NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du terme: BAISADE, substantif fémi ... Définition du terme: BAILLÉE, substantif fémi ... >>


Partager

Définition du terme: BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition du terme: BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.



Publié le : 1/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition du terme:
BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du terme: BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.




Définition du terme:
BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
I.— Participe présent de baiser*
II.— Adjectif, rare.
A.— Familier. Qui pratique couramment le baise-main :
Ø 1. Elle est suivie d'une Allemande à rougeurs, qui a été la maquerelle de Rothschild : semble en avoir gardé le baragouinage des banquiers allemands de Balzac; elle avait la spécialité de lui donner des religieuses en imitation. Une sous-Guimond, connaissant le Tout-Paris baisant et baisé;...
EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1869, page 497.
B.— Populaire. Qui baise, fait l'amour; par extension aimable, complaisant :
Ø 2. New-York c'est une ville debout. On en avait déjà vu nous des villes bien sûr, et des belles encore, et des ports et des fameux même. Mais chez nous, n'est-ce pas, elles sont couchées les villes, au bord de la mer ou sur les fleuves, elles s'allongent sur le paysage, elles attendent le voyageur, tandis que celle-là l'Américaine, elle ne se pâmait pas, non, elle se tenait bien raide, là, pas baisante du tout, raide à faire peur.
LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, page 231.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 329. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 588, b) 849; XXe. siècle : a) 544, b) 114.

Forme dérivée du verbe "baiser"
baiser
BAISER1, verbe transitif.
I.— Emploi transitif.
A.— Effleurer, toucher de ses lèvres quelque partie d'une personne (surtout la main, la joue) ou quelque objet la symbolisant.
1. Domaine des rapports affectifs. [En signe d'affection, d'amitié, etc.] :
Ø 1. Enfin la tentation l'emporta, — la tentation de voir son fils heureux et de le voir heureux à cause d'elle. Elle accorda sa permission. Elle avait espéré un élan, qu'il l'embrasserait, qu'il aurait un mot du coeur. Mais il ne pouvait pas avoir d'élan pour quelqu'un qu'il ne désirait pas. C'était devenu pour Mme. de Bricoule une véritable désespérance qu'il ne la baisât jamais spontanément, qu'elle non plus ne pût pas le baiser sans qu'il se crispât,...
HENRI DE MONTHERLANT, Les Bestiaires, 1926, page 391.
— Par extension. [L'objet désigne un animal] ... flattant ses longues oreilles, la baisant sur le museau... (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Mademoiselle Cocotte, 1883, page 813 ).
2. Domaine des rapports sociaux.
a) [En signe de soumission, de réconciliation] Baiser humblement. Humilié aux genoux de l'impitoyable Achille, baisant les mains terribles... (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Le Génie du christianisme, tome 1, 1803, page 326 ).
— Baiser la poussière des pieds (de quelqu'un). César (...) de mes pieds baisant la poussière (EDGAR QUINET, Napoléon, 1836, page 239 ).
b) [En signe de respect, par règle d'étiquette] Baiser (avec respect, respectueusement) la main du roi :
Ø 2. On raconte qu'un jour Napoléon se promenait dans l'une des salles du palais des Tuileries, recevant divers grands personnages qui étaient admis à l'entrée et venaient lui baiser la main. Plusieurs membres de la famille impériale se trouvaient de ce nombre. Madame Bonaparte arriva lorsqu'il ne restait plus que quelques-uns de ces derniers. Lorsqu'elle s'approcha, l'Empereur, avec un gracieux sourire, lui présenta sa main à baiser, ainsi qu'il avait fait avec ses soeurs et ses frères. Mais elle, la repoussant doucement, et offrant au contraire la sienne aux lèvres de son fils, lui dit en italien : « Vous êtes l'empereur, le souverain de tous les autres, mais vous êtes mon fils! » et l'Empereur saisissant cette main qu'elle lui tendait, l'embrassa avec tendresse et respect,...
ALFRED DE MUSSET, dans la Revue des Deux-Mondes, 1833, page 241.
c) [En signe de politesse, en hommage galant] :
Ø 3. Au moment du départ, Marat leur baisa la main, — parce que cela lui faisait plaisir de presser leur main contre ses lèvres et aussi de s'incliner devant elles; et ce fut certainement ainsi qu'elles l'entendirent.
ROGER VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, page 137.
— Baiser la (les) main(s), etc. Formule de politesse utilisée à la fin d'une lettre, d'une visite. ... vous baiser la main et (...) mettre mes hommages et mon admiration à vos pieds (VICTOR HUGO, Correspondance, 1831, page 487 ).
— Par ironie, littéraire, vieilli. ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition du terme: BAISANT, -ANTE, participe présent et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit