, La Cybernétique et l'humain, 1965, page 105) :
Ø 7. Je songeai que mes trois points faibles en ce moment : défaut de décision, de précision, d'autorité (...) tenaient à ce que j'ai été trop exclusivement préoccupé du détail intellectuel dans les derniers temps, ne faisant point appel au coeur.
JULES MICHELET, Journal, 1850, page 96.
b) Emploi comme substantif.
a ) Ce qu'il y a d'imparfait, de défectueux.
— [En parlant d'une personne ou d'un ensemble de personne] Nous savons chacun nos fautes et nos faibles (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Correspondance, tome 1, 1818-69, page 353 ). Le fort d'un homme est aussi son faible, et d'autant plus son faible qu'il est plus son fort (PAUL VALÉRY, Mauvaises pensées et autres, 1942, page 218 ).
Ø 8. Vieille société de province, je t'aime malgré tes faibles, je t'aime pour le fond chrétien de tes femmes, pour ces pudeurs qu'elles savent garder et qui les gardent.
FRANCIS JAMMES, Mémoires, 1922, page 204.
— Prendre quelqu'un par son faible.
— [En parlant d'une chose abstraite] Le faible d'un argument. C'est après avoir attentivement étudié le fort et le faible de la pièce... que j'ai entrepris de la mettre sur ses pieds (GUILLAUME-VICTOR-ÉMILE, DIT ÉMILE AUGIER, L'Aventurière, 1848, I, page 156) :
Ø 9. Le cardinal d'Estouteville, issu d'une famille normande, put plus facilement qu'un autre découvrir le fort et le faible du procès de Jeanne.
ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Vie de Jeanne d'Arc, tome 2, 1908, page 443.
ß ) [En parlant d'une personne] Penchant, goût particulier, attirance (pour quelqu'un ou pour quelque chose). Avoir un faible pour. Il [Beyle] prétendait que Napoléon lui-même avait eu un faible pour un de ses aides-de-camp (PROSPER MÉRIMÉE, Portraits historiques et littéraires, 1870, page 157 ). Il se sentait un faible pour les affectations et les sous-entendus de ces poésies (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, À rebours, 1884, page 48) :
Ø 10. À M. le Comte de Frout.
Votre Excellence a pu voir quelquefois...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition: FAIBLE, adjectif et substantif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit