NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSEMENT, subst ... Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSEUR, substan ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSER, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSER, verbe transitif.



Publié le : 8/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


DÉTROUSSER, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSER, verbe transitif.



Dictionnaire en ligne:


DÉTROUSSER, verbe transitif.
A.— Vieux. Défaire, détacher (ce qui était troussé) de manière à (le) laisser retomber. Détrousser une robe (Dictionnaire de l'Académie Française). Pronominal. Elle se détroussa avant d'entrer dans le salon (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1878).
— Au figuré et par plaisanterie. En robe détroussée. En grande pompe.
— Par extension. Détrousser une malle, un paquet. Déballer, décharger ce qui s'y trouve empaqueté (d'après Dictionnaire général de la langue française (ADOLPHE HATZFELD, ARSÈNE DARMESTETER)).
B.— Vieux ou par plaisanterie.
1. [Le complément d'objet direct désigne une ou plusieurs personnes en déplacement, un moyen de transport] Dépouiller de son argent, de ses bagages, sur la voie publique et par la violence. Détrousser les passants, des caravanes, des diligences. Synonyme : dévaliser. [Les voleurs] (...) ne résisteraient pas à la tentation de détrousser un voyageur isolé (THÉOPHILE GAUTIER, Tra los montes, 1843, page 19 ). En arrivant à Paris, Armand s'était fait détrousser de ses papiers (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, page 386) :
Ø 1. À cette époque de troubles et de guerres intestines, il était rare qu'on osât s'aventurer hors des villes, et, si quelque affaire vous y forçait, ce n'était que bien armé ou même avec une escorte, tant était grande la crainte des bandouliers et des hommes d'armes en déroute qui infestaient les campagnes, employant leurs loisirs à détrousser et rançonner les voyageurs.
HONORÉ DE BALZAC, Œuvres diverses, tome 2, 1830-35, page 333.
— emploi absolu. On détrousse maintenant plus que jamais sur les chemins ( HONORÉ DE BALZAC, Les Comédiens sans le savoir, 1846, page 354 ).
2. Par extension.
a) Dépouiller par fourberie (une personne, une institution, etc.) de ses biens, de ses richesses. Synonymes : escroquer, piller. Les malandrins qui détroussent son Église (EUGÈNE MELCHIOR, VICOMTE DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, page 391 ).
— Emploi pronominal réfléchi. Se dépouiller. Comme des détrousseurs de cadavres ils [les saints Innocents] se sont détroussés eux-mêmes et ce qu'ils ont ramassé dans la bagarre ce n'est pas moins Que le royaume des cieux et la vie éternelle (CHARLES PÉGUY, Le Mystère des Saints Innocents, 1912, page 226 ).
b) Par métaphore ou au figuré. S'approprier frauduleusement (quelque chose); voler (quelqu'un ou quelque chose). Cependant les gens de coeur écorniflaient les belles affaires et les détroussaient au coin des ministères comme jadis leurs ancêtres faisaient cracher aux Juifs et aux marchands leurs écus quand ils passaient sur la Seigneurie (HONORÉ DE BALZAC, Œuvres diverses, tome 2, 1830-35, page 669 ). C'était une famille [celle des Rougon] de bandits à l'affût, prêts à détrousser les événements (ÉMILE ZOLA, La Fortune des Rougon, 1871, page 72) :
Ø 2. [Le délégué de Haïti :] (...) Traqué par les limiers assoiffés de sang de l'oligarchie financière, par les seigneurs féodaux des compagnies à charte, détroussé sur les grands chemins de l'impérialisme, le prolétariat noir attend le soleil de la délivrance.
PAUL MORAND, Magie noire, 1930, page 120.
— Dans le domaine des arts et des lettres. Synonyme : plagier. Ingres, dont il [Chassériau] est élève, et Delacroix qu'il cherche à détrousser (CHARLES BAUDELAIRE, Curiosités esthétiques, 1867, page 29 ). C'est un homme de génie. Actuellement on le raille, mais chacun le détrousse, le pille et l'utilise (LÉON DAUDET, Les Morticoles, 1894, page 57 ).
— Emploi pronominal réciproque. Se voler, se piller. Nos assemblées soi-disant littéraires, nos papotages, nos querelles, toutes les cocasseries d'un monde excentrique, fumier d'encre, enfer sans grandeur, où l'on s'égorge, où l'on se détrousse (ALPHONSE DAUDET, Lettres de mon moulin, 1869, page 142 ).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 3


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 590 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: DÉTROUSSER, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit