LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du terme: Creusure, substantif ... Définition du terme: CREVAILLE, substantif ... >>


Partager

Définition du terme: CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition du terme: CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin.



Publié le : 4/12/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition du terme:


CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du terme: CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin.




Définition du terme:


CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin.
I.— Emploi adjectival.
A.— [Creux qualifie l'intérieur du déterminé] Qui n'est pas plein.
1. Qui a une cavité. Arbre creux; charge* creuse; dent* creuse. Une pile creuse de corde roulée (MARCEL SCHWOB, Le Livre de Monelle, 1894, page 54 ). Flûte creuse (ALBERT SAMAIN, Le Chariot d'or, 1900, page 72) :
Ø 1.... des murs doubles, des murs qu'on croyait pleins et épais, et qui sont creux comme des armoires, avec une espèce de corridor noir, où on ne trouve rien que de la poussière...
GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Claudine à l'école, 1900, page 79.
· Au figuré. Avoir le nez creux. Avoir le nez très fin, beaucoup de flair.
— Par métonymie. [En parlant d'un son] Rendu par un objet, un espace creux. La sonorité creuse et sinistrement retentissante d'une maison déserte (MAXENCE VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, page 181 ).
· Par extension. [En parlant de la voix] Semblable au son rendu par un objet, un espace creux. Une voix creuse qui semblait le mugissement du vent dans une caverne (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Les Dimanches d'un Bourgeois de Paris, 1880, page 335 ). Grosse toux creuse (ALPHONSE DAUDET, L'Évangéliste, 1883, page 278) :
Ø 2. Des gerbes de voix (...) fusaient avec les sons presque verts des harmonicas, avec les timbres pointus des cristaux qu'on brise. Appuyées sur le grondement contenu de l'orgue, étayées par des basses si creuses qu'elles semblaient comme descendues en elles-mêmes, comme souterraines, elles jaillissaient, scandant le verset De profundis clamavi ad te...
GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, En route, tome 1, 1895, page 5.
[Avec ellipse d'un déterminé] :
Ø 3.... la sirène (...) crispant les nerfs, redescend au plus creux pour repartir sur son élan, pour atteindre de nouveau ces notes haut perchées, pire que tous les cris.
HERVÉ BAZIN, L'Huile sur le feu, 1954, page 212.
· Emploi comme adverbe. Sonner creux. Sonner à la manière d'un objet, d'un espace creux (confer infra II A 1, par métonymie). Les battements sonnant creux des marteaux sur les futailles vides (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, page 291 ).
Au figuré. Manquer d'intérêt, de valeur :
Ø 4. C'est un grand malheur, quand on a de l'instruction, de l'imagination et du talent, de ne pas avoir le coeur plein. Car, sans cette dernière condition, si l'on se met à écrire, c'est la tête seule qui nous sert de guide, et ce que nous produisons sonne toujours creux, manque de solidité et ne dure pas.
ÉTIENNE-JEAN DELÉCLUZE, Journal, 1827, page 371.
2. Dépourvu de son contenu habituel, attendu.
a) [En parlant de choses]
— Buisson* creux.
— [En parlant de l'estomac, du ventre] Qui n'est pas rempli de nourriture. Avoir le ventre creux. Avoir faim :
Ø 5.... il m'arriva bien des fois de rentrer chez moi sans avoir mangé, n'ayant pour me réconforter que l'espoir de trouver dans un placard un reste de pain et de fromage. (...) S'ils n'y étaient pas, je me couchais l'estomac creux...
ANDRÉ BILLY, Introïbo, 1939, page 66.
— [En parlant d'une durée] Pendant laquelle il ne se passe pas ou peu d'événements importants, pendant laquelle il n'y a pas ou peu d'activité. Heures creuses des repas :
Ø 6.... la duchesse de Langeais menait cette vie creuse, exclusivement remplie par le bal, par les visites faites pour le bal, par des triomphes sans objet, par des passions éphémères, nées et mortes pendant une soirée.
HONORÉ DE BALZAC, La Duchesse de Langeais, 1834, page 234.
Ø 7. Comme le serpent de mer, Paris, port-de-mer, est encore un de ces sujets qui passent en première page, les jours creux, au mois d'août, quand les journaux n'ont rien à monter en vedette...
BLAISE CENDRARS, Bourlinguer, 1948, page 303.
b) [En parlant du siège de l'activité de l'esprit humain] Dépourvu d'intelligence. Cerveau creux, cervelle creuse.
— Par métonymie (hypallage)
· [En parlant d'une personne] Je ne suis pas encore assez creux pour me faire écouter sans rien dire. (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Elle et lui, 1859, page 133) :
Ø 8.... la torpeur morale, les habitudes infantiles, les raisonnements primaires et les préoccupations mesquines, tout cela est en somme assez normal chez une femme sans tempérament, sans curiosité, creuse et dont les seuls scrupules de conscience sont exclusivement d'ordre hygiénique.
BLAISE CENDRARS, Les Confessions de Dan Yack, 1929, page 314.
· [En parlant d'une manifestation de l'activité de l'esprit humain] Vain. Les châteaux en Espagne des songeries creuses (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Journal, 1894, page 682 ). Beaucoup de verbiage, une rhétorique bien creuse et bien essoufflée (ABBÉ HENRI BREMOND, Histoire littéraire du sentiment religieux en France, tome 3, 1921, page 572 ).
— Emploi comme adverbe. Songer creux. Songer à des choses vaines, chimériques (confer songe* creux). Il y a longtemps que Poil de Carotte, rêveur, observe la plus haute feuille du grand peuplier. Il songe creux et attend qu'elle remue (JULES RENARD, Poil de carotte, 1894, page 269 ).
c) [En parlant d'un ensemble de personne] :
Ø 9.... s'il se produisait un vide [dans l'alignement des Cahiers] Péguy ne disait pas : « Il y a un vide » il di...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition du terme: CREUX, -EUSE, adjectif et substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit