NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: ÉGARÉ, -ÉE, particip ... Dictionnaire en ligne: ÉGARER, verbe transi ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: ÉGAREMENT, substantif masculin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: ÉGAREMENT, substantif masculin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


ÉGAREMENT, substantif masculin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: ÉGAREMENT, substantif masculin.



Dictionnaire en ligne:


ÉGAREMENT, substantif masculin.
A.— Rare.
1. Action, fait de s'égarer, de perdre son chemin. Les vallées d'égarement et de perdition, semées d'os blanchis pour jalons de route (THÉOPHILE GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, page 297 ). Vous scrutez la brume au lointain prêts à payer d'un prix sans mesure le simple égarement d'une patrouille de SS avec ses chiens (LOUIS ARAGON, Le Roman inachevé, 1965, page 213 ).
— Employé métaphoriquement ou dans un contexte symbolique. Une fois de plus donc, si correctement tracés soient-ils et propres à nous éviter les égarements sur un terrain touffu, les chemins de la méthode expérimentale nous conduisent vers des régions qu'ils ne suffisent plus à explorer (EMMANUEL MOUNIER, Traité du caractère, 1946, page 30 ).
2. Fait de se trouver en un lieu insolite. L'absurde de sa position, cette sensation d'égarement dans un monde compliqué que lui avait déjà donnée l'après-midi la foule au Pré Saint-Gervais (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, page 356 ).
B.— Au figuré et usuel, généralement au pluriel. [L'idée dominante est celle d'un écart par rapport à une norme]
1. Dans le domaine moral ou religion.
a) Action de s'écarter des voies de la religion et de la morale; état résultant de cette action. Cela me causa une sorte de frayeur, comme tout ce qui porte le caractère de l'égarement et de la dépravation (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Histoire de ma vie, tome 4, 1855, page 91 ). Si l'on vous propose un autre salut que Jésus crucifié, (...) ce prétendu salut n'est qu'un égarement (HORACE MONOD, Sermons, 1911, page 287 ).
b) Au pluriel. Actes, états dénotant l'égarement. Synonyme : dérèglement. Les égarements de la chair, du coeur, de la raison; les égarements de la jeunesse. Je retrouve dans les traits d'Athalie ceux mêmes de Phèdre — d'une Phèdre que l'âge aurait guérie des égarements de l'amour (FRANÇOIS MAURIAC, Journal 3, 1940, page 298 ). Manquements à la morale professionnelle et (...) égarements déontologiques (MAURICE BARIÉTY, CHARLES COURY, Histoire de la médecine, 1963, page 817) :
Ø 1.... ce qu'il y a de meilleur contre tous les égarements de la sensualité, c'est encore et toujours la femme. Le vrai guérit des emportements dangereux de la chimère et des folies malsaines de l'exagération.
HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal intime, 1866, page 375.
Ø 2. Il expose comme un fait certain que les familles ont été viciées par les égarements des maris et des femmes : la débauche de l'homme, coupable en elle-même, a aussi pour conséquence, explique-t-il, l'infidélité de la femme.
EDMOND FARAL, La Vie quotidienne au temps de Saint Louis, 1942, page 256.
2. Dans le domaine intellectuel.
a) Action de s'écarter de la vérité, de se tromper; état résultant de cette action. Les seules connaissances qu'il nous soit possible d'acquérir à son égard, sont et seront toujours uniquement celles que nous aurons puisées dans l'étude suivie de ses lois; hors de la nature, en un mot, tout n'est qu'égarement et mensonge (JEAN-BAPTISTE LAMARCK, Philosophie zoologique, tome 2, 1809, page 3 ).
— Par analogie. dans le domaine esthétique. L'égarement du goût français (CAMILLE MAUCLAIR, Les Maîtres de l'impressionnisme, 1904, page 125 ).
b) Au pluriel. Actes dénotant l'égarement. Synonyme : erreurs :
Ø 3. Dans son principal essai pour interpréter un grand artiste, ce Rêve de jeunesse de Léonard de Vinci, qu'il publia en 1910, Freud ne semble guère avoir mis à profit les perspectives qu'il avait esquissées. Il y fait l'effarante démonstration des lacunes et des égarements de sa méthode. Les secrets de l'âme ne s'ouvrent pas avec une seule clef, serait-ce celle des songes.
RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible, 1955, page 327.
C.— Au figuré. [L'idée dominante est celle d'un trouble des facultés psychiques]
1. État, généralement de courte durée, caractérisé par une perte de conscience ou de contrôle de soi, et dû à un excès de plaisir ou de douleur, à une forte surprise. J'y découvris [en vacances] un aspect nouveau de la vie sexuelle : ni tranquille joie des sens, ni égarement troublant, elle m'apparut comme une polissonnerie (SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, page 164) :
Ø 4. Shakespeare a dû savoir que l'on observe chez certaines personnes extrêmement ivres, de quelque ivresse qu'il s'agisse, le penchant presque irrésistible à feindre leur égarement plus complet qu'elles ne l'éprouvent en réalité...
PAUL ÉLUARD, Donner à voir, 1939, page 125.
2. Trouble mental, généralement de courte durée, proche de la folie. L'égarement de son cerveau, de sa tête, de ses yeux; égarement passager, subit; une crise, une minute, un moment d'égarement. Lélia, voyant la fureur et l'égarement dans ses yeux, lutta avec force pour se débarrasser de cette main de fer, qui lui meurtrissait le bras (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Lélia, 1833, page 323) :
Ø 5. Un ouvrier pauvre à la fin d'une semaine rentre chez lui rapportant sa paye en billets. Un petit garçon de quelques années voit les billets, joue avec et les jette au feu. L'apercevant trop tard, le père voit rouge, s'empare d'une hache et dans l'égarement tranche les deux mains de l'enfant (...) Devenu subitement fou, le père s'enfuit, erra dans la campagne.
GEORGES BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, page 187.
— Au pluriel. Actes dénotant l'égarement. [Les] égarements de la plus aveugle fureur (PIERRE CABANIS. Rapports du physique et du moral de l'homme, tome 2, 1808, page 334 ).
Remarque : La plupart des dictionnaires du XIXe. et du XXe. siècle (confer DICTIONNAIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE (ÉMILE LITTRÉ), etc.) attestent l'acception « action d'égarer quelque chose » qui n'est pas attestée dans la documentation.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 591. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 200, b) 547; XXe. siècle : a) 558, b) 859.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 950 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: ÉGAREMENT, substantif masculin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit