NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉCLABOUSSURE, substa ... Dictionnaire en ligne: ÉCLAIRAGE, substanti ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉCLAIR, substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉCLAIR, substantif masculin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉCLAIR, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉCLAIR, substantif masculin.



Dictionnaire en ligne:


ÉCLAIR, substantif masculin.
A.— MÉTÉOROLOGIE. Lumière éblouissante accompagnant la décharge électrique des masses nuageuses, précédant le tonnerre, et zébrant de façon variée un ciel d'orage. Un éclair aveuglant, fulgurant Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes Et les ressacs et les courants :... (ARTHUR RIMBAUD, Poésies, 1871, page 129 ). Moïse descendant du mont Sinaï où le Seigneur lui parla dans la foudre et les éclairs (GEORGES CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, page 174) :
Ø 1.... d'épais nuages avaient obscurci le ciel; un orage se préparait. Un éclair rapide brilla, suivi d'un violent coup de tonnerre, et la pluie commença à tomber lourdement.
ALFRED DE MUSSET, La Mouche, 1854, page 288.
· Spécialement. Éclair de chaleur. Lumière éclairant l'horizon grâce au pouvoir réflecteur de l'atmosphère, provenant d'orages assez lointains pour que le tonnerre qui suit ne soit pas audible. Non, Ce n'est pas encore l'orage; plutôt un éclair de chaleur (JULIEN GREEN, Journal, 1941, page 136 ).
— Par analogie. Vive et brève lumière réfléchie par un objet. Un éclair électronique (ou flash). En même temps il pressa la détente de sa carabine. L'éclair jaillit (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 2, 1862, page 442 ). Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume (PAUL VALÉRY, Charmes, 1922, page 148 ).
SYNTAXE : Un éclair d'acier, l'éclair blanc d'un couteau; l'éclair des baïonnettes, d'un bijou, d'une carpe, d'une griffe, d'une hache, du nacre, du sabre, du serpent.
· L'éclair de + substantif (équivalent de substantif + syntagme adjectif " qui a la vivacité de l'éclair "). Brandir l'éclair de son épée. Cette pure et radieuse figure de la Pucelle, qui n'eut qu'à brandir l'éclair de son épée pour éblouir et consterner les ennemis (FRANÇOIS COPPÉE, La Bonne souffrance, 1898, page 145 ).
B.— Au figuré.
1. Ce qui apparaît tout à coup, d'une façon soudaine et sans durer.
a) Ce qui brûle, ce qui flambe. Un éclair de haine, de malice, d'orgueil, de révolte. L'éclair de la colère brillait dans ses yeux [du père Alexis] , une sueur froide ruisselait sur ses tempes dévastées (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Spiridion, 1839, page 198 ).
b) Ce qui illumine, éblouit.
— Domaine de l'affectivité. Un éclair de bonheur, de gaieté. Un éclair de joie indicible illumina ce visage lugubre, comme fait un dernier rayon de soleil (ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Le Comte de Monte-Christo, tome 2, 1846, page 462 ). Ne fûmes-nous pas deux ou trois fois unis par des éclairs de fraternité? (MAURICE BARRÈS, L'Appel au soldat, 1900, page IX) :
Ø 2. J'ai éprouvé ce soir, dans une promenade solitaire, faite par le plus beau temps, quelques éclairs momentanés de cette jouissance ineffable que j'ai goûtée dans d'autres temps et à pareille saison, de cette volupté pure, qui semble nous arracher à tout ce qu'il y a de terrestre,...
MARIE-FRANÇOISE-PIERRE GONCTHIER DE BIRAN, DIT MAINE DE BIRAN, Journal, 1815, page 81.
— Domaine de la conscience, de l'esprit. Un éclair de lucidité, de mémoire; avoir l'éclair du génie, du talent. Synonymes : illumination, intuition, révélation. L'idée, le principe, l'éclair, le premier moment du premier état, le saut, le bond hors de la suite (PAUL VALÉRY, La Soirée avec Monsieur Teste, 1895, page 65 ). Un éclair dans la nuit, ainsi a-t-on défini la pensée (JEAN ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, page 200) :
Ø 3. Et tout à coup, de magnifiques éclairs de génie, des revirements comme Balzac n'en rêva jamais, une audace de fou inspiré qui justifie toutes les erreurs et tous les tâtonnements.
JULIEN GREEN, Journal, 1932, page 115.
Ø 4.... le presque-rien est aussi métaphysiquement inépuisable que le renouveau est inlassable, et celui qui l'entrevoit dans l'émerveillement d'un éclair l'accueille comme le premier homme accueillerait le premier printemps du monde :...
VLADIMIR JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, page 51.
· Expression. Ce fut pour moi l'éclair (" l'illumination "). Fuir de ma cachette, Saisir et dévorer cette liste indiscrète, Ce fut pour moi l'éclair! (JEAN-LOUIS LAYA, L'Ami des loix, 1793, II, 3, page 38 ). Avoir quelques éclairs, son éclair. Son beau moment, son meilleur temps, le meilleur de son inspiration. Il [Balzac] a eu pourtant son éclair bien flatteur, bien chatoyant, son moment de sirène (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Portraits contemporains, tome 2, 1846-69, page 482 ). Avoir l'éclair. Le coup d'oeil. Henri IV a plus que le bon sens qui plante ses jalons sur la route : il a l'éclair et l'illumination dans les périls, le rayon qui semble venir d'en haut (CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, tome 13, 1851-62, page 221 ). Avoir un éclair. Quand tout d'un coup j'eus un éclair et compris que j'avais été bien naïf (MARCEL PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, page 862 ).
2. [Par référence au temps considéré dans sa rupture avec la continuité de la durée] Ce qui apparaît et disparaît aussitôt. L'éclair d'un instant, le temps d'un éclair. En un clin d'oeil, le temps qu'un éclair passe, toute sa construction avait croulé (VICTOR HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, page 217 ). L'homme n'échappe aux lois de ce monde que la durée d'un éclair (SIMONE WEIL, La Pesanteur et la Grâce, 1943, page 21) :
Ø 5.... il en est de lui [le corps de la danseuse] comme de l'âme, pour laquelle le Dieu, et la sagesse, et la profondeur qui lui sont demandés, ne sont et ne peuvent être que des moments, des éclairs, des fragments d'un temps étranger, des bonds désespérés hors de sa forme...
PAUL VALÉRY, Eupalinos ou l'Architecte, 1923, page 41.
3. [Par référence à l'espace considéré comme le champ représentatif de la promptitude, de la vitesse] Ce qui est (ou passe) très rapide (ment). Passer comme l'éclair; fondre sur quelque chose comme l'éclair; prompt, vif comme l'éclair. Plus prompt que l'éclair, il s'élance sur son coursier (MADAME COTTIN, Mathilde, tome 2, 1805, page 5 ). L'empereur allait comme l'éclair. « La victoire, disait-il, devait être dans ma célérité. (...) » (EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 2, 1823, page 87) :
Ø 6.... tenez, Monsieur de Villefort, voici un poison qui n'a pas d'antidote connu, prompt comme la pensée, rapide comme l'éclair, mortel comme la foudre;...
ALEXANDRE DUMAS PÈRE, Le Comte de Monte-Cristo, tome 2, 1846, page 314.
— Expression (concernant 2 et 3) Dans un éclair. Dans un éclair, elle revit le passé (ÉMILE ZOLA, Madeleine Férat, 1868, page 69 ). En un éclair. En un éclair, j'ai vu ma triste adolescence (GEORGES BERNANOS, Journal d'un curé de campagne, 1936, page 1211 ). Par éclairs; travailler par éclairs. Par intermittence et chaque fois en très peu de temps. En tout cas, Racine ne soupçonna la Maintenon que par éclairs; elle jouait serré avec lui (FRANÇOIS MAURIAC, Vie de Jean Racine, 1928, page 211 ).
C.— En construction d'apposition avec valeur d'adjectif invariable. L'homme-éclair. Et voici Mirabeau, l'homme-éclair (VICTOR HUGO, Paris, 1867, page 48 ). L'idée-éclair. Leurs péans vont chez presque tous à l'idée-éclair, à l'« intuition » (JULIEN BENDA, La France byzantine ou le Triomphe de la littérature pure, 1945, page 245 ). Au sens de " rapide, très rapide " déjeuner-éclair, voyage-éclair, guerre-éclair. En Yougoslavie et en Grèce, la guerre-éclair se déroule, plus rapidement encore qu'en Pologne (MARCEL DÉAT. L'Œuvre, 10 avril 1941). Victoire éclair. Un tiers loufiat qui s'y connaissait en matière de bagarre, voulut remporter une victoire éclair (RAYMOND QUENEAU, Zazie dans le métro, 1959, page 239 ).
· Fermeture éclair. Fermeture à glissière. Un sac à fermeture éclair. Ceux qui portaient les combinaisons de mécanicien à fermeture éclair, devenues l'uniforme des milices (ANDRÉ MALRAUX, L'Espoir, 1937, page 476 ).
D.— Spécialement. PÂTISSERIE. Gâteau de forme allongée, glacé par-dessus, fourré à la crème et que pour cette raison, il convient de manger rapidement. Éclair au café, au chocolat. Ces sortes de gâteaux qu'on m'a dit se nommer éclairs et babas (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Orme du mail. 1897, page 30 ).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 3 192. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 3 966, b) 7 089; XXe. siècle : a) 4 474, b) 3 701.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1345 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉCLAIR, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit