NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dictionnaire en ligne: EMBAUCHAGE, substant ... Dictionnaire en ligne: EMBAUCHER, verbe tra ... >>


Partager

Dictionnaire en ligne: EMBAUCHE, substantif féminin.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Dictionnaire en ligne: EMBAUCHE, substantif féminin.



Publié le : 23/1/2016 -Format: Document en format HTML protégé

Dictionnaire en ligne:


EMBAUCHE, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Dictionnaire en ligne: EMBAUCHE, substantif féminin.



Dictionnaire en ligne:


EMBAUCHE, substantif féminin.
Familier. [Correspond à embaucher A 1]
A.— Action d'embaucher, d'engager quelqu'un, pour une durée plus ou moins longue, généralement en vue d'un travail manuel. Synonyme : embauchage. Ils lui donneraient du travail. Un bureau d'embauche. Du travail d'usine (LOUIS ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, page 493 ).
— Par métonymie, populaire. Travail, emploi quelconque, souvent précaire. Avoir, chercher de l'embauche. Je vais très souvent travailler aux Halles, où j'ai trouvé de l'embauche chez un fleuriste (BLAISE CENDRARS, Les Confessions de Dan Yack, 1929, page 322 ). Il [le flotteur de bois] avait son embauche dans un grand chantier d'abatage d'arbres (JEAN GIONO, L'Eau vive, 1943, page 34 ).
· Travailler à l'embauche. Suivant les offres de travail. Baucheton dans les bois de Sologne, abatteur de chênes et de pins, il travaillait deçà delà, à l'embauche (MAURICE GENEVOIX, Raboliot, 1925, page 23 ).
B.— Régionalisme. Moment de la journée où commence le travail. Il quitte son travail à six heures du matin, dès l'embauche de la première équipe (GEORGES SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, page 89 ).



Forme dérivée du verbe "embaucher"
embaucher
EMBAUCHER, verbe transitif.
A.— Embaucher quelqu'un.
1. Usuel. Engager (quelqu'un) contre un salaire, pour une durée plus ou moins longue, généralement en vue d'un travail manuel. Embaucher des terrassiers, des mécaniciens, des ajusteurs (Dictionnaire de l'Académie Française). Il [M. de Berryais] embaucha douze hommes au Port-Dieu avec l'ordre d'explorer le rivage (HECTOR MALOT, Romain Kalbris, 1869, page 51 ). Un grand restaurant où s'affairent les filles de ferme embauchées pour la journée (HERVÉ BAZIN, Vipère au poing, 1948, page 238 ).
· Emploi pronominal réfléchi. Se faire embaucher, s'embaucher. Voilà un garçon qui vient des paquebots, qui voudrait s'embaucher (ALPHONSE DAUDET, Jack, tome 2, 1876, page 205 ). Tu t'es fait embaucher comme simple ouvrier dans une filature de Roubaix (GEORGES DUHAMEL, Les Maîtres, 1937, page 57 ).
· Emploi absolu, familier. Engager des ouvriers. — On embauche ici? — Qu'est-ce que vous savez faire? (PIERRE HAMP, Vin de Champagne, 1909, page 87 ).
— Emploi intransitif, régionalisme. [Suivi d'un complément de temps] Prendre son travail (à un certain moment de la journée). Sa journée ne commence qu'au soir, il [Saint Judas] n'embauche qu'à l'onzième heure (PAUL CLAUDEL, Corona Benignitatis, 1915, page 408 ).
Remarque : On rencontre dans la documentation le substantif féminin embauchée, vieux ou régional. Commencement du travail dans les ateliers des arsenaux maritimes. Dans la rue, on entendait ce bruit caractéristique des bas quartiers de Brest aux heures d'embauchée (PIERRE LOTI, Mon frère Yves, 1883, page 222).
2. Par extension, familier.
a) Vieilli. Enrôler par adresse (des hommes) dans l'armée de métier, sous l'ancien régime militaire. Il l'a embauché fort adroitement (Dictionnaire de l'Académie française. 1835, 1878). Par extension, vieilli. Entraîner (des soldats) à passer à l'ennemi, dans un parti rebelle, ou à déserter. Confer débaucher :
Ø Un ancien magistrat (...) cause, sur le pont de la Concorde (...) avec des officiers; des gens de police l'accostent : — Vous embauchez l'armée. Il se récrie...
VICTOR HUGO, Histoire d'un crime, 1877, page 136.
b) Entraîner (quelqu'un) avec soi dans une activité, une affaire, une aventure. Par extension. Attirer et enrôler (quelqu'un) dans un parti, un clan, un groupement. C'est à croire qu'il [D'Esparbès] a été embauché par quelque loge maçonnique (LÉON BLOY, Journal, 1895, page 183 ).
B.— Embaucher quelque chose. Par métaphore ou au figuré, rare. Mettre (quelque chose) à contribution. Méline rêve, pour se maintenir au pouvoir, d'embaucher dans la république le parti de la monarchie (GEORGES CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, page 105 ). Tout système d'éducation (...) leur apparaît mal fondé [aux enfants] , s'il n'embauche pas leur piété filiale (HERVÉ BAZIN, Vipère au poing, 1948, page 60 ).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 15



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 623 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dictionnaire en ligne: EMBAUCHE, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit