NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSEMENT, subs ... Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSURE, substa ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSER, verbe transitif.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSER, verbe transitif.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉCLABOUSSER, verbe transitif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSER, verbe transitif.



Dictionnaire en ligne:


ÉCLABOUSSER, verbe transitif.
I.— A. Domaine physique concret.
1. [Le complément prépositionnel désigne un liquide, une matière plus ou moins fluide] Faire rejaillir sur (quelqu'un, quelque chose) en (le) couvrant de taches. (Quasi-)synonyme : maculer. Un pré marécageux où les bottes des gendarmes enfonçaient, l'éclaboussant de boue (ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, page 751 ). J'éclabousse le lavabo de gouttes savonneuses (JEAN-GEORGES SOULÈS, DIT RAYMOND ABELLIO, Heureux les, 1946, page 232 ).
— [Avec ellipse du complément prépositionnel] [Il] lavait ses truelles à la fontaine, riant aux enfants qui l'éclaboussaient (JOSEPH PEYRÉ, Matterhorn, 1939, page 41) :
Ø 1. Et comme je me frottais les mains lorsque l'une de mes automobiles venait d'éclabousser quelque passant à l'aspect pitoyable...
VALÉRY LARBAUD, A. O. Barnabooth, 1913, page 119.
— Rare. [Sans idée de salissure] C'est ce tour de main [des artistes chinois] , inconnu de l'Europe, qui éclabousse la surface d'un bronze de petites scories d'or amalgamées dans la fonte (EDMOND DE GONCOURT, La Maison d'un artiste, 1881, page 263 ).
— Spécialement, dans l'argot de la guerre. Atteindre par ricochet. Les artilleurs boches estimaient sans doute avoir assez bien réglé leur tir pour nous arroser sans éclabousser leurs hommes (LOUIS FARIGOULE, DIT JULES ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, 1938, page 204 ).
Remarque : On rencontre dans la documentation une attestation de éclabousser employé absolument Il urine! il éclabousse dans la soupe! (LOUIS-FERDINAND CÉLINE, Mort à crédit, 1936, page 321).
2. [Le sujet désigne un liquide, une matière plus ou moins fluide] Rejaillir (sur quelqu'un, quelque chose) en (le) couvrant de taches. Il prit à plein poing la chandelle et la posa sur la cheminée avec un frappement si violent que la mèche faillit s'éteindre et que le suif éclaboussa le mur (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 1, 1862, page 941 ). Les piétons étaient éclaboussés par la boue sur le passage des voitures (ROBERT HARRY LOWIE, Manuel d'anthropologie culturelle, 1936, page 124 ).
3. Par analogie. dans le domaine visuel. Couvrir de taches (de lumière, de couleur). Le soleil venait de gagner les deux lucarnes, deux rayons jaunes éclaboussaient l'ombre d'une poussière éclatante (ÉMILE ZOLA, Son Excellence Eugène Rougon, 1876, page 119 ).
— Au passif. Le crépuscule fut secoué et éclaboussé d'une ardente lumière et d'une énorme détonation (JEAN GIONO, Le Bonheur fou, 1957, page 448) :
Ø 2. Il était cinq heures du soir. Les façades des maisons étaient du haut en bas éclaboussées de lumière, je veux dire qu'on eût cru que le soleil avait jeté un grand seau de lumière sur ces vieilles demeures et qu'elles en ruisselaient...
JULIEN GREEN, Journal, Le Bel aujourd'hui, 1955-58, page 268.
B.— Au figuré. dans le domaine moral.
1. Salir moralement. Un scandale éclabousse quelqu'un. Les railleries et les injures s'entrecroisaient sur notre passage et m'éclaboussaient (JACQUES DE LACRETELLE, Silbermann, 1922, page 136) :
Ø 3.... le père Viorne tuerait Olivier, et il ne l'aurait certes pas volé... Le pire, c'est que nous serions tous plus ou moins éclaboussés, vous, moi, notre milieu.
LÉON DAUDET, L'Entremetteuse, 1921, page 204.
— Par extension. [Le sujet désigne une personne] Compromettre en mettant en cause la réputation de (quelqu'un). — Vous avez été boulangiste, monsieur Sturel... Ne voyez-vous pas que c'est éclabousser le Général de me dire espion de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Angleterre? (MAURICE BARRÈS, Leurs figures, 1901, page 214 ). Au cours de l'hiver, une vilaine histoire, destinée à m'éclabousser, fut montée par certaines instances britanniques (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, page 216 ).
Remarque : On rencontre, dans des contextes littéraire, des emplois métaphoriques, ayant la même valeur. Le vieux ne mâchait pas les mots, crachant son mépris, éclaboussant cette passion d'une volée de boue (ÉMILE MOSELLY, Terres lorraines, 1907, page 264).
2. [Le sujet et le complément désignent une personne] En imposer à (quelqu'un) par un étalage outré de son luxe ou de ses avantages. Synonymes familiers : écraser, enfoncer, en mettre plein la vue à quelqu'un. L'Administration à Paris n'a point de subordination réelle (...) Un riche surnuméraire éclabousse son chef en allant à Longchamp dans un tilbury qui porte une jolie femme (HONORÉ DE BALZAC, Les Employés, 1837, page 22 ). Parce que leur fille s'habille à la Samaritaine de luxe et monte en taxi place du Tertre, ils voudraient nous éclabousser (ALEXANDRE ARNOUX, Paris-sur-Seine, 1939, page 335 ). Aujourd'hui, les abus sont intimement liés, et comme tissés à notre vie économique. Trop souvent, le luxe éclabousse la misère (Documents d'histoire contemporaine, 1953, page 192 ).
II.— Emplois pronominaux.
A.— [Le sujet désigne un liquide, une matière plus ou moins fluide] Rejaillir sur (quelqu'un, quelque chose) en (le) couvrant de taches. Sous la piqûre de la lancette, le sang jaillit et alla s'éclabousser contre la glace (GUSTAVE FLAUBERT, Madame Bovary, tome 1, 1857, page 146 ).
— Par analogie. Les rayons du soleil couchant traversaient en oblique les persiennes closes et s'éclaboussaient sur les assiettes et les plats (JEAN-BALTHASAR MALLARD, COMTE DE LA VARENDE, La Dernière fête, 1953, page 45 ).
B.— [Le sujet désigne une personne]
1. Emploi réfléchi. Il s'éclaboussa de neige en tapant ses semelles contre la terre (PAUL ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, page 92 ).
2. Emploi réciproque. Une troupe d'écoliers que l'on mène nager dans un fleuve, s'éclaboussant, se plongeant la tête dans l'eau, se jetant l'eau à la figure (ALPHONSE DE LAMARTINE, Souvenirs, impressions, pensées et paysages pendant un voyage en Orient (1832-1833) ou Note d'un voyageur, tome 1, 1835, page 198 ).
Remarque : On rencontre dans la documentation a) Le substantif féminin éclaboussade. Les éclaboussades des succès qui leur passaient dessus sans les voir (EDMOND ET JULES DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, page 24). b) L'adjectif éclabousseur. De lourds projectiles éclabousseurs qui se ruaient, bousculés par la foudre à ras de terre (HENRI BARBUSSE, Le Feu, 1916, page 347).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 148.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 973 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSER, verbe transitif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit