NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition du terme: CUIRE, verbe. Définition du terme: CUISEUR, substantif ma ... >>


Partager

Définition du terme: CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Définition du terme: CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.



Publié le : 4/12/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Définition du terme:


CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Définition du terme: CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.




Définition du terme:


CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif.
I.— Participe présent de cuire*
II.— Adjectif.
A.— [Correspond à l'emploi transitif de cuire] Qui provoque une forte impression de chaleur. Ciel cuisant Une chaleur pesante écrasait Paris, comme si l'air de là-haut, alourdi, brûlé, était retombé sur la ville, de l'air épais et cuisant qui faisait mal dans la poitrine (GUY DE MAUPASSANT, Bel-Ami, 1885, page 273 ). Au début de l'après-midi, sous le soleil cuisant (JULIEN GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, page 31) :
Ø 1. Sur la paroi éclairée ruisselait en cascade de feu une lumière aveuglante (...). Chaque plan de roche, métamorphosé en miroir ardent, la renvoyait plus brûlante encore. Ces réverbérations croisées, jointes aux rayons cuisants qui tombaient du ciel et que le sol répercutait, développaient une chaleur égale à celle d'un four...
THÉOPHILE GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, page 16.
— Par analogie. Qui provoque une sensation analogue à celle de la chaleur. Le froid était subitement revenu, aussi cuisant qu'en plein hiver (GEORGES MOINAUX, DIT GEORGES COURTELINE, Les Gaîtés de l'escadron, Coupe nouvelle, 1885, page 211 ).
B.— [Correspond à l'emploi intransitif de cuire]
1. Qui produit une vive douleur physique, semblable à celle d'une brûlure.
a) [En parlant de la cause de la douleur] Sous les chauds baisers et les claques cuisantes, se développe un petit être qui déjà pense, lutte et discute avant même que de savoir parler! (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, L'Envers du music-hall, 1913, page 142 ).
b) [En parlant du siège de la douleur] Blessure cuisante. Rougon, criblé [de coups] , la peau cuisante, recula un instant (ÉMILE ZOLA, Son Excellence Eugène Rougon, 1876, page 118 ).
c) [En parlant de la douleur elle-même] Démangeaison cuisante. Des migraines accompagnant de cuisantes douleurs au bas-ventre (HENRI PETIOT, DIT DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire?, 1934, page 498) :
Ø 2. Une sensation de picotement qui devient de plus en plus cuisante, et qui au bout de dix minutes se convertit en une douleur analogue à celle qui serait produite par un fer incandescent tenu à peu de distance de la peau.
AUGUSTE NÉLATON, Élémens de pathologie chirurgicale, tome 1, 1844, page 33.
2. Au figuré. Qui cause une vive douleur morale, en particulier d'amour-propre. Échec, honte cuisant(e). La crainte de moqueries cuisantes à mon orgueil (ÉDOUARD ESTAUNIÉ, Tels qu'ils furent, 1927, page 35 ). Les passionnés sont maladroits, et, par de cuisantes expériences, ils deviennent timides (ÉMILE-AUGUSTE CHARTIER, DIT ALAIN, Propos, 1928, page 754) :
Ø 3. Des semaines, il garda de son humiliation un souvenir cuisant. Il ne comprenait plus, à distance, qu'il eût pu accepter de se laisser traiter en gamin et faire la leçon par cet inconnu. Il en était blessé et furieux.
MAXENCE VAN DER MEERSCH, L'Empreinte du dieu, 1936, page 102.
SYNTAXE : Chagrin, remords cuisant; cuisant regret d'avoir échoué; le regret cuisant des années mortes; déception, défaite, humiliation cuisante.
— En particulier. [En parlant d'un sentiment] Très fort. Ennui cuisant Des besoins cuisants de réalité (ÉMILE ZOLA, Contes à Ninon, 1864, page 8 ). Ils sentirent les rêveries, les fureurs, les désirs cuisants, toutes les violences de la passion (ÉLÉMIR BOURGES. Le Crépuscule des dieux. 1884, page 140 ).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 295. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 443, b) 619; XXe. siècle : a) 473, b) 259.
DÉRIVÉS : Cuisamment, adverbe, rare. D'une manière cuisante (supra II B 2). Du pittoresque, de jour en jour le cédant, (...) au goût qu'on appelle moderne (...) qu'en dire sinon que je le regrette cuisamment, que je le pleure avec des larmes de sang (PAUL VERLAINE, Œuvres posthumes, tome 2, Souvenirs et promenades, 1896, page 153 ).

Forme dérivée du verbe "cuire"
cuire
CUIRE, verbe.
I.— Emploi transitif.
A.— Soumettre une matière à l'action du feu ou d'une source de chaleur correspondante qui modifie cette matière dans sa substance, généralement pour la rendre propre à un certain usage.
1. [Le complément d'objet désigne des aliments] Soumettre à l'action d'une source de chaleur qui modifie l'aliment dans sa substance, pour le rendre propre à la consommation.
a) [Le sujet désigne une personne] Cuire du pain, cuire quelque chose à la broche, à petit feu. Le dîner était acheté : la concierge le cuirait (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le crime de Sylvestre Bonnard, 1881, page 450 ). Elle sait (...) cuire les confitures de cassis (GEORGES DUHAMEL, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, page 51) :
Ø 1.... il n'est pas un prisonnier qui n'ait profondément méprisé la barbarie teutonne en matière de cuisine. Un pays où la grillade est inconnue, où l'on ne conçoit pas de cuire une viande autrement qu'à l'eau,...
FRANCIS AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, page 191.
SYNTAXE : Cuire une brioche, un potage; cuire quelque chose en cocotte, au four, à four doux, sur le fourneau; cuire quelque chose sur un feu vif.
· À cuire [En parlant d'un aliment] Qui n'est à consommer que cuit. Loche [en normand : « secoue l'arbre pour faire ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Définition du terme: CUISANT, -ANTE, participe présent et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit