LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: DÉCOUPLE, DÉCOUPLER2 ... Dictionnaire en ligne: DÉFEN(D)S, (DÉFENS, ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: DÉFENDRE, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: DÉFENDRE, verbe transitif.



Publié le : 12/12/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


DÉFENDRE, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: DÉFENDRE, verbe transitif.




Dictionnaire en ligne:


DÉFENDRE, verbe transitif.
I.— Emploi transitif.
A.— [L'accent est mis sur la volonté de lutter ou d'aider à lutter contre l'attaque d'un adversaire]
1. [Le sujet et l'objet désignent un animé ou un inanimé] Apporter son secours ou sa protection contre une agression physique ou morale, existante ou éventuelle, en recourant à la force le cas échéant. (Quasi-)synonymes : protéger, secourir, soutenir; antonyme : attaquer. La poule qui défend ses poussins (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Le Génie du christianisme, tome 1, 1803, page 168) :
Ø 1.... ce père est assis sur le rocher, et des pensées de mort l'occupent; il veut la vie de son ennemi; mais il la veut pour vous, mes enfants, pour vous protéger, pour vous défendre; c'est pour sauver vos jours et votre douce innocence qu'il tend son arc vengeur.
GERMAINE NECKER, BARONNE DE STAËL, De l'Allemagne, tome 3, 1810, page 17.
Ø 2. Et j'admire ce maure qui ne défend pas sa liberté, car dans le désert on est toujours libre, qui ne défend pas de trésors visibles, car le désert est nu, mais qui défend un royaume secret.
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, page 198.
— Par extension. Défendre sa (propre) vie, (populaire) défendre sa peau. Lutter pour son existence. Leur général obligé de défendre sa vie contre les accusations d'un rhéteur (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Les Martyrs ou le Triomphe de la religion chrétienne, tome 3, 1810, page 22 ). Dans l'intention de défendre cruellement ma peau (ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Le Comte de Monte-Christo, tome 2, 1846, page 636 ).
· Populaire. Défendre son bifteck. Lutter pour son existence ou pour ses moyens d'existence. Quand le parasite est en danger, le parasité le défend, il défend son bifteck (ROGER VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, page 17 ).
· En particulier, dans le cas d'une entreprise galante. Défendre son honneur, sa pudeur, sa vertu. Il défendait sa boutique comme une fille honnête défend sa vertu (ÉMILE ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, page 581 ).
— Emploi absolu, rare. La raison neutre assiste au drame, Mais le coeur crie au bras : défends! (ARMAND PRUDHOMME, DIT SULLY PRUDHOMME, Les Vaines tendresses, 1875, page 215 ).
— Locution. À son corps défendant.
· Vieux. En combattant pour sauver sa vie. Quand César passa le Rubicon (...) César avait une armée et marchait à son corps défendant (EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 1, 1823, page 141 ). L'homme qui en a tué un autre, fût-ce même à son corps défendant (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, page 182 ).
· Au figuré (On rencontre aussi dans cet emploi — notamment chez Gide — À (son) coeur défendant " À contre-coeur, malgré soi "). Je ne me suis présenté à la politique qu'à mon coeur défendant (ALPHONSE DE LAMARTINE, Correspondance générale. 1831, page 171 ). Sans le vouloir, sans le savoir, et souvent à coeur défendant (ANDRÉ GIDE, Feuillets d'automne, 1949, page 310 ).
Proverbe, vieux. Bien attaqué, bien défendu. Voir attaquer I B 3 b.
— SPORTS. Défendre les couleurs, un titre. Lutter en compétition pour faire triompher le titre, etc., d'une équipe à laquelle on appartient. Il était bien décidé à le défendre son titre et au second round (...) il étendit raide évanoui son adversaire (RAYMOND QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, page 174 ).
Remarque : On rencontre dans la documentation défendant, ante employé comme adjectif. Un joueur de l'équipe défendante (J. MERCIER, Football, 1966, page 25).
2. [L'objet désigne une personne ou un inanimé abstrait concernant une personne] Soutenir oralement quelqu'un ou quelque chose contre des accusations. M. de Lally (...) qui défend la mémoire de son père avec tant de chaleur (GERMAINE NECKER, BARONNE DE STAËL, Lettres de jeunesse, 1786, page 113 ).
— DROIT. Plaider pour quelqu'un. Bigourd le défendra, et Bigourd est un habile avocat (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, page 241) :
Ø 3. Ah! vraiment, dit l'avocat feignant de croire qu'on lui proposait une cause à défendre; je serai heureux, Monsieur, de défendre vos intérêts, j'y mettrai l'ardeur que vous m'avez vu déployer dans ma dernière plaidoirie.
JULES FLEURY-HUSSON, DIT CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchart, 1855, page 234.
· emploi absolu " Fournir des défenses aux demandes de la partie adverse ". Il a été condamné faute de défendre (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1932). Il [le mineur émancipé] ne pourra intenter une action immobilière, ni y défendre (Code civil des Français (ou Code Napoléon) 1804, article 482, page 89 ).
· Locution. Défendre son pain (vieux). " Soutenir un procès dans lequel tous les moyens d'existence sont engagés " (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ)); attesté dans Dictionnaire de l'Académie Française 1798-1878 et DICTIONNAIRE UNIVERSEL DE LA LANGUE FRANÇAISE (LOUIS-NICOLAS BESCHERELLE) 1845.
Remarque : On rencontre dans la documentation défendant employé comme substantif masculin Synonyme : défendeur. À l'audience, le plaignant, le défendant et chaque témoin sont soumis (...) à un interrogatoire (HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Notes Angleterre, 1872, page 282).
3. Emploi figuré. [L'objet désigne un inanimé abstrait : une cause, un parti, une thèse, etc.] Soutenir par la parole ou par l'écrit. Synonyme : prendre parti pour; Synonyme : littéraire prôner. Le traité où Mariana va jusqu'à défendre le régicide (FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Le Génie du christianisme, tome 2, 1803, page 89 ). Le préfet défend l'instruction secondaire, mais abandonne l'instruction primaire (JULES MICHELET, Journal, 1843, page 518 ). J'ai toujours honoré ceux qui défendent la grammaire ou la logique (MARCEL PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, page 797 ).
SYNTAXE : Défendre l'empire, la patrie, le pays, la république, le royaume, la société, le trône et l'autel, la ville; défendre son bonheur, son indépendance, ses intérêts, ses positions; défendre les droits, la foi, les idées, la justice, la liberté, des prérogatives, des principes, la propriété, la vérité; défendre âprement, avec courage, avec chaleur, chale...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: DÉFENDRE, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit