LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du mot: APPROCHABLE, adjectif. Définition du mot: APPROCHE, substantif fémin ... >>


Partager

Définition du mot: APPROCHANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Publié le : 27/10/2015 Format: Document en format PDF protégé


Définition du mot:
APPROCHANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du mot: APPROCHANT, -ANTE, participe présent et adjectif.




ProblematiqueDéfinition du mot:
APPROCHANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
I.— Participe présent de approcher*
II.— Adjectif ou emploi préposition, adverbe.
A.— Adjectif.
1. Approximativement exact. Calculs approchants.
2. Vieilli. Qui ressemble à :
Ø 1.... leur couleur [des Indiens] est très-approchante de celle des nègres dont les cheveux ne sont point laineux; ceux de ces peuples sont longs et très-forts; ils les coupent à quatre ou cinq pouces de la racine : plusieurs ont de la barbe;...
Voyage de la Pérouse autour du monde (MILET DE MUREAU) tome 2, 1797, page 249.
Ø 2. Je pense, aurait-il pu ajouter (ou en termes approchants), qu'après une longue épreuve on se peut engager sur cette marque, et qu'il ne peut y avoir de péril dans les amitiés où il n'entre rien de pesant ni d'obscur,...
CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Port-Royal, tome 3, 1848, page 220.
— Usuel. Quelque chose d'approchant, rien d'approchant :
Ø 3. Hier, départ du gros Delahaye. Congé de convalescence. Se croit définitivement guéri. L'est peut-être, qui sait? Il est monté me dire adieu. Gauche, faisant semblant d'être en retard, et pressé. Ne m'a pas dit : « On se reverra » ni rien d'approchant.
ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, Épilogue, 1940, page 923.
Ø 4. — Nos relations étaient cordiales, intimes même. Je pense qu'il me prenait pour un homme de lettres, ou quelque chose d'approchant.
GEORGES BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, page 1463.
Remarque : La forme plus ancienne sans la préposition de est encore attestée au début de notre période :
Ø 5.... un régiment ayant perdu son aigle, lui, Napoléon, le haranguait à ce sujet avec beaucoup d'indignation sur ce qu'il avait eu le déshonneur de laisser enlever son aigle par l'ennemi, un soldat gascon s'était écrié : « Mais ils se sont attrapés, ils n'ont eu que le bâton, car voilà le coucou, je l'avais mis dans ma poche », montrant effectivement l'aigle. L'empereur n'a pu s'empêcher d'en rire, et a dit : « Eh bien, je ne garantirais vraiment pas qu'il ne soit en effet arrivé quelque chose de la sorte ou approchant... »
EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 2, 1823, page 79.
3. Littéraire. Imminent :
Ø 6. Les hommes ne se lèvent-ils pas avec le jour, pour s'en aller aux champs, en forêt, le long des côtes? Ne reviennent-ils pas à la nuit approchante, fatigués, muets de solitude?
GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, La Naissance du jour, 1928, page 25.
Ø 7. Et plus d'un grand esprit m'affermit dans cette croyance, qui, après s'être donné à l'abstrait et au social, rendit justice à la jouissance quand les clartés de la mort approchante lui firent mieux voir ce qui est important et ce qui ne l'est pas.
HENRI DE MONTHERLANT, La Petite Infante de Castille, 1929, page 647.
B.— Emploi prépositionnel et adverbe, vieux.
1. Emploi prépositionnel. [Introduit un complément de temps] Aux environs de, vers... :
Ø 8. Venez, troupe d'élus, comme l'herbe fauchée, vous entasser autour de moi; penchez-vous sans rien craindre chacun sur vos nuages, regardez dans l'abîme et soyez attentifs; le spectacle va durer approchant six mille ans.
EDGAR QUINET, Ahasvérus, 1833, page 65.
Ø 9. Jean Choinart, approchant l'août, va voir ses blés, trouve sa moisson trop belle...
Paul-Louis Courier (LITTRÉ, 1873).
Remarque : Pour DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE (ÉMILE LITTRÉ), approchant en emploi préposition ne se construit pas avec de : " Nous partîmes approchant six heures, et non approchant de six heures. C'est comme si l'on disait : six heures approchant " Toutefois le Dictionnaire de l'Académie Française (1835 et 1878) propose l'exemple suivant : " Il est approchant de huit heures ", avec la mention " ce sens est familier ". Disparaît de Dictionnaire de l'Académie Française 1932, ainsi que l'exemple : " Il lui a donné approchant de cent écus. "
2. Emploi comme adverbe. Environ, à peu près :
Ø 10. C'était une personne de vraie dévotion, d'une soixantaine d'années approchant, petite de taille, ridée, jaunie, macérée de visage, mais avec je ne sais quel éclair de l'aurore inaltérable;...
CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Volupté, tome 1, 1834, page 117.
Ø 11. La mère Lormier, dit-on, s'épaissit, elle se fatigue, ce sont là ses expressions. Non contente d'avoir été bête toute sa vie, elle devient imbécile, ou approchant; ses enfants même commencent à s'en inquiéter.
GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1853, page 168.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 060. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 2 112, b) 1 770; XXe. siècle : a) 1 456, b) 880.

Forme dérivée du verbe "approcher"
approcher
APPROCHER, verbe.
I.— Emplois vieillis, littéraires ou figés.
A.— Emploi transitif.
1. [Le sujet désigne des personnes]
a) Approcher quelque chose (de quelqu'un ou quelque chose). Le placer, le mettre près de..., l'avancer près de... Synonymes : intensif, plus usité rapprocher :
Ø 1. Une coupe de cristal tombe à terre et se brise. Tout-à-l'heure elle étoit utile, vous pouviez l'approcher de vos lèvres, et y puiser une liqueur agréable et fortifiante. À présent ses brisures tranchantes, ne peuvent qu'ensanglanter la main.
LOUIS-CLAUDE DE SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, page 23.
Ø 2. Au fond du recoin, tout contre le piédestal d'une vierge, Mme. Quinte était blottie; elle approchait son prie-Dieu et son tabouret si près de la statue qu'elle semblait ne faire qu'un avec elle, entrer dans le groupe des pierres peintes, figure chimérique.
MARCEL JOUHANDEAU, Monsieur Godeau intime, 1926, page 287.
— [Sans complément secondaire exprimé] :
Ø 3. Largilier approchait son visage si près qu'Augustin comprit subitement qu'il allait l'embrasser.
JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 2, 1933, page 455.
— MANÈGE. Approcher les talons, les éperons. " Les appliquer légèrement sur les flancs du cheval afin de l'avertir. " (Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse)).
b) Approcher quelque chose. Aller plus près, en direction de...
— MARINE. " Faire route vers une terre à vue, un bâtiment, un écueil, s'avancer de plus en plus pour en approcher. " (Dictionnaire de marine (JEAN-BAPTISTE PHILIBERT WILLAUMEZ), 1831) :
Ø 4. Je forçai de voiles pour approcher la terre; mais j'en étais encore à sept ou huit lieues à l'entrée de la nuit; je la passai bord sur bord, attendant le jour pour donner dans le canal formé par ces deux îles, et pour chercher un mouillage sous le vent de Mowée, auprès de l'île Morokinne.
Voyage de la Pérouse autour du monde (MILET DE MUREAU) tome 2, 1797, page 110.
— SCULPTURE. " Amener progressivement un ouvrage à fin, par le travail qu'on fait avec divers outils sur le bloc dégrossi. " (Dictionnaire français-français des mots rares et précieux 1965) :
Ø 5. Les sculpteurs, après avoir dégrossi une figure en marbre ou en pierre dure, l'approchent à la pointe et au ciseau, c'est-à-dire se servent d'outils plus déliés pour la finir.
Dictionnaire des ouvriers du bâtiment (S. JOSSIER) 1881.
— Par extension. VÉNERIE. [L'objet désigne des chiens de meute] Approcher la bête. " Rejoindre une bête forlongée ". (Recherches sur la langue de la vénerie et l'influence de Du Fouilloux dans la littérature et la lexicographie (FRANÇOIS REMIGEREAU) 1963).
c) Approcher quelqu'un.. Avoir accès auprès de lui, le rencontrer, lui parler :
Ø 6. Chaque jour, dans la société, l'on essayait d'en convaincre ceux qui pouvaient se faire écouter à la cour; mais, comme l'étiquette, qui ne règne qu'en France, ne permet pas d'approcher le monarque, et que la gravité ministérielle, autre inconséquence pour les temps actuels, éloignait des chefs de l'état ceux qui auraient pu leur apprendre ce qui se passait, une imprévoyance sans exemple a perdu la patrie.
GERMAINE NECKER, BARONNE DE STAËL, Considérations sur les principaux événements de la Révolution française, tome 2, 1817, page 236.
Ø 7. On l'avait sacrée sur-le-champ grande tragédienne, espérance de l'art français. Gens de lettres et de théâtre, journalistes et mondains, c'était depuis quinze jours à qui approcherait la célébrité nouvelle, forcerait l'intimité réservée de sa vie.
EUGÈNE MELCHIOR, VICOMTE DE VOGUË, Les Morts qui parlent, 1899, page 151.
2. [Le sujet et l'objet désignent des animaux] S'accoupler avec la femelle. Ce taureau avait approché déjà plusieurs vaches. (Grand dictionnaire universel du XIXe. siècle (Pierre Larousse)).
B.— Emplois transitifs à l'indicatif. Approcher de...
1. [Le sujet désigne des personnes] .
a) Vieilli. [L'objet désigne un lieu ou une personne se trouvant en un certain lieu] Venir près de quelque chose ou de quelqu'un, s'avancer auprès de quelqu'un ou de quelque chose. Synonyme plus courant : s'approcher de (infra II) :
Ø 8. On n'approche qu'en tremblant des despotes de l'Orient et de leurs ministres; on n'est admis à leur cour que lorsqu'on y porte des présens.
CHARLES-FRANÇOIS DUPUIS, Abrégé de l'origine de tous les cultes, 1796, page 418.
Ø 9. Il ne tarda pas à être informé du peu d'ordre qui régnait dans le camp des Neustriens, et du peu de soin avec lequel on y faisait la garde, soit de jour, soit de nuit. Sur cet avis, il prit ses mesures pour approcher le plus près possible de l'armée assiégeante, sans lui inspirer assez de crainte pour qu'elle devînt plus attentive;...
AUGUSTIN THIERRY, Récits des temps mérovingiens, tome 2, 1840, page 344.
· Approcher des autels, de la Sainte table. Aller communier :
Remarque : Pour l'emploi absolu (infra II).
b) Par extension, courant.
— Être sur le point d'arriver en un lieu :
Ø 10. L'aspect du pays différait essentiellement de celui des terres qui environnent réellement cette capitale, que je n'ai jamais vue; et toutes les fois que j'ai rêvé qu'étant en voyage, j'approchais de cette ville, j'ai toujours trouvé le pays tel que je l'avais rêvé la première fois, et non pas tel que je le sais être.
ÉTIENNE PIVERT DE SENANCOUR, Obermann, tome 2, 1840, page 202.
Ø 11. « Hep! » lança encore Bernis : à deux longueurs de bras cet homme était inaccessible. Renonçant à communiquer il se retourna vers l'avant « Je dois approcher du cap Guir, mais je veux bien que l'on me pende... Ça va très mal. » Il réfléchit : « je dois être un peu trop en mer. »
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY, Courrier Sud, 1928, page 56.
— [L'objet désigne un moment du temps] Être sur le point de l'atteindre :
Ø 12. Nous approchions du jour des morts, époque à laquelle j'ai coutume d'aller me recueillir quelques heures près de ces monumens placés sur les limites des deux mondes, comme dit éloquemment l'auteur des Études de la nature.
VICTOR-JOSEPH ÉTIENNE, DIT DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, tome 2, 1812, page 356.
Ø 13. « Bonjour, monsieur le menuisier. » Sabot, désorienté, ne trouvait plus rien. Après un silence, il dit cependant : « vous faites des préparatifs? » L'abbé Maritime répondit : « oui, nous approchions du mois de Marie. » Sabot, encore, prononça : « voilà, voilà », puis se tut.
GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, La Confession de Théodule Sabot, 1883, page 37.
— En particulier. Être sur le point d'atteindre un certain âge (indiqué de façon approximative) :
Ø 14. Il parlait un peu dans le même ton que l'Agent général mais des yeux pâles comme ceux d'Alcide, il avait. Il devait approcher de la trentaine, et barbu...
LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, page 205.
c) Au figuré.
— Littéraire. Être près d'atteindre... (une certaine valeur, un idéal...) :
Ø 15.... quelle plus grande preuve de modestie puis-je donner que de brûler un ouvrage qui m'a coûté des années de travail? Et quel plus grand hommage peut recevoir de moi l'admirable modèle dont je ne puis jamais approcher?
JEAN-PIERRE CLARIS DE FLORIAN, Fables, 1792, page 16.
Ø 16. C'est à Jersey pourtant, nerveux qui chicanions au bord de l'Océan, que j'approchai le plus d'un état héroïque. Je tendais à me dégager de moi-même. L'amour de Dieu soulevait ma poitrine.
MAURICE BARRÈS, Un Homme libre, 1889, page 17.
— Courant. Approcher du but. Être près d'atteindre l'objectif que l'on s'est fixé. Approcher de la vérité, de la perfection, de l'héroïsme...
2. [Le sujet désigne des êtres ou des choses]
a) Vieilli. Ressembler à..., avoir des points communs avec... :
Ø 17. Les didelphes approchent aussi beaucoup de l'homme par leurs pieds de derrière, mais ils manquent de toutes les autres conditions.
GEORGES CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, tome 1, 1805, page 474.
b) Égaler (ou presque) :
Ø 18. Mais rien n'approchait des magnificences accumulées dans la forteresse.
MAURICE BARRÈS, Un Jardin sur l'Oronte, 1922, page 15.
II.— Emplois vivants.
A.— Emploi pronominal. S'approcher de...
1. [Le sujet désigne des personnes] Venir près de..., aller se placer près de quelqu'un ou de quelque chose :
Ø 19. Cependant le paria sortit avec une torche à la main, une charge de bois sec sur son dos, et un panier plein de cocos et de bananes sous son bras; il s'approcha des gens de la suite du docteur, qui étaient à quelque distance de là sous un arbre,...
JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, La Chaumière indienne, 1791, page 95.
Ø 20. — Monsieur Fauchery, est-ce que vous n'avez pas publié un portrait de Monsieur de Bismarck?... Vous lui avez parlé? Il se leva vivement, s'approcha du cercle des dames, tâchant de se remettre, trouvant d'ailleurs une réponse avec une aisance parfaite.
ÉMILE ZOLA, Nana, 1880, page 1150.
Ø 21. Justin referma la porte, s'approcha du lit, et regarda son frère.
MARCEL ARLAND, L'Ordre, 1929, page 494.
· S'approcher de l'autel. [Le sujet désigne un prêtre] Aller célébrer un office.
· S'approcher de l'autel, des sacrements. [Le sujet désigne un fidèle] Aller communier :
Ø 22. Jusqu'ici, j'ai pu marcher seul, sans une aide terrestre, sans un conseil; j'ai pu me convertir, sans l'appui de personne, mais aujourd'hui, je ne puis plus faire un pas sans avoir un guide. Je ne puis m'approcher de l'autel, sans le secours d'un truchement, sans le renfort d'un prêtre.
GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, En route, tome 1, 1895, page 69.
Ø 23.... mais, Monsieur l'Abbé, quand même je fréquenterais ce sanctuaire et suivrais les offices des autres églises, alors que les tentations m'assaillent; quand même je me confesserais et m'approcherais des sacrements, à quoi cela m'avancerait-il?
GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, En route, tome 1, 1895 page 119.
— En emploi absolu :
Ø 24. Mais le commandant Lavigne apparut sur le seuil de la maison forestière. Il venait d'arrêter son plan d'attaque. Il commanda d'une voix vibrante : « le zingueur Planchut et ses ouvriers! » Trois hommes s'approchèrent.
GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Les Prisonniers, 1884, page 287.
Remarque : Pour l'emploi intransitif, de même sens (infra B 1).
Ø 25. Un bruit de pas dans l'escalier et que je perçus tout furtif, tout léger, avec une émotion suprême, me fit interrompre mon calcul. Ces pas s'approchaient. Ils s'arrêtèrent devant ma porte. Brusquement cette porte s'ouvrit. Charlotte était devant moi.
PAUL BOURGET, Le Disciple, 1889, page 191.
Ø 26. Je m'approchai avec ravissement; cela dépassait encore tout ce que mon imagination avait pu concevoir de plus délicieux.
JULIEN VIAUD, DIT PIERRE LOTI, Le Roman d'un enfant, 1890, page 78.
2. [Le sujet désigne un moment du temps] Être proche, être imminent :
Ø 27. Le temps était à l'orage, et la nuit s'approchait; il demanda à la passer dans un des logements de la pagode; mais on lui refusa d'y coucher, à cause qu'il était frangui.
JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, La Chaumière indienne, 1791, page 89.
Remarque : Pour l'emploi intransitif, plus courant dans ce sens (infra B 1).
B.— Emploi intransitif. Approcher.
1. [Le sujet désigne une personne, par métonymie des pas...] Avancer, venir plus près (de quelqu'un) :
Ø 28. Soldats de Château-Vieux, approchez, venez guider nos efforts victorieux... Où êtes-vous?... Hélas! On arracheroit plutôt sa proie à la mort, qu'au despotisme ses victimes!
MAXIMILIEN DE ROBESPIERRE, Discours, Sur la guerre, tome 8, 1793, page 107.
Ø 29. J'approchai. Je ne pouvais rien dire, ne sachant pas un mot de leur langue; elle me parla, je ne l'entendis point.
PAUL-LOUIS COURIER, Lettres de France et d'Italie, 1809, page 803.
Ø 30. Une averse tomba. Deux sergents de ville approchaient, et il dut quitter le coin de la porte où il s'était réfugié.
ÉMILE ZOLA, Nana, 1880, page 1279.
Ø 31. Les rêves font entendre de ces pas lourds qui approchent et qui pensent, nous donnent une démarche plus légère que le vol, combinent ce poids de statue et l'aisance des plongeurs sous l'eau.
JEAN COCTEAU, Les Enfants terribles, 1929, page 148.
2. [Le sujet désigne un moment du temps] Être proche, imminent :
Ø 32. Je vis approcher la nuit avec une sorte de terreur dont je ne pouvois me rendre raison.
STÉPHANIE FÉLICITÉ DUCREST DE SAINT-AUBIN, COMTESSE DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, tome 2, 1795, page 115.
Ø 33.... l'heure de la vengeance approchoit.
FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, tome 2, 1797, page 131.
Ø 34. Cependant l'équinoxe approchait; c'était la pleine lune, le moment des grandes marées.
JULES MICHELET, Histoire romaine, tome 2, 1831, page 244.
Ø 35. Cependant, le bienheureux jour approchait, ces demoiselles ne tarissaient plus, racontaient des préparatifs de toilette, comme si elles partaient pour un voyage de six mois; tandis que Denise devait les entendre, pâle et silencieuse dans son abandon.
ÉMILE ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, page 521.
Ø 36. Il [Thiers] avait vu approcher la guerre avec la Prusse mais conseillé de l'éviter parce que la France n'était pas prête.
JACQUES BAINVILLE, Histoire de France, tome 2, 1924, page 222.
Remarque : Lorsque le verbe est à l'infinitif derrière un semi-auxiliaire du type faire, laisser, voir, etc. (exemple 32 et 36), la forme intransitive est plus usuelle que la forme pronominale.
3. MARINE :
Ø 37. On dit du vent qu'il approche, lorsque, changeant de direction, il devient moins favorable à la route que doit faire le navire. Approcher et refuser sont deux termes à peu près équivalents.
Glossaire nautique (AUGUSTIN JAL) 1848.
DÉRIVÉS : Approchage, substantif masculin. Fait d'apporter des matériaux jusqu'à leur destination.


STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 9 275. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 13 051, b) 13 170; XXe. siècle : a) 13 860, b) 12 911.



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 3215 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition du mot: APPROCHANT, -ANTE, participe présent et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit