NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: DIFFÉRENCIER, DIFFÉR ... Dictionnaire en ligne: DIFFICILEMENT, adver ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: DIFFÉRER2, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: DIFFÉRER2, verbe transitif.



Publié le : 9/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


DIFFÉRER2, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: DIFFÉRER2, verbe transitif.



Dictionnaire en ligne:


DIFFÉRER2, verbe transitif.
A.— Remettre à plus tard; retarder l'exécution de quelque chose. Synonymes : renvoyer, repousser, surseoir à (confer ajourner exemple 18) :
Ø 1. Je ne pouvais pourtant différer plus longtemps un départ que de nouveau j'avais annoncé à mes hôtes, et ce jour était le dernier que je devais passer à la Quartfourche.
ANDRÉ GIDE, Isabelle, 1911, page 649.
— Littéraire. [Le complément d'objet est un infinitif] Différer de + infinitif et différer à (vieux) + infinitif. Tarder à. J'ai différé à le dire (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ) ). Et, pendant qu'on se tue à différer de vivre, Le vrai devoir dans l'ombre attend la volonté (ARMAND PRUDHOMME, DIT SULLY PRUDHOMME, Les Vaines tendresses, 1875, page 218 ). J'ai différé de vous l'apprendre jusqu'au dernier moment (PHILIPPE AUGUSTE MATHIAS DE VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Contes cruels, 1883, page 191 ).
· Proverbe, vieilli. Ce qui est différé n'est pas perdu (confer Gustave Flaubert, Correspondance, 1878, page 126 ).
SYNTAXE : Différer une affaire, une démarche, un paiement (Dictionnaire de l'Académie Française 1798-1932); faire différer quelque chose, prier, proposer de différer quelque chose.
B.— emploi absolu. [Rare en dehors d'un énoncé de caractère général] Tarder, temporiser. Différer, quand on aime, c'est pardonner (NICOLAS-EDME RESTIF, DIT RESTIF DE LA BRETONNE, Monsieur Nicolas, 1796, page 203 ). Va, ne diffère plus et parle sans tarder (JEAN PAPADIAMANTOPOULOS, DIT JEAN MORÉAS, Iphigénie, 1900, V, 6, page 172) :
Ø 2.... du moment qu'il est décidé que nous ne restons pas ici, le plus tôt fait n'est-il pas le meilleur? Je suis d'avis qu'il faut tout faire ainsi et ne rien remettre au lendemain. Vous êtes ce soir d'humeur voyageuse, et je me hâte d'en profiter. Pourquoi attendre et différer sans cesse?
ALFRED DE MUSSET, La Confession d'un enfant du siècle, 1836, page 330.
STATISTIQUES : Différer1 et 2. Fréquence absolue littéraire : 1 888. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 3 826, b) 1 595; XXe. siècle : a) 2 373, b) 2 480.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 331 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: DIFFÉRER2, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit