LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du terme: COURANT1, substantif ma ... Définition du terme: COURANTE1, substantif f ... >>


Partager

Définition du terme: COURANT2, COURANTE2, adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition du terme: COURANT2, COURANTE2, adjectif.



Publié le : 27/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition du terme:

COURANT2, COURANTE2, adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du terme: COURANT2, COURANTE2, adjectif.




Définition du terme:

COURANT2, COURANTE2, adjectif.
I.— [Dans l'espace]
A.— [En parlant du mouvement physique d'un animé] Qui court. Chien, chienne courant(e), et pris substantivement, courant J'entendais de ma fenêtre l'appel de ses chiens courants (ALPHONSE DE LAMARTINE, Confidences, 1849, page 345 ). Clara se rappelle que l'on va chasser le lièvre (...). Les courants gueulent dans la cour (FRANCIS JAMMES, Le Roman du lièvre, 1899, page 116 ).
— Emploi comme substantif.
1. Substantif masculin. HÉRALDIQUE. Un courant Quadrupède représenté à l'allure de la course.
2. Substantif féminin, familier, avec ellipse du substantif déterminé. La [maladie] courante. Maladie qui fait courir, diarrhée. Rien n'est plus désagréable que d'avoir cette maladie peu poétique qu'on appelle la courante (PROSPER MÉRIMÉE, Lettres à Monsieur Panizzi, tome 2, 1870, page 252 ).
B.— [En parlant du mouvement physique d'un inanimé]
1. Eau courante.
a) Qui coule sans interruption (par opposition à eau stagnante).
b) Amenée par canalisation. Chambre avec eau courante :
Ø 1. Lecouvreur les servait puis essuyait le zinc du comptoir avec une lavette, rinçait les verres dans un bassin d'eau courante, vérifiant leur limpidité d'un clin d'oeil :...
EUGÈNE DABIT, L'Hôtel du Nord, 1929, page 30.
2. Par métonymie.
a) [Métonymie du substantif déterminé] Main courante. Rampe ou corde où s'appuie la main tout au long d'un escalier.
b) [Métonymie de l'adjectif, en parlant d'une unité de mesure] Dont la mesure est évaluée en suivant l'objet dans le sens de sa longueur. Toise, aune, mètre, pied courant.
3. Domaines particuliers.
a) MARINE. Manoeuvre courante ou gréement courant (par opposition à manoeuvre dormante). Manoeuvre (cordages), gréement mobile.
b) TYPOGRAPHIE. Titre courant Titre en capitales se répétant au haut de chaque page d'un livre, d'un périodique.
II.— [Dans le temps]
A.— Qui est en cours; qui se déroule présentement.
1. [En parlant d'une unité de temps] L'année courante, et locution elliptique pour du mois courant : fin courant, le 8 courant.
Remarque : Dans la langue familière, courant suivi d'un nom marquant une unité de temps limité et proche prend valeur préposition au sens de « au cours de » : courant novembre.
2. Par métonymie. Où s'inscrivent les opérations en cours.
a) Compte courant (confer compte).
b) Main courante (vieilli). Livre de commerce où sont inscrites au fur et à mesure les opérations de compte.
— Par analogie. Dépenses courantes; expédier les affaires courantes.
— Emploi comme substantif par ellipse du substantif déterminé [En parlant d'intérêts à payer] Le courant Le terme qui court.
B.— FINANCES. Qui a cours actuellement. Monnaie courante, prix courant.
— Au figuré. Monnaie courante. Les mots, cette monnaie courante, usée, effacée (ALPHONSE DAUDET, Jack, tome 2, 1876, page 174 ).
— Spécialement. Francs courants (par opposition à constants). Francs considérés sans tenir compte de leur dépréciation :
Ø 2.... les différents pays ont connu des phénomènes d'inflation. En particulier, en France, les prix en francs courants ont subi des hausses considérables mais très variables suivant les produits.
JEAN-ALAIN LESOURD, CLAUDE GÉRARD, Histoire économique XIXe. et XXe. siècles, tome 1, 1968, page 98.
C.— Par analogie. Qui est habituel, ordinaire à un moment donné. Langage courant, technique courante.
— Spécialement. Écriture courante ou, par ellipse du substantif déterminé, courante, substantif féminin Écriture manuscrite ordinaire :
Ø 3.... l'éducation est exclusivement religieuse, réduite aux versets de la Bible d'où sont tirées toutes les leçons, les exemples de ronde et de courante, jusqu'aux abécédaires à images.
ALPHONSE DAUDET, L'Évangéliste, 1883, page 161.
Fréquence absolue littéraire Courant, adjectif : 3 202. Courante : 689. Fréquence relative littéraire Courant, adjectif : XIXe. siècle : a) 3 244, b) 4 810; XXe. siècle : a) 4 735, b) 5 424. Courante : Fréquence absolue littéraire : 689. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 553, b) 730; XXe. siècle : a) 1 060, b) 1 429.

Forme dérivée du verbe "courir"
courir
COURIR, verbe.
I.— Emploi intransitif.
A.— emploi absolu. [Aspect imperfectif du procès]
1. [Le sujet désigne un animé]
a) [En parlant de l'homme et de certains animaux] Se déplacer rapidement par un mouvement successif et accéléré des jambes ou des pattes prenant appui sur le sol :
Ø 1. Car si le blaireau ne provoque personne, il se défend dangereusement. Nul carnassier de nos climats n'en vient à bout. Ne pouvant ni courir ni bondir, il se renverse sur le dos, mord et griffe.
JOSEPH DE PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, page 91.
SYNTAXE : (exprimant la très grande vitesse de course). Courir à toutes jambes, ventre à terre; courir à perdre haleine, comme un dératé; courir comme un lapin. Confer infra II A 2 a courir la poste.
· Proverbe. [Par emprunt à la fable de La Fontaine Le lièvre et la tortue] Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Mieux vaut un effort soutenu et régulier qu'une action brillante mais désordonnée au dernier moment.
— En particulier.
a ) [En parlant d'un cavalier] Courir à toute bride, à bride abattue. Ne freiner en rien l'allure très rapide d'un cheval. Au figuré. Confer bride.
ß ) SPORTS. Participer à une course de vitesse :
Ø 2. Elle avait mis une grosse somme sur un cheval qui courait ce jour-là aux courses de Chantilly.
ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le Lys rouge, 1894, page 332.
· [Course à pied] Courir (dans telle ou telle épreuve athlétique).
· [Course de vitesse quelconque] Courir à bicyclette, en auto, etc. :
Ø 3.... sous les yeux et les applaudissements de toute la nation, dépouillés de leurs habits, ils [les jeunes gens] luttaient, boxaient, lançaient le disque, couraient à pied ou en char.
HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Philosophie de l'Art, tome 1, 1865, page 70.
· Faire courir (un cheval, un pilote, etc.). L'engager dans une course. Il avait fait courir jadis et avait eu des succès d'écurie (PAUL DUVAL, DIT JEAN LORRAIN, Monsieur de Phocas, 1901, page 5 ).
b) [Avec une nuance appréciative]
a ) [Étonnement admiratif ou au contraire nuance de reproche] Marcher d'un pas (trop) rapide; se dépêcher.
— [En emploi factitif avec nuance d'étonnement admiratif] Ce spectacle fait courir les foules.
— [Nuance de reproche] Vous ne marchez pas, vous courez (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ) ).
— Au figuré. Passer vite, ne pas s'attarder sur quelque chose :
Ø 4. Pour bien dire la messe, le prêtre devrait redevenir jeune ou souple; ad deum qui laetificat juventutem meam. Car il ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition du terme: COURANT2, COURANTE2, adjectif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit