NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉCHAPPEMENT, substan ... Dictionnaire en ligne: ÉCHARDE, substantif ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉCHAPPER, verbe.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉCHAPPER, verbe.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉCHAPPER, verbe.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉCHAPPER, verbe.



Dictionnaire en ligne:


ÉCHAPPER, verbe.
A.— Emploi intransitif.
1. Cesser d'être pris ou retenu.
a) [Le sujet désigne une personne; un complément indirect marque l'éloignement par rapport à une chose ou à une personne]
— [Le complément indirect représente un lieu] Vieilli. S'enfuir d' (un endroit). Échapper de prison (Dictionnaire de la langue française (ÉMILE LITTRÉ)).
— [Le complément indirect représente un danger] Tirer d' (un danger, une maladie). Ce n'est rien, elle en échappera, si elle ne meurt pas du... (PROSPER MÉRIMÉE, Arsène Guillot, 1847, page 93) :
Ø 1.... le désir bien naturel de revoir les croisés qui avaient échappé aux dangers de la route, y conduisait tous ceux qui avaient parmi eux des parens ou des amis...
CHARLES, COMTE DE MONTALEMBERT, Histoire de Sainte Elisabeth de Hongrie, duchesse de Thuringe (1207-1231), 1836, page 187.
— [Le complément indirect représente une personne] Fausser compagnie à, se soustraire à. Échapper à ses gardiens.
· Au figuré. Se détacher de :
Ø 2. Tu la connais, c'est celle qui est de ton âge, et qui t'attendait comme tu sais : mais c'est passé, et son attente pour un autre qui lui échappe également.
EUGÉNIE DE GUÉRIN, Journal intime, 1834, page 27.
b) [Le sujet désigne une chose] Cesser d'être tenu. Or le hasard voulut qu'en causant, en riant et en gesticulant, cet éventail vînt à lui échapper (ALFRED DE MUSSET, La Mouche, 1854, page 283 ). Mais, à peine eut-il regardé, qu'il poussa un cri et que le cliché faillit lui échapper des mains (JULES VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, page 416 ).
— Par analogie. Être émis de façon incontrôlée :
Ø 3. C'est qu'aux premières affres de la nausée une grande détresse s'empare de moi (...) Les yeux dilatés, j'avale précipitamment une salive abondante et salée, tandis que m'échappent d'involontaires cris de ventriloque...
GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Sept dialogues de bêtes, 1905, page 65.
— Au figuré. Ne plus être soumis à l'autorité, à la loi (de quelqu'un ou de quelque chose). Le pouvoir lui échappe (Grand Larousse de la langue française en six volumes).
— Faire défaut après avoir été acquis. Le titre [de champion de France amateurs et indépendants] lui échappa [à Louis Claillot] (L'Œuvre. 14 mars 1941).
· En particulier. Sortir de la mémoire. René Fitament et son compagnon, dont le nom m'échappe (FRANCIS AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, page 188 ).
2. Ne pas être pris.
a) [Le sujet désigne un être vivant] Se dérober, éviter. Les circonstances le servirent singulièrement. Il échappa à la conscription, à titre de fils aîné d'une femme veuve (ÉMILE ZOLA, La Fortune des Rougon, 1871, page 50) :
Ø 4. En admettant d'ailleurs que la mortalité due à l'inoculation soit moindre que celle qui est causée par la maladie naturelle, la différence n'est pas suffisante pour compenser les chances qu'ont les animaux d'échapper à la contagion.
EDMOND NOCARD, ÉMILE LECLAINCHE, Les Maladies microbiennes des animaux, 1896, page 306.
— Au figuré. Benozzo Gozzoli ne put échapper à l'influence des écrivains et des mécènes que parce qu'il menait cette vie-là (ÉLIE FAURE, Histoire de l'art, 1914, page 375 ). Pourtant, Spielmann et ses collègues ne désespérèrent point d'échapper à ce funeste dilemme (HENRI LEFEBVRE, La Révolution française, 1963, page 282 ).
b) [Le sujet désigne une chose] Être hors de. Ces lattes sont maintenues par des vis aux cornières et chevrons intermédiaires; la tête de ces vis échappe à l'ardoise par le relief de l'aile inférieure (EUGÈNE VIOLLET-LE-DUC, Entretiens sur l'architecture, 1872, page 346 ).
· Au figuré. Ne pas être concerné. Nous le savons, les intérêts ne se réglementent point; ils échappent à la loi (Documents d'Histoire contemporaine (par Odette Voilliard, Guy Cabourdin, François-Georges Dreyfus, Roland Marx) 1864, page 24 ).
— N'être pas saisi par l'intelligence. Je me sens incapable d'aucune appréciation raisonnable, modérée, de faits dont le véritable sens m'échappe peut-être (GEORGES BERNANOS, Journal d'un curé de campagne, 1936, page 1131 ).
— N'être pas remarqué :
Ø 5. L'exploitation en grand la mieux préparée fait parfois apparaître des défauts ou des facilités qui ont pu échapper aux études.
GEORGES BRUNERIE, Les Industries alimentaires et leur organisation rationnelle, 1949, page 182.
· Spécialement. Échapper à la vue :
Ø 6. Il est très essentiel d'accoutumer les hommes à penser qu'il y a, dans la nature, des causes et des effets qui échappent à leur vue, et même à tous leurs sens.
JACQUES-HENRI BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, page 136.
B.— Emploi transitif, vieux. Laisser tomber. Il semblait qu'un coup de vent fît voltiger de son tapis vert sur toute la France les « petits papiers » que ses mains tremblantes échappaient (MAURICE BARRÈS, Leurs figures, 1901, page 126 ).
— Par extension. Éviter. Le Roman est aujourd'hui notre poème épique (...) quoique vous fassiez, vous ne pourrez absolument pas l'échapper (FRANZ LISZT, Correspondance [et de la comtesse d'Agoult] , 1833-40, page 42 ).
— Expression usuelle. L'échapper belle. Éviter un danger à la dernière minute. Avoir été blessé à G..., ça ne serait même pas à dire, — quoi qu'il l'eût échappé belle (RENÉ BENJAMIN, Gaspard, 1915, page 74 ).
Remarque : Certains auteurs accordent le participe passé d'après belle. Au fond il l'avait échappée belle (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, page 132).
C.— Emploi pronominal.
1. [Le sujet désigne un être vivant] Se sauver, s'enfuir. Dans une de ces stations, le cheval le plus fringant de la bande s'est échappé, il a fallu le poursuivre longtemps (EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 1, 1823, page 404 ).
— Par analogie. S'esquiver, sortir d'une manière discrète. J'étais allée à la Madeleine, pour entendre le commencement d'une conférence de l'abbé Levasseur, en me disant que je m'échapperais ensuite (ÉMILE ZOLA, Fécondité, 1899, page 413 ).
2. [Le sujet désigne une chose] Sortir, se dégager. Les produits brûlés s'échappent par une cheminée C ou réchauffent une argile à fritter (CLÉMENT DUVAL, Le Verre, 1966, page 53 ).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 9 602. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 13 628, b) 14 534; XXe. siècle : a) 12 743, b) 13 753.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1002 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉCHAPPER, verbe." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit