NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉCHIQUIER, substanti ... Dictionnaire en ligne: ÉCHO-, élément préfi ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉCHO, substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉCHO, substantif masculin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉCHO, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉCHO, substantif masculin.



Dictionnaire en ligne:


ÉCHO, substantif masculin.
A.— Domaine sciences.
1. PHYSIQUE. Phénomène de réflexion d'une onde sur une surface ou sur des inhomogénéités existant dans le milieu de propagation; l'onde ainsi réfléchie. Écho multiple. " Série d'échos à intervalles réguliers " (Dictionnaire des arts du spectacle (CÉCILE GITEAU) 1970).
a) [L'onde est de nature acoustique] Écho enregistré, lointain, sonore; écho de paroles, de la voix. Vous y voyez unis des volcans, des vergers, Et l'écho du tonnerre, et l'écho des bergers (ABBÉ JACQUES DELILLE, L'Homme des champs ou les Géorgiques françaises, 1800, page 111 ). L'écho est le miroir du son et une image du bruit (JOSEPH JOUBERT, Pensées, tome 1, 1824, page 334 ). Un coup de fusil, que l'écho répercute (ALPHONSE DE LAMARTINE, Jocelyn, 1836, page 616 ). Sous les trottoirs des couples dansaient, on entendait l'écho d'un très bon jazz (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 467) :
Ø 1. Vos pas sonnent dans les couloirs, et si vous parlez, vous croyez entendre la réponse. C'est l'écho de vos paroles, rien de plus.
GEORGES BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, page 1534.
SYNTAXE : Écho amplifié, prolongé, répété; écho affaibli, assourdi, faible, mourant; écho du tonnerre; un écho se prolonge, renvoie, se répercute, répète, répond, retentit; répercuter, répéter, répondre en écho; répéter, répondre comme un écho; répéter l'écho.
— Emplois particuliers.
· [Écho est déterminé par un complément désignant un lieu; le lieu évoqué est particulièrement propice à la réflexion du son, qui semble y exister à l'état virtuel] Écho de la colline, de la/des montagne(s), des vals, de la/ des vallée(s), des vallons. Il [le cerf] regarde, il écoute; Et des chiens, des chasseurs, de l'écho des forêts Déjà l'affreux concert le frappe de plus près (ABBÉ JACQUES DELILLE, L'Homme des champs ou les Géorgiques françaises, 1800page 47 ). La pluie tombe avec fracas, et des coups de tonnerre multipliés qui se répètent cent fois, par l'écho des montagnes, portent l'épouvante et la terreur dans l'ame (RENÉ-CHARLES GUILBERT DE PIXÉRÉCOURT. Coelina ou l'Enfant du mystère, 1801, III, 1, page 41) :
Ø 2. Le premier concert que j'entendis fut donné dans l'ancien Trocadéro, (...). Le fameux écho de cette salle désastreuse joua d'abord à cache-cache avec la Marche hongroise de Berlioz.
JULIEN GREEN, Journal, 1935-39, page 189.
Par métonymie, locution. À tous les échos. Dans toutes les directions, partout. Il avait pris (...) toutes les dispositions voulues pour empêcher que la notification officielle du cessez-le-feu lui parvienne (...) avant qu'il lance à tous les échos sa sommation (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, page 192 ).
· [Écho désigne le sujet de l'action évoquée] Un écho renvoyait le bruit des pas dans la boue (JEAN GIONO, Le Grand troupeau, 1931, page 94 ). Les détonations (...) qu'aucun écho ne répercutait, portaient à des distances prodigieuses (GEORGES BERNANOS, Nouvelle histoire de Mouchette, 1937, page 1279) :
Ø 3. — Bonjour, dit-il à tout hasard.
— Bonjour... bonjour... bonjour... répondit l'écho.
— Qui êtes-vous? dit le petit prince.
— Qui êtes-vous... qui êtes-vous... qui êtes-vous... répondit l'écho.
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY, Le Petit Prince, 1943, page 465.
· Absolument. Rien. Si, un bruit, non, c'était un écho. Aucune réponse (ÉDOUARD PEISSON, Parti de Liverpool, 1932, page 139) :
Ø 4. J'ai crié : « Justin! » dans le silence de la soirée. Et il s'est produit un phénomène extraordinaire : tu m'as répondu. Oui, oui, je ne divague pas. Il doit y avoir à cet endroit un écho que nous n'avions jamais remarqué, me semble-t-il, et qui se forme sur la maison.
GEORGES DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Les Maîtres, 1937, page 55.
— Locution. D'écho en écho. La détonation roula d'écho en écho dans la crypte (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 2, 1862, page 537 ). Ces roulements indéfiniment prolongés, qui se répercutaient d'écho en écho jusque dans les profondeurs du ciel (JULES VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, tome 1, 1868, page 241) :
Ø 5.... demandez au pâtre du Tyrol pourquoi il se plaît aux trois ou quatre notes qu'il répète à ses chèvres, notes de montagne, jetées d'écho en écho pour retentir du bord d'un torrent au bord opposé?
FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, tome 1, 1848, page 65.
Remarque : Écho est souvent employé en association avec l'idée de quelque chose de creux. Littérature. Le soleil avait un peu baissé. L'ombre creusait les échos (JEAN GIONO, Bonheur fou, 1957, page 374).
b) [L'onde est de nature électromagnétique] " Retour par réflexion d'un phénomène vibratoire. (Les échos) sont gênants comme ceux que l'on trouve en télévision ou utiles comme ceux qui représentent le principe du radar " (Terminologie de l'exploitation électronique des informations 1959). Des échos (de) radar; une méthode simple pour étudier les échos hertziens de courte durée. Hey a découvert (...) les échos radar sur des traînées météoriques en 1947 (Histoire générale des sciences, tome 3, volume 2, 1964, page 598 ).
2. INFORMATIQUE. " Famille de techniques ou (...) méthode de comparaison entre un signal émis et un signal reçu par réémission du signal reçu vers l'émetteur d'origine " (Dictionnaire de l'informatique (JACQUES BUREAU) 1972). Suppresseur d'écho. " Dispositif destiné à réduire ou à supprimer l'effet d'écho dans un système de transmission bilatérale " (Dictionnaire de l'informatique (JACQUES BUREAU) 1972).
3. Par analogie. PATHOLOGIE (domaine de la PSYCHIATRIE et de la PSYCHOLOGIE). Écho de la pensée. " Sensation de répétition de la pensée qui appartient à l'automatisme mental et au syndrome d'influence " (Glossaire de psychiatrie (PIERRE MARCHAIS) 1970). Elles s'accompagnent très souvent d'hallucinations, surtout auditives, souvent psychiques (idées d'influence, écho de la pensée, prise de la pensée, etc.) (DOCTEUR HENRI CODET, Psychiatrie, 1926, page 121 ).
B.— Au figuré.
1. Propos exprimé, rapporté. Écho calomnieux, indiscret, mensonger; apporter un écho. Car enfin les discours de cet homme inconnu, ne sont-ils pas l'écho fidèle de l'opinion publique? (MADAME COTTIN, Claire d'Albe, 1799, page 212 ).
a) [Au sujet d'une personne, d'une conversation, d'une oeuvre]
— Souvent péjoratif. Je me fais ici l'écho des propos et des « on dit » jansénistes (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Port-Royal, tome 5, 1859, page 413 ). Mais je ne peux consigner ici l'écho de tous les bruits qui circulent (ANDRÉ GIDE, Journal, 1943, page 163) :
Ø 6. Ce qui est vrai, c'est qu'il était le plus beau sujet de potins, d'échos, de ragots qu'une société bavarde pût rêver...
JEAN GUÉHENNO, Jean-Jacques, Roman et vérité, 1950, page 253.
— Locution. Avoir (de l')écho. Seulement, moi, monsieur, je l'aime d'un amour discret (...) que personne ne connaîtra jamais; car j'ai votre parole que cet entretien n'aura point écho (ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Angèle, 1834, II, 3, page 138 ).
b) Domaine du journalisme. Information sur les à-côtés de la politique, sur la vie mondaine ou locale, et rédigée dans un style anecdotique et piquant (d'après Glossaire des termes de presse (BERNARD VOYENNE) 1967). Quoi qu'il en soit de mon goût pour cette vie coupée de silences et de bruits, je vous prierai de m'envoyer un petit écho de votre Paris et de la tumultueuse politique (MAURICE DE GUÉRIN, Correspondance, 1834, page 156 ). Les deux petits échos parus dans ce sale journal de chantage (GEORGES DUHAMEL, Combat contre les ombres, 1939, page 193 ). Ces échos de presse, chaque jour, où un confrère masqué me dénonce, me désigne d'un doigt tremblant (FRANÇOIS MAURIAC, Le Cahier noir, 1943, page 361) :
Ø 7. Il s'occupait beaucoup du journal, tant des échos que des annonces, car dans une petite maison comme la nôtre il faut mettre la main à tout...
GEORGES SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, page 140.
2. [Il s'agit d'une imitation]
a) Personne qui rapporte, répète les paroles d'autrui, ou qui imite la conduite d'autrui. Vous avez voulu que le parlement d'Italie fît écho à l'Assemblée de France (VICTOR HUGO, Correspondance, 1850, page 10 ). La guerre qui est finie partout se prolonge dans des types comme lui... Ils lui servent d'écho... (ROGER CRÉTIN, DIT ROGER VERCEL, Capitaine Conan, 1934, page 236 ).
— Locutions.
· Se faire l'écho de. Reproduire (une nouvelle), rapporter (quelque chose). Je rencontre ici, chez Malraux, un Portugais (...) dont je me fais l'écho (ANDRÉ GIDE, Correspondance avec Paul Valéry, 1941, page 524) :
Ø 8. — Écoute, maman, je ne sais pas ce que tu veux dire... Mais je ne souffrirai pas que tu te fasses l'écho de potins ineptes.
FRANÇOIS MAURIAC, Passage du Malin, 1948, page 18.
En particulier. [En parlant de journaux, de textes écrits] Les représentants ont vu là un risque pour leur indépendance, et le rapport Kreyssig, déjà cité, s'est fait l'écho de cette crainte (PIERRE GINESTET, L'Assemblée parlementaire européenne, 1959, page 66 ). Les innovations, dont la presse se fait parfois l'écho (LOUIS-MICHEL JOCARD, Le Tourisme et l'action de l'État, 1966, page 127 ).
Remarque : Pour ENCYCLOPÉDIE DU BON FRANÇAIS DANS L'USAGE CONTEMPORAIN (PAUL DUPRÉ) 1972 l'emploi de écho en journalisme, et dans le titre de nombreux journaux locaux, " est sans doute tiré de la locution se faire l'écho de ".
· En écho. — (...) Nous ne pouvons plus vivre ensemble... Est-ce vrai? — C'est vrai. Guillaume répondait en écho, et chacune de ses réponses tombait claire et tranchante comme une lame d'acier (ÉMILE ZOLA, Madeleine Férat, 1868, page 289 ). Je murmure : « Pourquoi êtes-vous si loin? » Il répond en écho: « Pourquoi êtes-vous si loin? » (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 347 ).
b) Dans le domaine artistique. Imitation d'un écho (supra A), répétition.
— MUSIQUE. Répétition adoucie de notes. Écho instrumental. J'écoutais l'écho de cette pauvre romance résonner dans le désert de mon coeur (ALFRED DE MUSSET, La Confesssion d'un enfant du siècle, 1836, page 86 ). [Arthur Rubinstein] joue presque sans remuer son doigt, il répète le même son en écho en l'affaiblissant à chaque fois avec un charme infini (PAUL ROËS, Essai sur la technique du piano, 1935, page 48) :
Ø 9. C'est [la clarinette] celui de tous les instruments à vent, qui peut le mieux faire naître, enfler, diminuer et perdre le son. De là la faculté précieuse de produire le lointain, l'écho, l'écho de l'écho, le son crépusculaire.
HECTOR BERLIOZ, Traité d'instrumentation, 1844, page 138.
· Faire écho à. Ici [dans la Sonate en si bémol, andantino] , le violon a la parole; à peine si le piano lui fait écho, frivolement (HENRI GHÉON, Promenades avec Mozart, 1932, page 149 ).
· [En parlant d'un orgue] Le (...) clavier d'écho correspond à des tuyaux placés à une grande distance au fond de l'orgue ou dans le haut, de façon à produire l'effet de sons lointains (ALBERT LAVIGNAC, La Musique et les musiciens, 1895, page 98 ).
— Par analogie. domaine du rythme et de la poésie.
· Vieux " Genre de versification dans lequel on répète en forme d'écho le dernier mot ou les dernières syllabes du vers, de manière à former en rime un sens qui réponde à ce vers " (Dictionnaire général des lettres, des beaux-arts et des sciences morales et politiques (THÉODORE BACHELET, CHARLES DEZOBRY) 1882).
· Par extension. Unité [dans les oeuvres des romantiques] faite d'échos, de rappels, d'entre-croisements de thèmes, plutôt que de lignes bien dessinées (ALBERT BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, page XIII. ). Le Chevalier. — Von Wittenstein zu Wittenstein... Ondine. — Quel joli nom! Que c'est joli, l'écho dans un nom! (JEAN GIRAUDOUX, Ondine, 1939, I, 3, page 29 ).
— PEINTURE. vieux. Rappel de lumière à des plans différents. Ils [les classiques] calculent savamment les rappels et les échos de tons, l'ordonnance équilibrée des taches, l'alternance des chauds et des froids (RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, page 222 ).
Remarque : On peut rapprocher de l'emploi de écho dans ce domaine visuel l'exemple suivant Cette pièce où des glaces se faisaient écho (...) avait été célèbre (JORIS-KARL HUYSMANS, À rebours, 1884, page 13).
c) Par extension. Malheur à toute loi écrite qui n'est pas un fidèle écho de la loi morale (JULES SIMON, Le Devoir, 1854, page 400 ). Même le Quartier Latin a maintenant son écho un peu partout où l'on est jeune (PAUL VERLAINE, Œuvres posthumes, tome 2, Souvenirs et promenades, 1896, page 132) :
Ø 10. L'art est un écho harmonieux et grossi; il acquiert toute sa netteté et toute sa plénitude juste au moment où faiblit la vie dont il est l'écho.
HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Philosophie de l'Art, tome 2, 1865, page 199.
C.— Par extension.
1. Tout effet de résonnance ou de correspondance, de ressemblance ou de réponse.
a) [Au sujet de sentiments, d'événements] Éveiller, trouver un écho dans le coeur. Une lettre est une âme, elle est un si fidèle écho de la voix qui parle que les esprits délicats la comptent parmi les plus riches trésors de l'amour (HONORÉ DE BALZAC, Le Père Goriot, 1835, page 135 ). Amynèh resta assise sur le tapis dans un accablement profond, écoutant à peine la voix de l'espérance qui cherchait encore à éveiller un écho dans son coeur (JOSEPH ARTHUR COMTE DE GOBINEAU, Nouvelles asiatiques, 1876, page 108 ). Même si nous jouissions ensemble, en serions-nous moins séparés? Je sais bien que mon plaisir n'a pas d'écho dans son coeur (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954 page 75 ).
b) Plus particulier. [Au sujet d'un texte écrit] Il y a ce curieux verset : (...) Que d'échos répondent à cette phrase au plus profond du lecteur! (JULIEN GREEN, Journal, 1948, page 201 ).
2. Accueil, réaction favorables, sympathie, adhésion.
a) Trouver (un/l'/de l')écho. Je ne me dissimule point la faiblesse des échos qu'ont rencontrés mes appels (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, page 227) :
Ø 11. Le musulman suspend sa marche grave et majestueuse; il écoute ces pas cadencés, cette musique ravissante, ce frémissement de plaisir qui s'exhale d'une salle de bal, et ces joies, ces transports n'ont pas trouvé d'écho dans son âme!
MAURICE DE GUÉRIN, Poésies, Bal, promenade, rêverie à Smyrne, 1839, page 46.
· Trouver son plus bel écho :
Ø 12. Verhaeren, Maurice Maeterlinck (...), Goffin, Norge et toute une pléiade de jeunes chez lesquels le surréalisme a trouvé son plus bel écho, voilà ce qui me saute à la figure et au coeur dès que je débouche sur votre place magnifique...
JEAN COCTEAU, Poésie critique 2, Monologues, 1960, page 207.
· Ne pas rester sans écho. Nous voulons croire que la décision de celui qui fut (...) [l'] unique président [de l'Union des Sociétés d'auteurs] ne restera pas sans écho (Le Figaro. 19-20 janvier 1952, page 6, colonne 3 ).
b) Locutions.
· [Avec une idée d'union] À l'écho de. Il se souvenait d'avoir (...) entendu trois mille poitrines battre à l'écho de la sienne (ÉMILE ZOLA, Germinal, 1885, page 1520 ).
· Faire écho à. Répondre à. Loin de s'y perdre, elle y trouve une ampleur jamais connue encore, comme si tout l'univers faisait écho à sa confidence (JEAN GUÉHENNO, Journal d'une révolution, 1938, page 189 ). D'autres, faisant écho à des appels parisiens ou à des voix alsaciennes, se sont lancés les yeux fermés dans l'activité poétique (PAUL NIZAN, La Conspiration, 1938, page 76 ).
Remarque : La plupart des dictionnaires généraux enregistrent l'adjectif échoïque. Qui imite l'écho. Littérature grecque et latine [En parlant d'un vers] Terminé par deux mots qui riment ensemble. Littérature du XVIe. siècle : Dont les deux derniers mots sont les mêmes.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 807. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 3 777, b) 3 492; XXe. siècle : a) 4 184, b) 4 326.
DÉRIVÉS : Écholalie, substantif féminin. PSYCHIATRIE. Répétition automatique, par un sujet, des paroles que vient de prononcer son interlocuteur. Les poèmes de Victor Hugo (...) excitent l'admiration par des rencontres imprévues et une grande richesse de vocabulaire, laquelle peut aller (...) jusqu'à l'écholalie pure et simple (LÉON DAUDET, Le Rêve éveillé, 1926, page 126 ). — Pas là pour moquer, oué, oué! grogna l'idiot, affligé comme presque tous ses pareils d'une énervante écholalie (HERVÉ BAZIN, La Tête contre les murs, 1949, page 78 ). Pour DICTIONNAIRE D'ÉPISTÉMOLOGIE GÉNÉTIQUE (ANTONIO BATTRO) 1966 " c'est la « répétition de syllabes ou de mots. L'enfant les répète pour le plaisir de parler... C'est l'un des derniers restes du gazouillis des bébés... » (L.P. 18). "


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 2669 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉCHO, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit