LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du terme: CUIRASSIER, substantif ... Définition du terme: CUISANT, -ANTE, partic ... >>


Partager

Définition du terme: CUIRE, verbe.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition du terme: CUIRE, verbe.



Publié le : 4/12/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition du terme:


CUIRE, verbe.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du terme: CUIRE, verbe.




Définition du terme:


CUIRE, verbe.
I.— Emploi transitif.
A.— Soumettre une matière à l'action du feu ou d'une source de chaleur correspondante qui modifie cette matière dans sa substance, généralement pour la rendre propre à un certain usage.
1. [Le complément d'objet désigne des aliments] Soumettre à l'action d'une source de chaleur qui modifie l'aliment dans sa substance, pour le rendre propre à la consommation.
a) [Le sujet désigne une personne] Cuire du pain, cuire quelque chose à la broche, à petit feu. Le dîner était acheté : la concierge le cuirait (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le crime de Sylvestre Bonnard, 1881, page 450 ). Elle sait (...) cuire les confitures de cassis (GEORGES DUHAMEL, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, page 51) :
Ø 1.... il n'est pas un prisonnier qui n'ait profondément méprisé la barbarie teutonne en matière de cuisine. Un pays où la grillade est inconnue, où l'on ne conçoit pas de cuire une viande autrement qu'à l'eau,...
FRANCIS AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, page 191.
SYNTAXE : Cuire une brioche, un potage; cuire quelque chose en cocotte, au four, à four doux, sur le fourneau; cuire quelque chose sur un feu vif.
· À cuire [En parlant d'un aliment] Qui n'est à consommer que cuit. Loche [en normand : « secoue l'arbre pour faire tomber... »] des pommes à cuire (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Le Vieux, 1884, page 133 ).
· Au figuré. Dur à cuire [En parlant d'une personne] Qui résiste. Notre colonel, qui était ce qu'on nomme un dur à cuire (ALFRED DE VIGNY, Servitude et grandeur militaires, 1835, page 196 ). Des gaillards durs à cuire (LOUIS FARIGOULE, DIT JULES ROMAINS, Knock, 1923, I, page 3 ). Confer dur*-à-cuire.
— Emploi pronominal à sens passif. Tout cela se cuisait en cachette sur des feux de fortune (FRANCIS AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946page 40 ).
— En particulier, emploi absolu. Cuire du pain. Ce boulanger cuit deux fois par jour (Dictionnaire de l'Académie française. 1835-1932). Ceux qui avaient cuit la veille lui offrirent du pain frais (JEAN THARAUD, JÉRÔME THARAUD, La Ville et les champs, 1907, page 140 ).
· Proverbe, vieilli. Vous viendrez cuire à mon four, " Vous aurez quelque jour besoin de moi, et je trouverai l'occasion de me venger " (Dictionnaire de l'Académie Française).
b) [Le sujet désigne l'agent physique de la cuisson] Un trop grand feu brûle les viandes, au lieu de les cuire (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1932).
— Par analogie, vieilli. [Le complément d'objet désigne des fruits] Faire mûrir. Le soleil n'est pas assez chaud dans ce pays-là pour bien cuire les melons (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1932). Le jour est brûlant comme un fruit Que le soleil fendille et cuit (ANNA DE NOAILLES, L'Ombre des jours, 1902, page 12 ).
2. [Le complément d'objet désigne certains matériaux] Soumettre à l'action d'une source de chaleur qui modifie le matériau dans sa substance pour le rendre propre à un usage spécifique.
a) [Le sujet désigne une personne] Cuire des briques, la chaux, des couleurs; fourneau à cuire les émaux. Ils (...) pétrissaient et cuisaient des vases d'argile (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Sur la pierre blanche, 1905, page 19) :
Ø 2. [Les habitants des Pays-Bas] ont eu l'idée de cuire [la terre] et de cette façon la brique, la tuile, qui sont les meilleures défenses contre l'humidité, se trouvent sous leur main.
HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Philosophie de l'Art, tome 1, 1865, page 258.
— Emploi pronominal à sens passif. Le plâtre se cuit entre murs (LOUIS SER, Traité de physique industrielle, 1890, page 2 ).
b) [Le sujet désigne l'agent physique de la cuisson] La vapeur destinée à cuire les couleurs est introduite entre l'enveloppe intérieure et l'enveloppe intermédiaire (Manuel du fabricant de couleurs. tome 2, 1884, page 303 ).
— emploi absolu. Les fours très vieux cuisent moins vite et moins bien que les fours neufs (ALEXANDRE BRONGNIART, Traité d...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition du terme: CUIRE, verbe." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit