NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: DÉSERT, -ERTE, adjec ... Dictionnaire en ligne: DÉSERTER, verbe tran ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.



Publié le : 8/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.



Dictionnaire en ligne:


DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.
I.— Participe passé de déserter*
II.— Adjectif.
A.— Abandonné, vidé de ses habitants; qui n'est plus fréquenté. Sainte-Orberose est oubliée des pingouins, son culte aboli, son sanctuaire déserté (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, page 392 ). La France se refait. Les villes dévastées, les campagnes désertées se repeuplent (LUCIEN FEBVRE, Combats pour l'histoire, 1924, page 180 ).
— Synonyme : désert (confer désert I A 1) :
Ø 1. Là-bas des farfadets servent de luminaires
À plus d'un marais noir, sinistre et redouté;
Mais lui [l'étang] ne se révèle en ce lieu déserté
Que par ses bruits affreux de crapauds poitrinaires.
MAURICE ROLLINAT, Les Névroses, 1883, page 326.
B.— Au figuré.
1. [Correspond à déserter B 1 a] :
Ø 2. Wolf, le méthodique disciple de Leibnitz constitua définitivement en Allemagne les études négligées et désertées en France.
De là sortirent Kant et les successeurs de Kantérieur
PIERRE LEROUX, De l'Humanité, de son principe et de son avenir, tome 1, 1840, page 139.
2. [Correspond à déserter B 1 c] :
Ø 3. Ce chef déserté [Boulanger] , cet amant assiégé par la mort, ce double naufragé du bonheur et de la gloire s'engloutissait dans une mer de désespoir sans rivage.
MAURICE BARRÈS, L'Appel au soldat, 1897, page 524.
3. [Synonyme de désert* I B] Je t'ai vu souvent de tels yeux, soudain désertés, plus pâles et plus vastes que des golfes sans barques (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, L'Entrave, 1913, page 246 ). Les autres détenus, trop âgés ou malades restaient (...) Bonvent passait devant eux, il évitait de regarder leurs figures désertées et leurs pauvres corps (LOUISE DE VILMORIN, Le Lit à colonnes. 1941, page 125 ).



Forme dérivée du verbe "déserter"
déserter
DÉSERTER, verbe transitif.
A.— 1. Laisser ou rendre un lieu désert (confer désert I A); le quitter, ne pas s'y rendre. La clientèle matinale désertait peu à peu l'épicerie (GEORGES BERNANOS, Un Crime, 1935, page 802 ). Les impulsions de toutes sortes qui conduisent le public à fréquenter ou à déserter les salles de spectacle (Arts et littérature dans la société contemporaine (direction Pierre Abraham) 1935, page 7601 ).
· Emploi pronominal passif. Devenir désert. J'arrivais, le matin et le soir, aux heures où (...) la pension se désertait. Un grand silence régnait alors dans les salles vides (ANDRÉ GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, page 492 ).
— Par métonymie. Pendant les premiers jours de la chaleur (...) les soirs étaient désertés. Mais à présent, la première fraîcheur amène une détente (...) Tous descendent alors dans les rues (ALBERT CAMUS, La Peste, 1947, page 1316 ).
— Spécialement. Faire d'un lieu un désert (confer désert II A 1).
· Au figuré :
Ø 1. Mais le nihilisme, s'il n'est pas, essaie d'être; et cela suffit à déserter le monde. Cette fureur a donné à notre temps son visage repoussant La terre de l'humanisme est devenue cette Europe, terre inhumaine.
ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 304.
2. Péjoratif. Abandonner (ou cesser de se rendre en) un lieu auquel se rattachent une fonction ou une tâche particulière et, par extension, ne pas s'acquitter de celles-ci. Vous désertez votre maison, sans motif (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le Lys rouge, 1894, page 90 ). Comme la religion semblait tolérante! (...) : le chrétien pouvait déserter la messe et marier religieusement ses enfants (JEAN-PAUL SARTRE, Les Mots, 1964, page 80 ).
· Locution. Les rats aussi désertent le navire qui va couler (JULIEN GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, page 266 ).
— Déserter son poste. Ce serait très mal (...) si tu désertais ton poste, au moment du danger (ÉMILE ZOLA, La Débâcle, 1892, page 195) :
Ø 2.... en se voyant seul au chevet du vieillard (...) comment se défendre d'un mouvement de rancune envers ce frère fugitif, qui, en un pareil moment, désertait son poste?
ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Sorellina, 1928, page 1162.
· Absolu, ARMÉE. Déserter. Abandonner son poste, quitter illégalement l'armée et, par extension, trahir. Il parlait de déserter, de passer un jour ou l'autre les lignes et de se rendre (MAXENCE VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, page 388 ). La mauvaise femme, la fille damnée pour qui les soldats désertent et deviennent assassins (FRANÇOIS MAURIAC, Journal 2, 1937, page 126 ).
Par analogie :
Ø 3. Tant qu'il existe au monde quelqu'un qui souffre et à qui nous pouvons faire un peu de bien, nous en aller, c'est déserter...
PAUL BOURGET, Le Sens de la mort, 1915, page 122.
B.— Au figuréAbandonner et, par extension, renier, trahir.
1. [L'agent est une personne]
a) [L'objet est du domaine de l'activité ou du comportement humain] Flétrissons celui qui, désertant l'ouvrage, Alerte et bien portant, ose tendre la main (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, Le Pain maudit, 1883, page 1237 ). Je dis toujours tout ce que je crois devoir dire. Mais ne désertons pas la question véritable (GEORGES DUHAMEL, Cécile parmi nous, 1938, page 51 ).
· Emploi absolu :
Ø 4. Je (...) ne suis pas sûr de retrouver les vrais motifs qui, vers mes seize ans, m'engagèrent dans une voie toute nouvelle.
Étais-je seulement alors conscient de ces motifs? J'étouffais. Je m'évadais, je fuyais, je désertais.
JEAN GUÉHENNO, Journal d'un homme de 40 ans, 1934, page 106.
b) [L'objet est du domaine des idées, de la fidélité à une idée] Déserter une cause. C'est parce que le colonel Picquart n'a pas voulu déserter ses convictions qu'il a subi sa disgrâce (GEORGES CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, page 305 ). Des déserteurs à la deuxième puissance, je veux dire des hommes qui ont déserté d'abord le drapeau de l'Allemagne et ensuite le drapeau de la France (JEAN JAURÈS, Le Guêpier marocain, 1914, page 405 ).
c) [L'objet est une personne] Bonichon a l'horreur du vide. Elle aime mieux encor d'être battue que désertée (PAUL-JEAN TOULET, Almanach des trois impostures, 1920, page 61) :
Ø 5.... Jacques en revenant à la foi aurait eu le sentiment d'abandonner, de déserter une fois pour toutes ceux qui ne faisaient pas retour.
CHARLES DU BOS, Journal, 1927, page 170.
— Emploi pronominal.
· Se renier :
Ø 6. C'est un garçon intelligent [Sturel] mais d'une qualité mal appropriée à la pratique parlementaire, et quand il se déserterait pour suivre ses collègues sur le terrain de leurs intrigues, il n'acquerrait pas leur valeur spéciale.
MAURICE BARRÈS, L'Appel au soldat, 1897, page 479.
· Se laisser aller. Voyons, se dit Durtal, il ne s'agit pas de se déserter, secouons-nous. Il lut les psaumes de la Pénitence et les litanies des Saints (GEORGES-CHARLES, DIT JORIS-KARL HUYSMANS, En route, tome 2, 1895, page 72 ).
2. [L'agent est une chose] Les capitaux désertent le commerce pour se précipiter à la bourse (PIERRE-JOSEPH PROUDHON, Qu'est-ce-que la propriété?, 1840, page 274 ). Lorsque la religion déserta les âmes (ALEXIS DE TOCQUEVILLE, L'Ancien Régime et la Révolution. 1856, page 251) :
Ø 7. Décidément avec Tolstoï Gide joue de malheur : chaque fois que sous sa plume ce nom intervient, du même coup toute sa perspicacité le déserte...
CHARLES DU BOS, Journal, 1927, page 363.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 682. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 855, b) 872; XXe. siècle : a) 1 003, b) 1 101.



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1207 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: DÉSERTÉ, -ÉE, participe passé et adjectif." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit