NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉCARQUILLER, verbe t ... Dictionnaire en ligne: ÉCART2, substantif m ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉCART1, substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉCART1, substantif masculin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉCART1, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉCART1, substantif masculin.



Dictionnaire en ligne:


ÉCART1, substantif masculin.
Action d'écarter, de s'écarter; résultat de cette action.
A.— [Par référence à une direction assignée, à un lieu donné]
1. [Par référence à un certain espace matériel] Action de s'éloigner volontairement ou non à quelque distance; résultat de cette action. Il redressait un écart de ses chiens ou les ralliait (EUGÈNE FROMENTIN, Dominique, 1863, page 5 ). La ligne de son itinéraire suivait à peu près le cent trente et unième méridien, et, par conséquent, faisait un écart de sept degrés à l'ouest de celui de Burke (JULES VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, tome 2, 1868, page 118 ).
a) Locution. À l'écart (de + substantif). Ils travaillaient ensemble, tout en haut d'une tourelle, à l'écart du bruit (GUSTAVE FLAUBERT, Trois contes, La Légende de saint Julien l'Hospitalier, 1877, page 83 ). Au figuré. Impossibilité de se poser solidement à l'écart, à distance, de se tenir « sur son quant à soi », dans un état d'opposition ou même de simple indifférence (NATHALIE SARRAUTE, L'Ère du soupçon, 1956, page 34 ). Être, rester, (se) tenir à l'écart. La maison est à l'écart, personne au monde n'y viendra (ÉMILE ZOLA, La Débâcle, 1892, page 610 ). Me tenant à l'écart de mes camarades et ne fréquentant guère qu'Abel, je vivais avec la pensée d'Alissa (ANDRÉ GIDE, La Porte étroite, 1909, page 530 ). Au figuré. Rester à l'écart, c'est agir comme un individualiste (ROGER MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, page 245 ). Emmener, mettre, prendre, tirer à l'écart. Il croit Bouvard coupable, le prend à l'écart, et l'engage à céder (GUSTAVE FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, tome 2, , 1880, page 192 ).
b) En particulier. [Généralement en parlant d'un cheval] Faire un écart. S'écarter brusquement. Mon cheval, qui est un animal difficile, a fait un écart et m'a envoyé à dix pas (ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Le Comte de Monte-Christo, tome 2, 1846, page 529 ). Par analogie. Il n'y a pas que les chevaux et les mulets à qui il faille des oeillères pour marcher sans écart (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, Le Jardin d'Épicure, 1895, page 121 ).
c) Spécialement.
— BALISTIQUE. Déviation par rapport à une trajectoire moyenne idéale. Rendant son pistolet au garçon, et bouchant avec les doigts deux trous dans le carton, un peu éloignés des autres : — Vois-tu, sans ces deux écarts-là, ce serait un carton à encadrer (EDMOND DE GONCOURT, JULES DE GONCOURT, Renée Mauperin, 1864, page 267 ). La table de tir proprement dite [indique] (...) en regard des portées prises comme argument (...) les (...) écarts moyens en portée, en dérivation, en hauteur, angles de chutes (ALFRED LEDIEU, ERNEST CADIAT, Le Nouveau matériel naval, 1890, page 15 ).
— COURSES (de taureaux, en particulier course landaise). L'homme attendait, jusqu'au moment où, prêt à être transpercé, d'un bond à droite ou à gauche il évitait la bête qui, emportée dans son élan, le dépassait. Ce fut l'origine de nos « courses landaises ». De ce bond est venu ce que nous appelons « l'écart », partie fondamentale de ce spectacle (JOSEPH DE PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, page 14 ).
— HABITATION. Localité, habitation écartée (confer écarté1 II B), isolée. La ville compte cent quarante feux, trois écarts et la maison du garde (JACQUES AUDIBERTI, L'Ampélour, 1937, page 93 ). Chacune d'elles [les maisons] , à elle seule, constitue un « écart », un monde clos (MAURICE GENEVOIX, L'Assassin, 1948, page 38 ).
— MÉDECINE VÉTÉRINAIRE. [Généralement à propos d'un cheval et sans doute par référence à A 1 en particulier] Entorse de l'épaule.
2. [Par référence à une norme, une échelle de valeurs] (Quasi-)synonymes : déviation, variation; erreur, faute.
a) Domaine physique. Mon estomac éprouvé par quelques légers écarts de régime est faible (MARIE-FRANÇOISE-PIERRE GONCTHIER DE BIRAN, DIT MAINE DE BIRAN, Journal, 1817, page 23 ). Élèves (...) incommodés par les écarts excessifs de température ou par l'humidité des lieux (MARCELLE BOURGAT. Technique de la danse, 1959, page 23 ). Par métaphore. La machine 608, trop neuve, dont les caprices, les écarts de jeunesse le surprenaient (ÉMILE ZOLA, La Bête humaine, 1890, page 283 ).
— En particulier. STATISTIQUES. Variation d'une donnée par référence à un comportement idéal. Écart absolu, moyen, probable. La caractéristique la plus systématique qu'on puisse donner de la variation étudiée, c'est l'écart-étalon (LUCIEN PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie végétale, tome 2, 1931, page 485 ). Les écarts observés ne sont jamais significatifs par rapport aux écarts probables (ROBERT AMADOU, La Parapsychologie, 1954, page 277) :
Ø 1. Le rapport entre l'écart observé et l'écart prévu — ou écart type — donne une valeur que l'on désigne en statistique sous le nom de valeur T...
ROBERT AMADOU, La Parapsychologie, 1954 page 161.
b) Domaine intellectuel, moral. Écart de langage. Un écart de mon imagination qui se trompe (HONORÉ DE BALZAC, Correspondance, 1822, page 168 ). Elle déplore (...) les écarts de conduite du prochain, tout en se réjouissant secrètement d'avoir un concurrent de moins sur le sentier des vertus domestiques (VALÉRY LARBAUD, A. O. Barnabooth, 1913, page 159) :
Ø 2.... les grammairiens du temps s'amusaient à montrer l'inconséquence, les fautes du langage, tel que le peuple l'a fait, et à corriger les écarts de l'usage par la raison logique, sans s'apercevoir que les tours qu'ils voulaient supprimer étaient plus logiques, plus clairs, plus faciles que ceux qu'ils voulaient y substituer.
ERNEST RENAN, L'Avenir de la science, 1890, page 27.
B.— Par extension. [À propos de choses formant un ensemble] Action de repousser volontairement ou non plusieurs personnes ou plusieurs choses à une certaine distance l'une de l'autre; résultat de cette action.
1. Domaine physique. Son rire riait si franchement, dans un écart des lèvres, montrant toutes les dents (ÉDOUARD ESTAUNIÉ, Un Simple, 1891, page 53 ). Écart entre les températures mortelles aux semences et celles qui tuent les organismes développés (JEAN ROSTAND, La Genèse de la vie, 1943, page 67 ). Par extension. Dans l'écart des deux collines, un brouillard de toits gris, de flèches, de coupoles qu'on lui dit être Paris (ALPHONSE DAUDET, Fromont jeune et Risler aîné, 1874, page 213 ).
— Spécialement.
a) BLASON. Synonyme : écartelure*.
b) DANSE. Faire un écart. Porter le pied de côté. Faire le grand écart. Écarter les jambes jusqu'à ce que les cuisses touchent le sol :
Ø 3. Les deux femmes (...) faisaient avec leurs jambes des mouvements surprenants (...) les écartant comme si elles se fussent ouvertes jusqu'à mi-ventre, glissant l'une en avant, l'autre en arrière, elles touchaient le sol de leur centre par un grand écart rapide, répugnant et drôle.
GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, Le Masque, 1889, page 1160.
c) MUSIQUE. Espace, distance entre deux notes. Dans l'enseignement de l'harmonie, les É [carts] au-delà de l'octave ne sont pas admis entre les parties supérieures, et ils sont tolérés jusqu'à la quinzième, entre la basse et le ténor (MICHEL BRENET, Dictionnaire pratique et historique de la musique, 1926, page 126 ).
2. Domaine intellectuel. Écart extraordinaire entre une minorité de privilégiés et une immense majorité de serviteurs et d'opprimés (JULES DE GAULTIER, Le Bovarysme, 1902, page 117) :
Ø 4. Nous vivons dans un temps où les philosophes s'abstiennent. Ils vivent dans un état de scandaleuse absence. Il existe un scandaleux écart, une scandaleuse distance entre ce qu'énonce la philosophie et ce qui arrive aux hommes en dépit de sa promesse...
PAUL NIZAN, Les Chiens de garde, 1932, page 53.
Remarque : Écartement* est plus employé dans l'acception générale de B.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1239 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉCART1, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit