NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉFRIT, EFFRIT, subst ... Dictionnaire en ligne: Égaillement, substa ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉBRIÉTÉ, substantif féminin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉBRIÉTÉ, substantif féminin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉBRIÉTÉ, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉBRIÉTÉ, substantif féminin.



Dictionnaire en ligne:


ÉBRIÉTÉ, substantif féminin.
État d'une personne ivre à la suite de l'absorption d'alcool. Nuit, période d'ébriété; en état d'ébriété flagrante. Synonyme : ivresse. Il y a, en fait d'ébriété, la magie noire et la magie blanche; le vin n'est que la magie blanche (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 2, 1862, page 325 ). La face du vendangeur au jour de son ébriété (PAUL CLAUDEL, Corona Benignitatis, 1915, page 473 ). Elle [Thérèse] s'aperçut qu'il [Georges] louchait légèrement; ce défaut prêtait à sa physionomie, assez ordinaire, un charme, et ce regard trouble de l'ébriété (FRANÇOIS MAURIAC, La Fin de la nuit, 1935, page 82) :
Ø 1. Car cette ébriété [de l'absinthe] qui le possédait [Barnier] n'était point l'ébriété du vin, ce n'était point une sensualité animale, une hébétude...
EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Soeur Philomène, 1861, page 267.
Ø 2. Il s'était présenté chez une élève dans un état d'ébriété complète : à la suite de ce scandale, toutes les maisons lui furent fermées.
ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, Le Matin, 1904, page 131.
— Par métaphore. Vive excitation, exaltation. Un bon nombre des psaumes ou cantiques, qui composent « L'Homme de Désir » [de Saint-Martin] , pourraient passer pour de larges et mouvants canevas, jetés par notre illustre contemporain [Lamartine] , dans un de ces moments d'ineffable ébriété où il chante (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Portraits contemporains, tome 1, 1846-69, page 279 ). La grâce enivre ce langage, mais d'une ébriété divine et qui reste lucide (JULIEN GREEN, Journal, 1941, page 115) :
Ø 3. Il existe une ébriété du mensonge politique. Comme entre deux vins, M. Guy Mollet se tient toujours entre deux contre-vérités.
FRANÇOIS MAURIAC, Bloc-notes, 1958, page 290.
Remarque : On rencontre dans la documentation l'adjectif ébriescent, ente, littéraire Qui est marqué d'une légère ébriété. Ses évocations [du poète] ébriescentes de villes, de quais, de rails et d'entrepôts (Léon Daudet, Maurras, 1928, page 36).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 316 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉBRIÉTÉ, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit